Dernière mise à jour 18/11/2017

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Sous-catégories:

Bâbord toute-toute

La France devrait avoir peur. On con­nais­sait la droite, la droite extrême i.e. sar­ko­zyste, des extrê­mes droite. On con­nais­sait les cen­tres, le Nou­veau Cen­tre pro-sar­ko­zyste, le MoDem et les radi­caux de gau­che. On con­nais­sait la gau­che, la gau­che de gau­che à ne pas con­fon­dre avec la gau­che de la gau­che, les extrê­mes gau­che. L’opi­nion publi­que est désor­mais pré­ve­nue, aver­tie, aler­tée. Bien que les for­ces publi­ques enca­gou­lées veillent jour et nuit, notre sécu­rité est mena­cée mal­gré toute cette débau­che de moyens. Il existe en effet, il faut que nous en soyons tou­tes et tous bien con­vain­cus, une ultra-gau­che, mena­çante, guer­rière, pas meur­trière - pas encore - mais déjà ter­ro­riste puis­que décou­verte à l’occa­sion des sabo­ta­ges de lignes SNCF. Un bâbord de (pour ?) l’au-delà. Un bâbord toute-toute !… [Der­nière mise à jour : 11/05/09]

Lire la suite


Le Nobel de la Paix pour un éco-tartuffe

À l’heure où le sar­ko­zisme nous pré­pare tout un panel de lois con­su­mé­ris­tes (1) avec pour objec­tif d’acti­ver jusqu’aux plus peti­tes niches de l’éco­no­mie en vue de ” fabri­quer de la crois­sance ” à tout prix notam­ment en auto­ri­sant l’ouver­ture des maga­sins le diman­che qui ne le sont pas encore, le prix Nobel de la Paix vient d’être accordé au GIEC et à Al Gore. Le Nobel de la Paix au GIEC, passe encore. Cela mon­tre au moins com­bien les enjeux sont grands au point de mena­cer la paix même dans les démo­cra­ties prin­ci­pa­le­ment occi­den­ta­les et à la tête des­quel­les on trouve les États-Unis mais aussi L’Europe. Du même coup elles se voient enga­gées, si elles ne font rien de sérieux, dans un pro­ces­sus de dés­ta­bi­li­sa­tion qui peut les con­duire droit à la guerre. Mais le prix Nobel de la Paix à Al Gore ?!?!?!

Lire la suite


Le sésame d'Amara ?

Lors d’une inter­view effec­tuée à l’occa­sion d’un forum orga­nisé en sep­tem­bre der­nier par le jour­nal Libé­ra­tion où elle fai­sait face à Jean Daniel, Fadela Amara décla­rait que Nico­las Sar­kozy ne lui avait ni demandé de chan­ger ni d’adhé­rer à l’UMP. Soit. Mais étant donné l’état...

Lire la suite


cultiver.gif

« Je n'attends pas de grâce présidentielle »

Actua­lisé le 8 Mai 2007 à 11:55 POLI­TI­QUE. JOSÉ BOVÉ EST DE RETOUR SUR SES TER­RES APRÈS LA CAM­PA­GNE MAIS SON AGENDA RESTE CHARGÉ. « Je n’attends pas de grâce pré­si­den­tielle » Après le pre­mier tour de l’élec­tion pré­si­den­tielle qui l’a cré­dité de 1,3 % des voix au plan natio­nal et 2,89 % en Avey­ron, le can­di­dat alter­mon­dia­liste avey­ron­nais, José Bové, avait gardé le silence, choi­sis­sant de « se repo­ser ». Con­tacté hier, il a répondu à nos ques­tions. Votre réac­tion à l’élec­tion de Nico­las Sar­kozy ?

Lire la suite