Dernière mise à jour 19/09/2017

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Fil des billets    Fil des commentaires

Chroniques anti nucléaires

Mabesoone_LM_17-11-11.jpg

Demain, c'est « Vendredi jaune » contre l'atome !

明日は「金曜は黄色」運動!黄色を着て、その意味を高ら か に告げよう! Toomorrow is “Yellow Friday” against nuke ! Wear the sunflower colour and talk about it, talk about it… Demain, “vendredi jaune” contre l’atome ! Habillons-nous de jaune et parlons en, parlons en… Lire aussi : Hot spot de Kashiwa : la contamination en césium dans...

Lire la suite


Mabesoone_LM_16-11-11_Sapin

Le premier sapin de noël après Fukushima

Ce matin, avec ma fille, j’ai décoré notre sapin de Noël. Bien sûr, « non-électrifié », et coiffe d’une grande fleur jaune, symbole de ce combat que nous avons commencé, en famille, il y a déjà huit mois. C’est Noël, pour la première fois depuis Fukushima.

Lire la suite


Mabesoone_LM_15B-11-11.jpg

Nous devons prendre nos responsabilités !

Aujourd’hui, j’ai reçu une lettre de remerciement de M. Odome [1] , à Minami Soma qui se situe à 20 km de la centrale. Il a écrit un mot et a joint des timbres ainsi que beaucoup de photos de distribution de vivres. Cette lettre est destinée à une amie du bout du monde, Cécile M.. Cécile a réussi à envoyer 30 kg de riz, via Amazon Japon, alors qu’elle se trouve en France [2] ! Demain, je fais suivre par courrier international la lettre de remerciement… C’est émouvant, ce pont qui s’installe entre Fukushima, Nagano et la France.

Lire la suite


Mabesoone_LM_14-11-11.jpg

Oui, oui, Papa ! Non au nucléaire !

Depuis quelques temps, quand je joue avec ma fille, elle sort tout de suite sa panoplie de docteur, elle pose son stéthoscope en plastique sur mon coude et elle me dit : « Viens mon Papa ! Je vais guérir ton bras. ».Elle sait que j’ai des fourmillements…c’est peut-être une maladie auto-immune héritée de mon père, peut-être déclenchée par les radiations. NB : sur la deuxième photo, c’est une «baguette magique» !

Lire la suite


Mabesoone_LM_12-11-11.jpg

Aucun homme ne vaut 0,5 ou 1,5

Aujourd’hui, je suis allé donner une conférence dans un temple a Tokyo, le Hongyoji, dans le quartier de Nippori. Dans ce temple, le célèbre poète de haïkaï KOBAYASHI Issa (*) a souvent séjourné, il y a deux siècles environ. Alors, tous les ans, le moine qui vit là, un vieillard adorable et fin lettré, organise un « Festival Issa ».

Lire la suite


Mabesoone_contamination-des-sols-monitoring-aerien.jpg

Ils ont « sauvé » Karuizawa

Enfin ! La carte quasi-complète de contamination des sols par monitoring aérien, après un mois et demi de retard sur la date prévue, vient d’être donnée par le Ministère des sciences et de l’éducation. Peut-être que nos appels téléphoniques et nos courriels de contestation ont eu un effet ?

Lire la suite


Mabesoone_LM_10-11-11.jpg

Kentaikan

Aujourd’hui, comme tous les ans en fin d’année, la presse japonaise a annoncé les « 60 mots et expressions à la mode » pour l’année 2011. Bien sûr, la moitié ont un rapport avec la catastrophe nucléaire… [1] 

Lire la suite


Mabesoone-carte-contamination-cendres-incineration.jpg

Monitoring aérien de radioactivité

Après avoir envoyé un courriel de protestation hier, j’ai directement téléphoné cet après-midi au Bureau de gestion de la catastrophe nucléaire, au sein du Ministère des sciences et de l’éducation : Monbusho, MM. Horita et Oku, tél : 03 5253 4111 Dès que j’ai prononcé les mots « monitoring aérien de radioactivité », la standardiste m’a orienté vers un « responsable », qui m’a fait sentir, lui aussi, par la rapidité de sa réaction, « qu’il était habitué aux plaintes sur ce sujet »…

Lire la suite


Radioactivity_Fuku.jpg

La zone la plus tabou du Japon : Karuizawa

Pourquoi ? Pourquoi le gouvernement japonais ne rend-il publique aucune nouvelle carte de contamination des sols depuis près d’un mois ?

Lire la suite


Fukushima-ruban_jaune-Seegan.jpg

Dans le monde du haïku

Le printemps dernier, j’ai eu le malheur d’écrire trois ou quatre articles dans des revues et magazines de haïku, plaidant pour la fin du nucléaire au Japon. Depuis, je n’ai plus une seule demande d’article. Autrefois, on me demandait deux ou trois articles par mois pour la presse littéraire ou généraliste.

Lire la suite