Dernière mise à jour 19/09/2017

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

LM manif du vendredi

Tous ensemble ... On lâche rien

Les autorités japonaises pensaient certainement avoir fait le nécessaire pour calmer les manifestants, toujours plus nombreux, en leur donnant à gober de beaux discours sur une sortie du nucléaire dans 18 à 30 ans. Mais il n’en est rien, comme nous le donnent à voir nos amis de Nagano :

Lire la suite


Liberté de l'information en pays nucléaires ?

Calmer les manifestants antinucléaires de plus en plus nombreux et difficiles à canaliser, sinon cacher au Japon et au reste du monde la mobilisation citoyenne, déjà énorme et grandissante. Telle était certainement l’intention du gouvernement japonais quand il a très récemment rendu public son prétendu projet d’abandonner la production électronucléaire entre 2030 et 2040.

Lire la suite


gds_au_robinet.jpg

Gaz de schiste : Hollande cherche à démobiliser la population

Lors de l’ouverture de la conférence environnementale hier, Hollande annonce le rejet de 7 DEMANDES de permis. La belle affaire ! Un bel effet d’annonce que voilà pour démobiliser la population ! Explications.

Lire la suite


Liner + bouée Micronésie

Après les vacances, retour à la chasse aux becquerels

Après quelques jours de  vacances, la famille Mabesoone reprend sa vie quotidienne à Nagano. À Saipan (Micronésie), ils ont pu profiter d’une nourriture pure et bonne, avec très peu de radioactivité ambiante : 0,04 mcs/h. Comme Tokyo avant le 11 mars 2011. Depuis le désastre nucléaire de Fukushima Daiichi, la radioactivité à Tokyo est trois fois plus élevée, ainsi qu’à Chiba, voire bien davantage en certains endroits, comme au Memorial Issa-Soju de Nagareyama le 9 juin dernier (jusqu’à 4,37 microsieverts/heure).

Lire la suite


projet autoroute M Soma

Projet démoniaque, êtres démoniaques

Au Japon, la radioactivité ne fait pas peur ... aux décideurs.

Lire la suite


Fukushima-ruban_jaune-Seegan.jpg

Chroniques anti-nucléaires... Faire une pause sur Netoyens !

Chers lecteurs Je ne vous cache pas que la dernière « attaque » qui m’a été adressée sur ce site me rend très mal à l’aise. Surtout lorsqu’on me reproche d’instrumentaliser ma fille. Ce que je fais depuis le printemps 2011, mes témoignages au quotidien d’une « famille normale », c’est justement dans le but d’éviter à ma fille une seconde catastrophe. Mais la majorité de mes « actions » se fait en dehors d’internet, dans la réalité. Ce commentaire si vil c’est, comme on dit, « la goutte d’eau qui fait déborder le vase ».

Lire la suite


Mabesoone_LM_01-02-12.jpg

Futaba : première poubelle nucléaire mondiale ?

Pourquoi l’AIEA a-t-elle nié tout en bloc, hier matin, après que son Secrétaire Général en visite au Japon le 28 janvier, venait d’annoncer l’ « ouverture rapide d’un bureau de l’AIEA à Fukushima » [1]  ?

Lire la suite


Mabesoone_LM_31-01-12.jpg

AIEA !... Le peuple japonais ne vous pardonnera jamais

Ce matin, grâce à la liaison internet arrangée par ce grand journaliste qu’est Yasumi IWAKAMI, j’ai pu assister en direct à la remise du rapport de l’AIEA à la NISA (Agence de sécurité nucléaire japonaise) ainsi qu’à la conférence de presse qui a suivi.

Lire la suite


Mabesoone_LM_30-01-12.jpg

Quand le Japon passe la main à l'AIEA

Demain, plus que jamais, habillons-nous de jaune et, pour les habitants de Tokyo qui ont le temps, rendons-nous en face du Ministère de l’économie (Meti) afin de soutenir « la tente des Mamans de Fukushima ». Car demain est un jour crucial.

Lire la suite


Mabesoone_LM_29-01-12.jpg

Un petit bain bien chaud au radium

Aujourd’hui, nous nous sommes rendus à une représentation de Théâtre No. En fait, nous sommes allés voir un très bon copain de notre fille, le petit R. (4 ans), qui pratique le Théâtre No depuis l’âge de trois ans. Ce petit garçon fait partie d’une grande famille de Maîtres de No installée à Nagano depuis des siècles et, selon la tradition, il sera probablement appelé à devenir Maître de No lui-même, après des dizaines d’années d’entrainements secrets…

Lire la suite