Dernière mise à jour 22/09/2017

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 27 juin 2012

Coup de pouce au SMIC

SMIC ou Salaire Minimum Interprofessionnel de … Croissance !

- Cette expression idiomatique est aujourd’hui comprise comme donner une impulsion pour favoriser le développement de quelque chose, voire aider discrètement et efficacement en faveur d’un avancement ou d’une réussite. Elle a toutefois eu un sens plus offensif puisqu’elle signifiait étrangler (serrer avec les pouces). Le sens s’est ainsi atténué en gardant l’idée de dernière petite poussée nécessaire.

Lire la suite...

dimanche 15 janvier 2012

Blabla…Blabla !

sarko2012_protectsoc.jpgDans ses vœux de 2007, Nicolas Sarkozy nous délivrait, un véritable message d’espoir : « …les premiers résultats de l’action entreprise devraient se faire sentir…».

Fin 2008 le président constatait : « …l’année 2008 s’achève, elle a été rude », mais il assurait aussi : «… nous allons sortir renforcés de cette crise…».

Lire la suite...

mardi 25 mai 2010

À quoi servent nos impôts ?

Voila bien une ques­tion indis­crète à laquelle nous aime­rions une réponse hon­nête sin­cère et trans­pa­rente. Et sur­tout, qui cor­res­ponde à la prio­rité des besoins les plus urgents en matière d’édu­ca­tion, de santé, d’emplois, de pou­voir d’achat, de soli­da­rité, de retrai­tes…

Les atten­tes des fran­çais ne man­quent pas. Les répon­ses oui !

Lire la suite...

samedi 27 juin 2009

Val qui rit !

L’arme d’Inter!?…

La Wal­ky­rie est un des qua­tre dra­mes lyri­ques de “L’ Anneau du Nibe­lung”, célè­bre opéra en trois actes com­po­sée par Richard Wag­ner en 1870.  L’éty­mo­lo­gie du nom Wal­ky­rie pro­vient du vieux nor­rois (vieil islan­dais), et com­posé du mot VAL (abat­tre) et  KYRJA (choi­sir).
        
Lit­té­ra­le­ment, cela veut dire “qui choi­sit les abat­tus “. Cela ne s’invente pas !…

Lire la suite...

samedi 13 juin 2009

Une vague verte submerge l'amer du Nord !

En terme mari­time elle est nom­mée la ” vague scé­lé­rate “. Un de ces murs d’eau qui peut dépas­ser les trente mètres de hau­teur, et d’une force si impres­sion­nante, qu’aucun navire n’est conçu pour résis­ter à sa pres­sion !
C’est un phé­no­mène connu, étu­dié, et main­te­nant assez bien loca­lisé à la sur­face des océans, mais qui peut cepen­dant, sur­gir n’importe où, et n’importe quand.
Et c’est arrivé au Parti socia­liste diman­che 7 juin à 20h00 pré­ci­ses. Une vague verte a sub­mergé ” l’amer du Nord “, et les yeux humi­des, Mar­tine Aubry* en a donné le soir même, sa solu­tion :

Lire la suite...

jeudi 11 juin 2009

Vive le R.S.A !

” Je m’appelle Marc, je suis cariste, ce travail j’ai mis du temps à le trouver, j’y tiens. Je suis au SMIC [1] et on est quatre sur mon salaire, moi, ma femme et nos deux enfants, Alors c’est pas facile. Le RSA justement c’est quand on travaille et qu’on s’en sort pas. Ça va bien nous aider, c’est sûr ! “

Lire la suite...

mardi 29 janvier 2008

Les fausses vérités du « Traité de Lisbonne » - par Lionel Gouésigoux

Le nou­veau Traité modi­fi­ca­tif euro­péen que les chefs d’États et de gou­ver­ne­ments ont signé le 13 décem­bre der­nier à Lis­bonne, n’est qu’un habillage de la “cons­ti­tu­tion euro­péenne” reje­tée majo­ri­tai­re­ment en France et aux Pays-Bas, afin de con­tour­ner les réti­cen­ces des tenants du NON et endor­mir ceux qui sont tou­jours hos­ti­les à l’orien­ta­tion néo­li­bé­rale de la cons­truc­tion euro­péenne.
Les res­pon­sa­bles euro­péens, crai­gnant le réveil d’une opi­nion publi­que à la suite de ce dou­ble refus de rati­fier le traité éta­blis­sant une cons­ti­tu­tion pour l’Europe (TCE) en mai-juin 2005, ont con­duit durant tout l’été 2007, dans l’opa­cité la plus totale, des dis­cus­sions et un tra­vail revan­chards ron­de­ment menés par des repré­sen­tants accré­di­tés des gou­ver­ne­ments, loin du regard des citoyens, avec la com­pli­cité d’éco­no­mis­tes et de juris­tes experts, pour pré­sen­ter un nou­veau Traité modi­fi­ca­tif, qu’ils veu­lent à tout prix voir rati­fié.

Lire la suite...