Dernière mise à jour 21/09/2017

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Chanson hip hop du groupe Vices & Râlements Déviants : "Les mecs du millieu"

Cette chanson du groupe vices & Râlements Déviants (hip-hop de fiottes, queer, féministe) mise en ligne sur le blog Rangers & bas résilles : “parle de la façon dont, même dans les milieux alternatif, libertaire, pouet-pouet pas mal de mecs ont tendance à fermer les yeux sur des agressions sexistes, voire à se positionner carrément du côté de l’agresseur.”

Les mecs du milieu

J’veux parler d’ces mecs du milieu
Hétéronormés à t’en crever les yeux
Qui changent en apparence leurs comportements
Font de belles phrases et acquiescent gentiment
Léchant les bottes de leurs potes féministes
Voire même se revendiquent anti-sexistes
Mais n’ont rien changé à leur façon de penser
Ils continuent d’écraser les minorités
En prônant l’égalité
Empêchent les mécontentes de parler
De peur de perdre leur position
Qu’ils se cachent bien d’accepter
Mais ne font surtout rien pour la refuser
Courbettes par devant, coup de dents par derrière
J’désespère d’les voir changer
D’ les voir penser qu’il n’y a pas de lutte possible
Si on laisse pas tomber nos privilèges
Alors pour les féministes ya pas d’repos
Faut répondre à tous les coups dans l’dos
Pas l’temps d’respirer
Espoirs ruinés de penser que le message est passé
C’est trop beau pour être vrai
S’rendre compte que tout ça c’est du pipeau
Et que personne n’a pigé
Et que tout le monde sans piper
Feint d’comprendre, sans désapprendre
Et au final s’comporte en bon p’tits soldats du patriarcat

On rendra chaque coup avec attention
On laissera pas casser nos revendications
Plus d’garde baissée
Plus d’mots pour excuser
Ya que l’combat
En réponse aux coups bas
On lâchera rien, on t’préviens !

Au quotidien difficile d’les reconnaître
Ils agissent en bons pro-fem’ ces traîtres
Mais ils commettent des erreurs de temps en temps
Des lapsus, des phrases, des comportements
Qui te montrent qui ils sont vraiment
Ce genre de mecs totalement déconstruits
Qui font la bouffe, la vaisselle et compagnie
Mais quand il s’agit d’bricoler
Ils t’enlèvent les outils des mains
Car il paraît, ils en sont persuadés
Qu’une bite vaut mieux qu’un vagin
Sans commentaire sur leur vision binaire
Ces personnes pullulent dans notre milieu libertaire
Et ils sont nos potes, nos amants, nos frères
Alors pas facile de les faire taire.

On rendra chaque coup avec attention
On laissera pas casser nos revendications
Plus d’garde baissée
Plus d’mots pour excuser
Ya que l’combat
En réponse aux coups bas
On lachera rien, on t’préviens !

J’ai la beuj’ quand j’vois des amis
Après quelques verres enquillés
S’comporter en pourritures finies
Le politiquement correct s’envole
Les masques tombent dilués par l’alcool
Les vieux tics réapparaissent plus vite
Dans les vapeurs éthyliques
Et la kro révèle les ennemis
Mieux qu’le marc de café quand on
l’lit Et le relou ressurgit
Il est toujours vivant
Il ne s’est pas assagi
Il est bien présent
Demain c’est sûr, il reviendra et on l’attend

On rendra chaque coup avec attention
On laissera pas casser nos revendications
Plus d’garde baissée
Plus d’mots pour excuser
Ya que l’combat
En réponse aux coups bas
On lâchera rien, on t’préviens !

En cas d’agression pas d’doute ils sont là
A soutenir le pote, le frère
Ou juste le mec qu’ils connaissent pas !
Parce qu’il ne fait aucun doute
Qu’les meufs ça exagère
Ça parle de viol pour faire réagir
Alors qu’en réalité c’est juste des histoires futiles pleines de banalité
« C’était pas un viol, ya pas eu d’pénétration ! »
« Ouais elle l’a cherché aussi elle l’a allumé ! »
Ça m’fout trop la haine pour pleurer
Sur ce genre de réflexions à gerber
L’ennemi est en chacun d’eux tapi à l’intérieur
Attendant son heure pour revenir
Attendant une erreur pour ressurgir

On rendra chaque coup avec attention
On laissera pas casser nos revendications
Plus d’garde baissée
Plus d’mots pour excuser
Ya que l’combat
En réponse aux coups bas
On lâchera rien, on t’préviens !


Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Évaluer ce billet

5/5

  • Note : 5
  • Votes : 1
  • Plus haute : 5
  • Plus basse : 5

Collective d'auteures

Auteur: Collective d'auteures

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet


À voir également

Fresque_NDL_Vinci_Degage.jpg

Vous, le bâton. Nous, les carottes

Vous, Super Ayrault, de votre légitimité de premier ministre, sous la houlette de Hollande,oser faire tonitruer le bruit des bottes à Notre Dame des Landes.

Lire la suite

Jean_Ferrat.png

Jean, mon pays se perd...

Lettre de Philippe Torreton à Jean Ferrat - Parue le 24 Avril 2012 - J’aimerais te laisser tranquille, au repos dans cette terre choisie. J’aurais aimé que ta voix chaude ne serve maintenant qu’à faire éclore les jeunes pousses plus tôt au printemps, la preuve, j’étais à Entraigues il n’y a pas si longtemps et je n’ai pas souhaité faire le pèlerinage. Le repos c’est sacré !

Lire la suite