Dernière mise à jour 17/12/2017

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 20 novembre 2017

La décroissance, seule réponse à nos problèmes sociaux et environnementaux ?

alliance_of_the_world.jpg« Alerte à l’humanité » : décroissance ou barbarie ?

La publication du plus grand appel scientifique de tous les temps [1] à considérer sérieusement la destruction environnementale planétaire sous peine d’un avenir de misère généralisée, prouve bien que le mouvement de la décroissance est juste dans son analyse et ses propositions.

Peu visible médiatiquement alors que nous ne cessons d’avoir une approche politique responsable et pertinente des enjeux actuels (et nous sommes bien les seuls), nous ne pouvions manquer de réagir sur cet appel.

L’essentiel de l’appel

Cet appel met en avant trois enjeux fondamentaux :

  • La consommation matérielle (qualifiée d’intense et inégale)
  • La croissance de la population
  • Les conséquences environnementales

Il met aussi en avant la nécessité de faire pression sur les dirigeants politiques, en indiquant clairement l’urgence du changement pour ne pas perdre notre seul espace vivable.

La position de « La Maison Commune de la décroissance »

Cet appel est important car sans information de source indépendante, la population ne peut se positionner de manière responsable, surtout sur des enjeux aussi sensibles.

Nous réaffirmons avec force que le monde de la croissance nous a fait dépasser les limites écologiques il y a 3 ou 4 décennies et que les conséquences de ces dépassements nous ont déjà conduits sur une trajectoire d’effondrement : pour les plus pauvres d’entre nous actuellement, mais cela nous conduira tous dans la misère d’ici peu de temps, car on ne peut changer la trajectoire planétaire facilement et rapidement !

Cet effondrement annoncé, causé par le non-respect des limites écologiques, nous conduit inexorablement vers des sociétés de plus en plus inégalitaires et violentes !

La décroissance, seule solution

Il nous faut donc décroître matériellement, rapidement et globalement pour revenir vers des sociétés écologiquement soutenables et socialement décentes.

Les solutions « high tech » ou faussement vertueuses (« green washing ») restent trop souvent les seules réponses pour ne pas remettre en cause notre société où la consommation et l’appât du gain tiennent lieu de finalité politique et sociale. Elles sont pourtant complètement illusoires, les enjeux liés à la surconsommation des ressources, à la dégradation des conditions de vie et à la démographie ne peuvent être ainsi passés sous silence.

Quels que soient les résultats obtenus (dans quelques générations !) par d’hypothétiques politiques démographiques de bon sens, il nous faut adopter dès aujourd’hui des comportements responsables et solidaires en lieu et place de comportements irresponsables et égoïstes.

Car le monde de la croissance conduit sans scrupule sa marche désastreuse et destructrice ! Il y a urgence et ce n’est pas en se positionnant timidement et de manière biaisée que nous apporterons des solutions.

Nous refusons cet avenir de barbarie.
Pour faire pression et inverser le rapport de force, nous devons nous rassembler dans une opposition radicale à ce monde de la croissance hypocrite, injuste et menaçant.

http://processus-decroissance.xyz/


Notes:

[1]  Les groupes territoriaux et la Maison Commune de la décroissance: http://scientistswarning.forestry.oregonstate.edu/

mercredi 11 octobre 2017

Areva déboutée, les antinucléaires relaxés

Defendons_la_liberte_d__expression.jpg.jpgAu terme de lus de trois années de harcèlement et d’une procédure sans fin, la justice a tranché : non les antinucléaires de la CAN-SE n’ont pas diffamé Areva par leur propos. Bien au contraire, ils ont permis d’informer en toute honnêteté la population des atteintes sanitaires et à la vie perpétrées par les activités nucléaires ainsi que mis en lumière le noyautage des institutions et la complicité de certains élus avec le lobby nucléaire.

Lire la suite...

jeudi 23 juin 2016

Retourner vivre à Fukushima ? Non merci !

nuclear-power-plant-stop.jpg

La Maison de la culture du Japon à Paris organise du 21 juin au 8 juillet 2016 une exposition de photos de Jun Takai sur la vie du village de Suetsugi, situé à 27 km de la centrale nucléaire de Fukushima-Dai-Ichi. Elle est soutenue par l’IRSN (Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire, organisme public sous la tutelle de cinq ministères français) et la CIPR (Commission internationale de protection radiologique).

par le Collectif pour un monde sans nucléaire

Lire la suite...

mercredi 8 juin 2016

Des groupes antinucléaires ont décidé de quitter le Réseau Sortir du Nucléaire

Le Réseau Sortir du nucléaire n’est plus l’outil dont a besoin le combat pour l’arrêt du nucléaire en France. Reconstruire une force antinucléaire au plus près des groupes et des luttes de terrain est désormais nécessaire.

Lire la suite...

lundi 18 janvier 2016

Il n' y aura pas de règlement de compte à OK Corral !

En juin de cette année, nous avions envoyé une lettre ouverte à Yannick Rousselet, responsable des campagnes sur le nucléaire à Greenpeace France. Plus qu’une adresse à Yannick Rousselet ou à Greenpeace, cette lettre était surtout un prétexte pour rappeler qu’il y a toujours des cogestionnaires, pompiers volontaires cherchant à circonscrire le moindre départ d’incendie, la moindre étincelle de révolte. (…)

Lire la suite...

mardi 11 août 2015

Non, «le Japon» ne relance pas «le nucléaire»

Non, “le Japon” ne relance pas “le nucléaire”
Oui, le Japon a vécu deux ans sans nucléaire
Oui, le nucléaire mondial continue sa chute

Lire la suite...

samedi 20 juin 2015

Lettre ouverte à Yannick Rousselet

Ci-joint vous trouverez une lettre ouverte adressée à Yannick Rousselet, responsable des campagnes nucléaires à Greenpeace France. Cette lettre ouverte a été écrite dans le cadre d’une revue à paraître autour de la mort de Rémi Fraisse - manifestant tué par le souffle d’une grenade offensive cet automne lors d’un rassemblement contre le barrage du Testet -. Il était pour nous important d’évoquer dans ce cadre comment l’État trouve souvent au cœur des luttes des militants ou des militantes à même de relayer son discours. C’est ce rôle que notre salarié de la multinationale écologiste a accepté d’endosser en direct sur i-Télé, condamnant les “méchants casseurs” qui “sévissaient” en réaction à cet assassinat dans les rues de Nantes et Toulouse.

Lire la suite...

mardi 3 février 2015

WiFI : Consultation Nationale sur le numérique pour l’éducation

ecolNuneriq-480p.jpgLettre ouverte  

à Madame Najat Vallaud  BELKACEM,
Ministre de l’Éducation Nationale,
de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche.


Consultation Nationale sur le numérique pour l’éducation

Lire la suite...

dimanche 11 janvier 2015

Pas d'unité nationale, avec aucun fauteur de guerre

Au-delà de l’émotion suscitée par cette horrible assassinat, nos pensées vont d’abord vers les parents et amis des victimes, dont beaucoup furent des compagnons de luttes et de résistance contre cette société mortifère.

Lire la suite...

AREVA porte plainte contre la Coordination Antinucléaire du Sud-Est!

Defendons_la_liberte_d__expression.jpg.jpgAppel a soutien

AREVA porte plainte contre la Coordination Antinucléaire du Sud-Est !
Nous ne nous laisserons pas bâillonner !

Le site internet de la Coordination Antinucléaire du Sud-Est vient d’être informé ce mardi 6 janvier 2015 d’une plainte en diffamation d’Areva pour un reportage* mettant en cause la pénétration du lobby nucléaire auprès des élus alors que le crime nucléaire sanitaire se poursuit à Fukushima et en vallée du Rhône.

Lire la suite...

- page 1 de 5