Dernière mise à jour 20/09/2017

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Nucléaire : Mme Royal déraisonne

En se déclarant «prête à prolonger de 10 ans la durée de vie des centrales nucléaire», Mme Royal fait une annonce qui se veut rassurante pour une nucléocratie française qui s’entête à vouloir donner un avenir à une technologie obsolète et une industrie surannée.

À l’évidence, cette annonce plie sous l’argumentaire d’une EDF éjectée du CAC 40 pensant se refaire sur le dos d’une recapitalisation financée par l’emprunt et donc par l’impôt. Elle ferme les yeux sur l’état véritable du parc nucléaire français et partant, prend le risque de prochains accidents catastrophiques aux conséquences que le peuple japonais - après le drame de Fukushima - sait mortifères et irréversibles.

La ministre de l’écologie doit d’ores et déjà savoir qu’une telle décision ne pourra pas prendre effet car il se fait dorénavant bien sentir que l’état des finances du pays, en vérité, n’est pas et n’a jamais été en mesure de supporter le puits sans fond budgétaire que représente désormais l’entretien dispendieux de la filière nucléaire.

Le “bon sens économique” que prône EDF tient pour beaucoup du sens commun et de l’intérêt général. Il ne peut pas être réduit aux injonctions corporatistes et bornées qui consistent, par stupidité et esprit de vandalisme, à prendre le risque irresponsable des plus grands ravages environnementaux et donc de prochains crimes contre l’Humanité.

En dernière analyse, acter cette décision qu’on sait parfaitement inepte sera bientôt la seule preuve par l’absurde du respect d’un engagement du candidat Hollande en 2012[1] … pris pour 2025 en faveur du nucléaire et de la finance.

Prolonger d’une décennie la durée de vie des 58 réacteurs nucléaires ce n’est pas seulement proférer une menace de mort sur des millions d’européens[2] mais c’est aussi, à la veille d’échéances électorales critiques, la certitude d’un sabordage républicain par la confirmation au yeux du plus grand nombre de la profonde corruption idéologique d’un État dont Mme Royal est la ministre.[3]

Notes:

[1]  soit garantir durablement 50% d’électronucléaire.

À ce propos, lire  : Arnaud Montebourg : premier ministre du redressement nucléaire
Article par Éric Jousse
Publié le lundi 27 août 2012, 18h00 - modifié le 27/08/12 - Édito -
http://netoyens.info/index.php/contrib/27/08/2012/arnaud-montebourg-premier-ministre-du-redressement-nucleaire

[2] Le Canton suisse de Genève dépose une plainte qui vise la centrale nucléaire du Bugey
Publié le 02/03/2016 | 15:45, mis à jour le 02/03/2016 | 15:54
Ce mardi 2 mars, on apprend que le canton suisse de Genève a porté plainte pénale contre X concernant la centrale nucléaire française du Bugey, “pour mise en danger d’autrui et pollution des eaux”.
AFP
http://france3-regions.francetvinfo.fr/alpes/le-canton-suisse-de-geneve

[3Durée de vie des réacteurs nucléaires : Mme Royal déconnectée de la réalité…
Publié le 28 février 2016
Durée de vie des réacteurs nucléaires : Mme Royal déconnectée de la réalité du parc nucléaire et des finances d’EDF
http://www.observatoire-du-nucleaire.org/spip.php?article310


Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Évaluer ce billet

5/5

  • Note : 5
  • Votes : 67
  • Plus haute : 5
  • Plus basse : 5

Éric Jousse

Auteur: Éric Jousse

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (1)

Ericj Ericj ·  01 octobre 2016, 17h25

Comment EDF va bien pouvoir échapper à la faillite ?

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet


À voir également

communique_de_presse.gif

Non, «le Japon» ne relance pas «le nucléaire»

Non, “le Japon” ne relance pas “le nucléaire” Oui, le Japon a vécu deux ans sans nucléaire Oui, le nucléaire mondial continue sa chute 1071

Lire la suite

Defendons_la_liberte_d__expression.jpg.jpg

AREVA porte plainte contre la Coordination Antinucléaire du Sud-Est!

Appel a soutien AREVA porte plainte contre la Coordination Antinucléaire du Sud-Est ! Nous ne nous laisserons pas bâillonner !Le site internet de la Coordination Antinucléaire du Sud-Est vient d’être informé ce mardi 6 janvier 2015 d’une plainte en diffamation d’Areva pour un reportage* mettant en cause la pénétration du lobby nucléaire auprès des élus alors que le crime nucléaire sanitaire se poursuit à Fukushima et en vallée du Rhône.

Lire la suite