Dernière mise à jour 19/09/2017

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Opération CODIRPA - par Bella Belbéoch

La possibilité d’un accident nucléaire grave en France dont près de 80% de l’électricité est produite par 58 réacteurs à eau pressurisée (PWR) n’est pas une lubie des antinucléaires, les officiels l’admettent depuis longtemps même si ce n’est guère répercuté par les médias. Des scénarios de gestion...

Lire la suite


EDF - Quand les bornes sont franchies par Marcel Boiteux

À tort ou à raison, la France a accepté d’ouvrir le secteur électrique à la concurrence. C’est fait.

Lire la suite


Gauche de gauche : comment je vois les choses par Raoul-Marc Jennar

Phnom Penh, 31 mars 2008 Je suis, pour le moment, loin de France, mais tellement proche par le coeur et par la pensée. D’excellents amis s’emploient chaque jour à m’envoyer informations et documents. Je reçois aussi très régulièrement des courriels qui m’expriment des opinions et sollicitent la mienne. Je suis intervenu dans des échanges sur l’avenir de la gauche de gauche. Le moment me semble venu de synthétiser mon point de vue.

Lire la suite


José Bové

Le monde selon Monsanto, le film

Le film ¬´Le Monde selon Monsanto¬ª passé ce soir sur ARTE sera visible durant 7 jours sur le site d’ARTE.TV : ICISi vous voulez voter pour ce film, faîtes attention à cliquer directement sur l’étoile la plus à droite (la cinquième si vous voulez donner la note maximum). Vous avez le droit qu’à un seul clic !Au-delà de cette date, deux solutions sont possibles. Ne doutons pas que dans les heures qui viennent, ce film et l’émission qui a suivi seront disponibles sur internet, donc sur Netoyens.info.

Lire la suite


reflechir.jpg

Pouvoir ou pouvoir d'achat

Un des grands débats du moment est celui sur le “pou­voir d’achat”. C’était même un des thè­mes de cam­pa­gne de Nico­las Sar­kozy : “Je serai le pré­si­dent du pou­voir d’achat” disait-il. C’était évi­dem­ment un thème por­teur, mais n’était-ce que cela ? Le pou­voir d’achat c’est impor­tant, me direz-vous ! Bien sûr, c’est même cru­cial et ceux qui arri­vent dif­fi­ci­le­ment, ou pas du tout, à bou­cler leurs fins de mois le savent bien. Cepen­dant, s’il ne s’agis­sait que de pou­voir d’achat, le pro­blème pour­rait trou­ver une solu­tion plus ou moins pas­sa­gère, même Sar­kozy le pour­rait. Non, le vrai pro­blème est ailleurs.

Lire la suite


reflechir.jpg

Les fausses vérités du « Traité de Lisbonne » - par Lionel Gouésigoux

Le nou­veau Traité modi­fi­ca­tif euro­péen que les chefs d’États et de gou­ver­ne­ments ont signé le 13 décem­bre der­nier à Lis­bonne, n’est qu’un habillage de la “cons­ti­tu­tion euro­péenne” reje­tée majo­ri­tai­re­ment en France et aux Pays-Bas, afin de con­tour­ner les réti­cen­ces des tenants du NON et endor­mir ceux qui sont tou­jours hos­ti­les à l’orien­ta­tion néo­li­bé­rale de la cons­truc­tion euro­péenne. Les res­pon­sa­bles euro­péens, crai­gnant le réveil d’une opi­nion publi­que à la suite de ce dou­ble refus de rati­fier le traité éta­blis­sant une cons­ti­tu­tion pour l’Europe (TCE) en mai-juin 2005, ont con­duit durant tout l’été 2007, dans l’opa­cité la plus totale, des dis­cus­sions et un tra­vail revan­chards ron­de­ment menés par des repré­sen­tants accré­di­tés des gou­ver­ne­ments, loin du regard des citoyens, avec la com­pli­cité d’éco­no­mis­tes et de juris­tes experts, pour pré­sen­ter un nou­veau Traité modi­fi­ca­tif, qu’ils veu­lent à tout prix voir rati­fié.

Lire la suite


reflechir.jpg

Boycott de la commission Stiglitz ! - par Jean Gadrey

Nicolas Sarkozy vient de confier à Joseph Stiglitz, prix Nobel d’économie, la présidence d’un groupe d’experts ¬´ de haut niveau ¬ª dont la mission est de ¬´ changer notre instrument de mesure de la croissance ¬ª. La plupart des commentateurs ont interprété à juste titre cette décision surprenante comme un rideau de fumée destiné à masquer l’échec évident d’un Président qui voulait aller ¬´ chercher la croissance avec les dents ¬ª, qui avait mis en place la commission Attali à cet effet, et qui réalise qu’il ne parviendra pas à tenir ses objectifs. Il espère, en changeant de thermomètre, calmer la fièvre et faire oublier sa déconvenue.

Lire la suite


Licence Creative Commons

La radioactivité de la République

L’héritage nucléaire laissé derrière elle par la France à ses îles des antipodes est ainsi fait que l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire (IRSN) se sent encore obligé, 26 ans après l’arrêt des essais nucléaires aériens qui ont duré pendant 8 longues années (de 1966 à 1974), de nous informer de la “Baisse régulière du taux de radioactivité en Polynésie française”. .

Lire la suite


reflechir.jpg

La boîte à outils du traité de Lisbonne, par Valéry Giscard d'Estaing

Les événements médiatiques du 18 octobre ont captivé l’attention du public, qui a semblé porter peu d’intérêt à l’accord intervenu à Lisbonne, au sein du Conseil européen, en vue de l’adoption d’un nouveau traité institutionnel. Pourtant beaucoup de Français, perturbés par le rejet du malheureux référendum de 2005, aimeraient comprendre en quoi le traité de Lisbonne diffère du projet de traité constitutionnel. ( LE MONDE | 26.10.07 | 14h28  ‚Ä¢  Mis à jour le 06.11.07 | 11h33 )

Lire la suite


reflechir.jpg

TCE 2007 : Traité Compliqué Européen

Qu’on l’ait appelé “mini-traité” puis “traité sim­pli­fié” (TSE) ou qu’on l’appelle main­te­nant “traité modi­fi­ca­tif” (TME) - cette der­nière appel­la­tion étant plus pro­che de la réa­lité - le Traité de Lis­bonne est un nou­veau TCE (Traité Cons­ti­tu­tion­nel Euro­péen en 2005) qu’il con­vien­drait de rebap­ti­ser Traité Com­pli­qué Euro­péen dans sa ver­sion 2007. Rap­pe­lons dès main­te­nant que le 4 février pro­chain (2008), les séna­teurs et les dépu­tés vont se réu­nir en Con­grès à Ver­sailles afin de pro­cé­der à la modi­fi­ca­tion ou pas de la cons­ti­tu­tion Fran­çaise, modi­fi­ca­tion indis­pen­sa­ble pour que le Traité de Lis­bonne soit par la suite rati­fié, dans la fou­lée, à la sim­ple majo­rité du sénat et de l’assem­blée natio­nale. Autant dire que dès les tout pre­miers jours de février, soit dans 34 jours exac­te­ment nous serons avi­sés, bien avant le vote de la loi rati­fiant le traité par un par­le­ment tout acquis au gou­ver­ne­ment en charge des res­pon­sa­bi­li­tés. Expli­ca­tions.

Lire la suite