Dernière mise à jour 18/11/2017

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Antinucléaire : Comment relancer un mouvement français en échec ?

Un constat : le mouvement antinucléaire a échoué. Les derniers évènements ayant eu lieu au sein du Rézo nous le confirment. A - Les raisons de l’échec du mouvement antinucléaire en France B - Les acteurs actuels de la « mouvance » anti-nucléaire

Lire la suite


reflechir.jpg

Ateliers du Forum mondial Science et Démocratie du 23 janvier 2010 à Paris

Vidéos des 8 rap­ports d’ate­lier, dans le dérou­le­ment chro­no­lo­gi­que de ces comp­tes-ren­dus de fin de jour­née du FMSD : Ques­tions posées par l’atti­tude de l’opi­nion publi­que vis-à-vis des lut­tes des cher­cheurs et des ensei­gnants Biens com­muns de la con­nais­sance Inno­va­tion sociale et res­pon­sa­ble : alter­na­tive à la tech­nos­cience ? Uni­ver­sité : la démo­cra­tie cog­ni­tive comme dépas­se­ment du capi­ta­lisme cog­ni­tif Être un cher­cheur engagé en 2010 (res­pon­sa­bi­lité, réseau et tra­vail col­la­bo­ra­tif avec la société civile) Le numé­ri­que, entre remède et poi­son. Quel­les con­di­tions socia­les et indi­vi­duel­les à son appro­pria­tion ? Une nou­velle démo­cra­tie pour don­ner tout son sens au tra­vail des métiers de la recher­che Les nano­tech­no­lo­gies en débat Vous pour­rez retrou­ver les syn­thè­ses déjà publiées de ces ate­liers sur le site de l’ini­tia­tive fran­çaise 2010 du FMSD.

Lire la suite


reflechir.jpg

Que léguons-nous au féminisme ? - 2

Par: Coa­li­tion des “hys­té­ri­ques” et fiè­res de l’être. Ce que lègue notre géné­ra­tion au fémi­nisme, à pre­mière vue pas grand chose. Nos grand-mères ont obtenu le droit de vote, nos mères la con­tra­cep­tion et l’ivg (ces deux der­niers points con­cer­nant autant les hom­mes que les fem­mes d’ailleurs, à part une qui a réussi à le faire croire, on n’a encore jamais conçu un enfant seule). Nous nous som­mes repo­sées, sur leurs lau­riers, tout était en place et tout avan­ce­rait pro­gres­si­ve­ment pen­sions-nous. Cer­tes tout n’était pas par­fait mais les men­ta­li­tés évo­lue­raient len­te­ment mais sure­ment, nous seri­nait-on. Et pri­ses dans nos vies com­pli­quées de femme, nous nous som­mes lais­sées por­ter, mais à force de ne pas avan­cer, nous recu­lons.

Lire la suite


reflechir.jpg

Que léguons-nous au féminisme ?

Par: Coa­li­tion des “hys­té­ri­ques” et fiè­res de l’être.« Nos grand-mères ont obtenu le droit de voteNos mères, le droit à l’avor­te­ment.Et nous ? Que léguons-nous au fémi­nisme ?Le Res­sac, car notre géné­ra­tion a laissé faire. »

Lire la suite


reflechir.jpg

Le Syndrome Orange

Dans cet article on montrera comment le changement des règles et pour tout dire la dérèglementation du traitement international de la monnaie au début des années 70 a pu avoir un impact sur les économies au point d’avoir un effet létal sur les personnes. Du suicide de Salvador Allende aux défenestrés de France Telecom : le syndrome Orange ou les suicidés volontaires du néolibéralisme. [mise à jour de l’article le 24/11/09 -06H00]

Lire la suite


reflechir.jpg

Le nouveau paradigme sera démocratique

Nous avons passé quelques heures à Notre-Dame-des-Landes où se déroulait, du 1er au 9 août dernier la semaine de résistance visant à faire échec au projet d’aéroport du “Grand-Ouest”, un projet vieux de 30 ans pour suppléer l’aéroport “Nantes-atlantique” que les autorités disent saturé. Un argument bien douteux. Sur les lieux, il y avait à l’ouest du site le Camp Climat autogéré et à l’est, les stands de 7 partis politiques représentés : le NPA (Christine Poupin), Europe Écologie (Yannick Jadot), le PG (Corinne Morel-Darleux), les Alternatifs (Jean-François Pélissier), M’PEP (Aurélien Bernier), le PPLD et Europe Décroissance (Christian Sunt). Nous avons planté la tente au beau milieu, sans le savoir. Le soir venu, à notre gauche, au delà d’une rangée de toilettes sèches qui faisaient aussi office de cabinets de lecture, sous un chapiteau circulaire on ne peut mieux rempli, les clowns du Camp racontaient leurs actions dans la joie et la bonne humeur, des actions de sensibilisation visant à provoquer le débat avec les clients de l’aérodrôme, les personnels mais aussi les policiers qui n’ont semble t-il pas hésité à lancer une invitation pour qu’une action du même genre ait lieu sur les plages bretonnes envahies par les algues vertes. Du sérieux dans la non violence, comme toujours. À l’opposé du site, à droite de notre tente, les stands s’étaient vidés mais il restait encore quelques représentants des délégations. De nos entretiens, il est ressorti que “la décroissance” avait fait son chemin dans les esprits d’une gauche anti-néolibérale de plus en plus verte et inversement. Il restait encore à voir combien ou jusqu’où et surtout comment.

Lire la suite


isoloirs_vides.jpg

Droit, devoir et obligation de voter

En ce midi du 7 juin 2009, jour de votation pour l’élection des députés européens, 14,81% d’électeurs se sont déplacés pour aller voter. La tendance historique à la baisse de la participation se confirme. Elle se vérifiera peut-être ce soir. 371

Lire la suite


reflechir.jpg

Le fascisme qui vient et l'insurrection qui se retient

Ça faisait bien longtemps que la France n’avait pas eu de prisonnier politique. On vient de le libérer des geôles de la Santé après 6 mois d’un enfermement sans fondement qui aura défrayé toutes les chroniques. La veille de sa sortie en “ catimini ” - comme l’ont repris en choeur tous les medias - le journal Le Monde publiait fort à propos une interview exclusive de Julien Coupat depuis reprise et commentée un peu partout. Cet article, vous le verrez (*), élève son auteur au niveau des meilleurs analystes de la situation politique contemporaine. Une analyse féroce qui, par son brio et la notoriété dont elle bénéficie désormais, signe avec quelques autres la fin d’un hiver de trop d’années ternes et bien mal éclairées par une ribambelle de chroniqueurs, de philosophes et de politiques sur-médiatisés, de gauche comme de droite, tous épris ou en proie aux addictions néolibérales ou néo-conservatrices et, pour certains, suppôts de la dérive proto-fasciste en marche.

Lire la suite


Le droit contre la loi par Jean-Jacques Gandini

Jean-Jac­ques Gan­dini est avo­cat au Bar­reau de Mont­pel­lier et mem­bre du Syn­di­cat des Avo­cats de France. Il est éga­le­ment coor­don­na­teur au niveau natio­nal des avo­cats SAF sou­te­nant l’action de dépôts de plain­tes con­tre X par les parents d’élè­ves con­cer­nés par le fichage infor­ma­ti­que de leurs enfants. Action impul­sée par le Col­lec­tif natio­nal de résis­tance à Base-élè­ves (CNRBE). Le texte repro­duit ci-des­sous a été lu par lui lors de la deuxième réu­nion natio­nale du CNRBE, le 25 avril à Bourg-lès-Valence. Jean-Jac­ques Gan­dini a revi­sité pour nous tous les clas­si­ques (Tho­reau, Rawls, Primo Levi, Han­nah Harendt) pour nous faire un magni­fi­que exposé sur le devoir de résis­tance et la déso­béis­sance civile : le droit con­tre la loi. Une occa­sion pour nous de nous replon­ger dans les tex­tes fon­da­teurs qui régis­sent la vie citoyenne, mais aussi de ces « anciens » qui nous rap­pel­lent qu’il est des situa­tions où il est néces­saire de déso­béir !

Lire la suite


La démocratie comme stratégie

Qu’on la qualifie d’authentique ou de directe ou encore qu’on l’appelle démanarchie, parce qu’elle n’est pas déjà là, parce qu’elle est minorée, “péjorée” [1] et travestie, parce qu’elle nous fait chaque jour défaut, la démocratie doit non pas faire l’objet d’une stratégie mais doit être la stratégie.La tactique quant à elle ne peut consister qu’en la mise en oeuvre partout des principes qui fondent son originalité, son authenticité et son intégrité, jusque dans les entreprises, en recourant à la diversité des alternatives et ce, par définition, dans les plus brefs délais.

Lire la suite