Last site update 22/09/2019

To content | To menu | To search

Europe – piège à con

  • Vous avez voté NON au référendum sur le TCE du 29 mai 2005 et vous avez été traité comme des moins que rien par une classe politique méprisante.
  • Vous avez voté OUI à ce référendum et, aujourd’hui, vous avez l’impression d’avoir été dupé.
  • Vous n’avez pas été voter ce jour là, sachant que les dés étaient pipés.
  • Vous avez voté NON au référendum sur le TCE du 29 mai 2005 et vous avez été traité comme des moins que rien par une classe politique méprisante.

  • Vous avez voté OUI à ce référendum et, aujourd’hui, vous avez l’impression d’avoir été dupé.

  • Vous n’avez pas été voter ce jour là, sachant que les dés étaient pipés.

Dans tous les cas, vous voyez aujourd’hui que l’avenir de l’Europe, votre avenir, celui de vos enfants vous échappe. L’Europe que les politiciens nous concoctent n’est ni démocratique ni sociale. Elle est au service de la nouvelle féodalité qui détient le pouvoir au dessus des gouvernements en place. Le pouvoir de l’argent et des transnationales.

Aujourd’hui, le pouvoir économique est détenu par une minorité qui au travers de l’opacité des grands fonds d’investissement détient la majorité des grandes entreprises. Le pouvoir politique est lui subordonné aux différents accords multilatéraux : OMC, AGCS…

Dans ce cadre, la démocratie n’a plus de sens. Différents partis ou mouvements de l’éventail politique, de la droite à la gauche radicale vont vous demander votre voix pour la porter au parlement européen. Pour quoi faire ? Jamais un parlement n’a aussi bien porté son nom. On y parle, on y parle… Et pendant ce temps, les décisions se prennent ailleurs. Des décisions qui engagent l’avenir du Monde et pour lesquelles, nous ne sommes jamais consultés.

Une classe politique veule et sans ambition, autre que personnelle, nous a répété pendant des décennies que l’avenir de nos pays était dans l’union. Beaucoup ont du penser, comme moi, que union égale solidarité. Et bien non ! L’union n’a servi qu’à diluer le pouvoir des peuples au profit d’une oligarchie. Cette minorité a profité de la libre circulation et de la dérégulation pour s’enrichir avec les différentes bulles spéculatives. Aujourd’hui la majorité, qui n’en a pas profité, est prié de payer les pots cassés. Au casino de la mondialisation, quelques uns gagnent, tous les autres perdent. Et ceux qui ont gagné tirent les ficelles pour que le système se perpétue. Ce n’est pas les quelques timides réformettes annoncées et même pas forcément appliquées qui y changeront quoi que ce soit.

Alors ? Voter blanc ou s’abstenir ? Peine perdu. De toute façon, cette élection n’a jamais beaucoup mobilisé les électeurs sans que les politiciens s’en émeuvent. Est-ce qu’une abstention plus massive changerait la donne ? Probablement pas. La solution : plutôt qu’un boycott improductif, choisissez de voter…

NON !

Mouvement pour la refondation d’une Europe véritablement sociale et démocratique

Ne prenez pas des vessies pour des lanternes. Réformer l’UE de l’intérieur, c’est impossible. Transformons ce vote inutile en un référendum contre un modèle européen que nous refusons.

Creative Commons License
Cette création est mise à disposition sous un contrat Creative Commons.

Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Rate this entry

0/5

  • Note: 0
  • Votes: 0
  • Higher: 0
  • Lower: 0

Edrobal

Author: Edrobal

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (0)

Be the first to comment on this article

Add a comment This post's comments feed


You might also like

EUROZONE-GREECE/

Grèce : le catalogue des horreurs

Surprise dans les pages de Netoyens (sauf quelques liens sur un site externe) de ne rien voir sur LE sujet du moment : la mise à mort de l’un des berceaux de notre civilisation, la patrie d’Aristote, Socrate, Platon, la patrie de la démocratie. Le génocide de tout un peuple pourtant si généreux - je ne parle pas des armateurs et politicards clientélistes bien-sûr mais de Maria, Nicki, Costas, Helena, Germana, Zacharias, Stavros, Yannis, et d’autres encore. De ces personnes comme vous et moi, rencontrées au cours d’un voyage que j’aurais voulu plus long, plus intense, plus proche encore de chacun d’eux. [Crédit photo spiegle.de] 1338

Continue reading

francedanslemonde.png

Attentats parisiens : la pseudo absence des femmes et l'impensé social de ce qu'elles donnent au monde commun

Ce texte est dédié en tout premier à deux femmes : Djamila Boupacha et Fatima Elayoubi[1] Mes pensées vont vers elles et vers toutes les femmes qui prennent soin des enfants. 171

Continue reading