Dernière mise à jour 19/09/2017

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

reflechir.jpg

Base-Élèves, un outil du coup d'État permanent par Gdalia Roulin 3

Face à une atta­que glo­bale, éla­bo­rons une stra­té­gie d’ensem­ble.     Il y a tou­jours plu­sieurs façons de con­si­dé­rer un pro­blème, tout comme les mala­dies. Il sem­ble de bon ton de lut­ter pied à pied con­tre des symp­tô­mes suc­ces­sifs, de lut­ter con­tre des con­sé­quen­ces avé­rées, l’une après l’autre.     Parce que ce serait à nous, les vic­ti­mes, de démon­trer la réa­lité des atta­ques que nous subis­sons pour­tant de tous côtés, et que nous pou­vons cons­ta­ter ample­ment tous les jours. Et tant que l’ennemi avance mas­qué, nous n’aurions pas le droit de nous oppo­ser à ses méfaits, pour­tant recon­nus !     Pour­quoi devrions-nous nous jus­ti­fier sans cesse face à ce que nous com­pre­nons par­fai­te­ment bien, et cha­que fois que nous vou­lons choi­sir ?     En réa­lité, nous savons bien que l’atta­que est glo­bale, même si on vou­drait nous faire croire que tout se passe en ordre dis­persé, par­fois même il s’agi­rait d’une erreur ou d’un excès de zèle ou de parole minis­té­riel, d’un man­que de péda­go­gie. Pau­vres de nous, qui avons besoin de leçons de rat­tra­page !     Le résul­tat le plus clair de ce genre de pro­pa­gande, c’est de ser­vir à frag­men­ter nos lut­tes et les divi­ser dans l’espace et le temps.

Lire la suite


reflechir.jpg

Base-Élèves, un outil du coup d'État permanent par Gdalia Roulin 2

Hon­nê­teté. Une exi­gence fon­da­men­tale !         Qui va enfin, au moins, reca­drer les pré­ro­ga­ti­ves d’abord du chef de l’État, lequel devrait être exem­plaire, non ? Rap­pe­ler les limi­tes ?    Les soi-disant “grands” par­tis soi-disant de gau­che n’ont-ils rien à en dire ?    Sai­sis­sons les magis­trats au sujet des nom­breux abus de pou­voir que nous subis­sons, le plus tôt sera vrai­ment le mieux !

Lire la suite


reflechir.jpg

Base-Élèves, un outil du coup d'État permanent par Gdalia Roulin 1

Mem­bre du Col­lec­tif Saint-Affri­cain (Avey­ron) con­tre « Base-Élè­ves » (BE),  Gda­lia Rou­lin n’est ni ensei­gnante, ni actuel­le­ment parent d’élève. Elle est cepen­dant impli­quée dans le Col­lec­tif Natio­nal de Résis­tance à Base-Élè­ves con­si­dé­rant que le sort fait à la jeu­nesse inté­resse tous les adul­tes d’une société et carac­té­rise cette société. Dans cette réflexion qui prend le temps d’abor­der toute la com­plexité d’un sujet majeur, l’auteure s’inter­roge au fond sur le type de con­trat social sou­hai­ta­ble pour demain. Le fichage des enfants n’est pas seu­le­ment l’aspect d’un pro­blème qui con­cerne toute la société. Obser­vant la mise en place du fichage de tous les citoyens, en com­men­çant dès le plus jeune âge, au mépris de toute démo­cra­tie, Gda­lia Rou­lin mon­tre com­ment nous som­mes entraî­nés de gré ou de force vers un cer­tain type de société que nous n’avons cer­tes pas choisi, mais qui avance, d’un fait accom­pli à un autre fait accom­pli…

Lire la suite


reflechir.jpg

Ils ont fait Obama

Les tech­ni­ques moder­nes de mobi­li­sa­tion popu­laire s’appuient sur des outils qui n’ont rien de ver­tueux en soi. Il n’empê­che que si nous ne par­ve­nons pas à les pren­dre en main démo­cra­ti­que­ment, des grou­pes de pou­voir mul­ti­ples le feront dans leur pro­pre inté­rêt. En addi­tif au film “Ils ont fait Obama”, voici une com­pi­la­tion par­tielle de ses sous-titres de tra­duc­tion en fran­çais qui donne quel­ques clefs d’une mobi­li­sa­tion citoyenne réus­sie, sans pour autant appor­ter des gages à sa péré­nité.

Lire la suite


4aout1789.jpg

Démocratie, direct !

La gauche est en crise. Ses stratégies sont pour l’instant inopérantes, voire contre-productives, comme le montrent sa disparition en Italie et l’union sacrée de la fausse gauche avec la vraie droite en Allemagne. Et si la crise de “la gauche” était elle aussi systémique, consubstantielle à la crise planétaire ?

Lire la suite


reflechir.jpg

Vieilles urgences

Les exemples ne manquent pas surtout à l’approche de nouvelles élections. Encore récemment, Yannick Jadot, ex-Greenpeace entré en politique chez les Verts après avoir été floué par le Sarko-grenelle de l’environnement, a annoncé au cours d’une intervention en vue des élections européennes de 2009 que son parti voulait « coaliser tous ceux qui se retrouveront sur l’urgence écologique, sociale et démocratique ». L’urgence, nous dit le dictionnaire, c’est une situation à laquelle on doit remédier… sans délai. Mises à jour :15/05/2008 : Denis Pingaud, vice-président exécutif d’Opinion Way (strategies.fr) 24/08/2010 : Eva Joly : une candidature “Opinionway” ? (arretsurimages.net)

Lire la suite


reflechir.jpg

Que la crise s'aggrave ! par Serge Latouche

Sous ce titre pro­vo­ca­teur, Fran­çois Par­tant, ban­quier repenti et l’un des pré­cur­seurs de la décrois­sance, a publié en 1978 un ouvrage (1) dont le mes­sage sem­ble ins­piré par l’actua­lité. Il voyait dans une crise pro­fonde le seul moyen d’évi­ter l’auto­des­truc­tion de l’huma­nité. Serge Latou­che est pro­fes­seur émé­rite d’éco­no­mie à l’uni­ver­sité d’Orsay et objec­teur de crois­sance. Il vient de publier Entre mon­dia­li­sa­tion et décrois­sance. L’autre Afri­que, À plus d’un titre édi­tions.

Lire la suite


reflechir.jpg

Noam Chomsky dissèque la crise

Pour le célè­bre lin­guiste, les poli­ti­ques de déré­gu­la­tion finan­cière ont rendu le krach iné­vi­ta­ble. Si l’ère néo­li­bé­rale sem­ble sur le point de se refer­mer, les réfor­mes envi­sa­gées ne chan­ge­ront rien à la struc­ture du capi­ta­lisme. La con­tes­ta­tion s’orga­nise bien en Amé­ri­que du Sud, mais elle devrait encore s’éten­dre et gagner en force pour bous­cu­ler l’ordre éta­bli. “Il y a donc des oppor­tu­ni­tés de chan­ge­ment véri­ta­ble. Jusqu’où cela ira-t-il ? Cela dépend des gens et de ce que nous vou­lons cons­truire.” Noam Chom­sky

Lire la suite


reflechir.jpg

Peut-on critiquer la croissance ? par Geneviève Azam

La faillite des poli­ti­ques néo­li­bé­ra­les, la réces­sion éco­no­mi­que et les ingré­dients d’une régres­sion sociale et poli­ti­que sont bien là. On entend déjà les appels pour “la crois­sance” et, en fili­grane, une sorte d’injonc­tion morale à taire les cri­ti­ques, étant donné l’ampleur du désas­tre attendu. Allons-nous répé­ter l’erreur des années 1980, pen­dant les­quel­les les dégâts de la crise sociale ont remisé et mar­gi­na­lisé les rap­ports scien­ti­fi­ques déjà alar­mis­tes et les réflexions cri­ti­ques sur un mode de déve­lop­pe­ment por­teur d’une crise éco­lo­gi­que et ali­men­taire grave ?

Lire la suite


reflechir.jpg

Être de gauche et productiviste‚ par Le Sarkophage

La gau­che et la droite ont le même bilan effroya­ble en matière d’éco­lo­gie. Les deux sys­tè­mes ont pillé la pla­nète pour nour­rir leur machine pro­duc­ti­viste. La droite a un vrai pro­jet : faire payer aux plus pau­vres la crise éco­lo­gi­que. La gau­che est aphone, car elle ne sait pas com­ment lier son souci de jus­tice sociale avec les ques­tions envi­ron­ne­men­ta­les : elle tombe donc dans tous les piè­ges que lui tend la droite. On l’a vue majo­ri­tai­re­ment se réjouir du Gre­nelle de l’envi­ron­ne­ment comme on la voit ici deman­der de nou­vel­les auto­rou­tes ou voies rapi­des et là exi­ger de nou­veaux cen­tres com­mer­ciaux. On ne pourra pas recons­truire un pro­jet à gau­che sans revi­si­ter pro­fon­dé­ment les ques­tions de tra­vail, de la con­som­ma­tion, du pro­duc­ti­visme, de la crois­sance, du PIB, etc. Les cho­ses sem­blent par­fois aller dans le bon sens. L’Appel natio­nal lancé par nos amis de Poli­tis traite à éga­lité social et éco­lo­gie. Une par­tie de nos cama­ra­des du NPA enga­gent le débat autour de la décrois­sance. Attac natio­nal vient enfin (après des années de refus) d’ouvrir une liste décrois­sance. Les mili­tants com­mu­nis­tes et cer­tains socia­lis­tes inter­ro­gent le pro­duc­ti­visme. Les dif­fé­ren­tes gau­ches anti­pro­duc­ti­vis­tes se sont retrou­vés fin août en Auver­gne.

Lire la suite