Dernière mise à jour 20/10/2017

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Palestine : Yes, we come ! - Vidéo

De la nécessité et des possibilités de soutenir le peuple palestinien dans sa lutte pour le droit et contre l’occupation illégitime et criminelle.

Avec le boycott BDS contre la politique d’Israël et la Flotille qui se prépare pour s’opposer au siège de Gaza, la mission du 8 juillet 2011 de centaines de personnes, rendant visite en Cisjordanie aux associations et mouvements palestiniens, illustre l’enjeu de la solidarité internationale des peuples envers la Palestine et notre devoir d’y être impliqué.

Ce clip survole toute la situation actuelle des Palestiniens avec les témoignages de Lubna Marsawa de Jérusalem qui était sur le Mavi Marmara lors de la précédente flotille, de Ronnie Barkan (Anarchistes contre le mur) de Tel Aviv, de Tariq Ramadan et d’autres internationaux solidaires.

Il appelle à les rejoindre et à participer, de fait, à leur résistance.

Source : foumonde.info

Vous y trouverez les versions francophone, anglo-francophone (vo) et anglaise téléchargeables.

Durée : 10 mn, en voici la version francophone :




Palestine : Yes, we come ! - vf

Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Évaluer ce billet

4.75/5

  • Note : 4.75
  • Votes : 4
  • Plus haute : 5
  • Plus basse : 4

Foumonde

Auteur: Foumonde

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (3)

Réservation de console Réservation de console ·  24 septembre 2011, 16h54

C’est pas trop mal comme point de vue, tu aurais pu aller plus loin !

theridge theridge ·  30 septembre 2011, 14h08

Nonnnnnnnnnnnn Ras le bol de la Palestine, que l’on se souvienne que ce Nom aura été donné du temps de l’empereur romain Hadrien par ce même homme, pour effacer toutes traces de l’histoire juive, les juifs ne sont que les justes bénéficières en droits du juste retour dans la terre de “Canaan”.

Wikipedia >À partir du moment où Israël émerge, le terme Canaan commence à laisser place à trois nouveaux termes selon les régions. La Phénicie désigna le littoral nord, la Philistie désigna le littoral sud et le Royaume d’Israël les terres intérieures.



Wikipedia>Pour certains, Cananéen peut en fait être considéré comme un synonyme de Phénicien, car les deux peuples parlaient la même langue et avaient les mêmes dieux. Ils estiment que les Israélites n’ont pas fait disparaître les Cananéens mais se seraient mélangés à eux et auraient adopté certaines de leurs coutumes. Certains passages bibliques et le fait que l’hébreu biblique soit linguistiquement très proche du phénicien le prouveraient. Selon la Bible, le roi Hiram de Tyr, dont le sarcophage a été conservé, aurait été ami avec Salomon, roi d’Israël.



Wikipedia >Les découvertes archéologique menées par Israël Finkelstein dans les années 1990, tendraient à prouver que le pays de Canaan ne fut pas en fait conquis militairement, mais que l’apparition des premières communautés israélites sur les hautes terres intérieures, vers -1200, est le résultat d’une transformation interne de la société cananéenne. Les premiers israélites seraient donc de souche cananéenne (probablement des groupes dissidents, réfractaires à la domination égyptienne qui sévissait alors[réf. nécessaire

Wikipedia >Les philistins seraient un des (peuples de la mer) et proviendraient d’une de ces régions, (Cilicie, Syrie, Crète ou Chypre).
L’archéologie semble pencher en faveur d’une origine située dans la mer Égée ou dans des régions voisines. En effet, les fouilles réalisées dans quatre (Ashdod, Ekron, Ashkelon, et plus récemment Tell es-Safi, probablement l’ancienne Gath) des cinq grandes cités philistines montrent une culture matérielle nettement influencée par la civilisation mycénienne.

Wikipedia>Entre la période des royaumes israélites et la conquête musulmane au VIIe siècle après J.-C., la Terre d’Israël tomba aux mains successives des Assyriens, Babyloniens, Perses, Grecs, Romains, Sassanides et Byzantins. Cependant, la population, majoritairement juive, commencera à décliner après la guerre contre l’Empire romain lors de la Première Guerre judéo-romaine, entre 66 et 73 après J.-C., puis la seconde guerre judéo-romaine (Guerre de Kitos)11 et la Révolte de Bar Kokhba, en 132 après J.-C., qui provoquera l’exil forcé d’une majorité d’entre eux et la nouvelle appellation de la région en province de Syrie-Palestine, et, plus tard, Palestine, afin d’essayer d’effacer le lien entre le peuple juif et la Terre d’Israël12. En 628-629 après J.-C., une révolte juive contre l’empereur byzantin Héraclius conduira à un massacre massif et à l’expulsion totale des Juifs de la région. La population juive de la région se réduisit considérablement et atteignit probablement son point le plus bas. Toutefois, une présence juive minoritaire se maintint continuellement.



Wikipedia>Le centre de la population juive se déplaça de Judée (Jérusalem et région au sud de Jérusalem) en Galilée (région de Tibériade) dès le Ier siècle, suite à l’occupation romaine de Jérusalem. La Mishnah et des parties du Talmud et le Talmud de Jérusalem, qui sont, hormis la Torah, parmi les plus importants textes du judaïsme, furent composés en Israël durant cette période. En 636 après J.-C., la Terre d’Israël fut prise par les Arabes musulmans. Le contrôle de la région échut aux Omeyyades, puis aux Abbassides. La région fut gouvernée un temps par les Croisés, principalement francs, de 1099 à 1260, date à laquelle la région tomba aux mains des Mamelouks…….

Alors ras-le-bol des principes modernes évoqués par les ennemies de tout bords, qui font que les palestiniens seraient destitués de leurs terres d’origines par des juifs sans fois ni lois, que ces même palestiniens puissent venir réconfortés par une frange de français d’extrème gauche pour manifester dans nos campagnes, un réclamé qui ne leurs appartient pas, nous savons de quel côtés penchent les tariq & consorts, mais ne sont dupés que ceux qui le désirent.
Je pense et je puis dire que les Juifs de France, comme leurs ancêtres qui se sont mélangés pacifiquement aux cananéens, sont des gens beaucoup plus en paix avec eux même et très favorables aux reinssertions qu’on ne le pense, ce qui n’est pas le cas des populations musulmanes comme aimerait nous le faire croire les Alains Juppés, qui préfèrent parler d’Islam que d’Islamisme, trouvant ce terme rébarbatif et descriminatoire, comme s’il fallait se cacher la face de peur que l’on déraille vers un racisme (antisémite) hors que les musulmans d’aujourd’hui sont les vrais anti juif qui puissent exister.
On pourrait croire que je mélange deux histoires et bien je vous dis que c’est faux, ce ne sont pas deux histoires différentes mais deux têtes d’une hydre qui a un seul corps et que la politique d’aujourd’hui a soin de cacher.

Marre donc des palestiniens accueillis par une frange hostile d’extrémismes gauchisant et qui paradoxalement trouvent un certain echo dans les gouvernements qui se suivent tout en se “ressemblant”.
Le chiendent existe mais il ne faudrait pas croire qu’il est la terre qui le fait pousser à force de la couvrir pour la cacher.

Edrobal Edrobal ·  30 septembre 2011, 14h32

Le lobby juif fascisant essaie de semer sa propagande sur Netoyens. A chacun de juger. Quant à la prétendue ouverture, on peut mettre dos à dos les islamistes et les juifs. Quel est donc ce pays qui n’a pas de constitution qui exige pour accéder à sa nationalité d’être juif et dont une frange non négligeable de la population réclame la déportation de gens qui habitaient la région de tout temps.

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet


À voir également

3 femmes, palestinienne, israélienne et française sous le feu de Gaza

3 femmes, 3 destins différents, vivant actuellement à quelques kilomètres l’une de l’autre sans se connaître, de part et d’autre de la bande de Gaza, réagissent à la violence qui y déferle depuis une semaine, à l’injustice, aux mensonges et au déséquilibre inhumain des rapports de force. Que leurs témoignages associés contribuent aux processus diplomatiques qui semblent se relancer {ce mardi matin 20 novembre 2012], alors qu’Israël cède aux pressions égyptienne et internationales ainsi qu’à l’opprobre de la communauté mondiale en renonçant, pour l’heure, à l’invasion terrestre annoncée de Gaza. Que tous ces bombardements aveugles cessent définitivement !

Lire la suite