Last site update 29/10/2020

To content | To menu | To search

Effets secondaires graves des vaccins "pandémiques" : l’agence européenne avoue

Les vac­cins “pan­dé­mi­ques” n’ont été auto­ri­sés selon des pro­cé­du­res excep­tion­nel­les et sans tous les tests habi­tuels qu’à la con­di­tion expresse que la phar­ma­co­vi­gi­lance soit par­ti­cu­liè­re­ment ren­for­cée. Dans plu­sieurs décla­ra­tions publi­ques, Rose­lyne Bache­lot a affirmé que c’était fait, en France. Et pour­tant …

L’aveu de l’EMEA

Dans son bul­le­tin n°5 du 6 jan­vier 2010, l’agence euro­péenne qui a auto­risé le Pan­dem­rix avoue : il y a eu moins de syn­dro­mes de Guillain-Barré noti­fiés qu’il n’y en avait de pré­vi­si­bles [1] avec ou sans le vac­cin dans la popu­la­tion vac­ci­née !

La sous-noti­fi­ca­tion mas­sive des effets secon­dai­res est donc ainsi recon­nue par l’auto­rité euro­péenne, con­fir­mant les inquié­tu­des expri­mées par les experts indé­pen­dants au vu des 7 décès sur 2000 per­son­nes piquées.

Cet aveu de l’agence euro­péenne vient con­fir­mer offi­ciel­le­ment les caren­ces gra­ves de la phar­ma­co­vi­gi­lance soi-disant “ren­for­cée” que nous dénon­cions dès le 7 décem­bre 2009 dans l’arti­cle : “Pan­dem­rix : vac­cin-mira­cle ou sérieux pro­blè­mes de phar­ma­co­vi­gi­lance ?”

Nous savons donc désor­mais offi­ciel­le­ment que si “les don­nées de phar­ma­co­vi­gi­lance sont ras­su­ran­tes”, c’est parce qu’elles sont un peu trop “ras­su­ran­tes” pour être hon­nê­tes.

Plus de décès que prévu

En dépit de leur insuf­fi­sance, les chif­fres euro­péens cons­ta­tent pour­tant déjà 107 décès con­sé­cu­tifs à une vac­ci­na­tion au Pan­dem­rix noti­fiés sur 21,6 mil­lions de per­son­nes piquées, au lieu de la dou­zaine pré­vi­si­ble sans vac­ci­na­tion [2].

Com­ment l’agence euro­péenne et les auto­ri­tés natio­na­les peu­vent t-elles se per­met­tre d’affir­mer dans le même docu­ment qu’elles savent ne pas avoir con­nais­sance de tous les effets secon­dai­res gra­ves et en dépit de cela con­clure a con­tra­rio “que la balance béné­fice/ris­ques con­ti­nue d’être posi­tive” SUR LA BASE DE DON­NÉES QU’ELLES AVOUENT SAVOIR INCOM­PLÈ­TES ???

Tous les effets secon­dai­res ne sont pas noti­fiés et pour­tant les effets secon­dai­res déjà noti­fiés au niveau euro­péen com­pren­nent depuis le début plus de MORTS que pré­vi­si­ble. Com­bien, au total ? ON DOIT SAVOIR ! Et vite : cha­que jour qui passe, des vies sont inu­ti­le­ment mises en dan­ger par l’injec­tion d’un vac­cin pro­ba­ble­ment 10, 100, ou peut-être même 1000 fois PLUS dan­ge­reux que la grippe “2009” !

Cham­pions du monde !

Et en France ? Déjà cham­pionne du monde des stocks de Tami­flu et cham­pionne du monde des doses de vac­cins com­man­dées, la France est éga­le­ment pro­ba­ble­ment cham­pionne d’Europe pour la sous-noti­fi­ca­tion des décès post-vac­ci­na­tion : en France et avec le Pan­dem­rix, il n’y en a eu que 2, “sans lien avec le vac­cin”, sur 3,7 mil­lions de per­son­nes piquées. Voilà encore une don­née “ras­su­rante” … ou qui serait “ras­su­rante” s’il n’y avait pas eu en Bel­gi­que 4 décès noti­fiés sur 650 000 per­son­nes piquées, et 18 sur 4 mil­lions en Suède !!!

Les “résul­tats” publiés de la “phar­ma­co­vi­gi­lance” fran­çaise sont d’autant plus éton­nants que con­si­gne a été don­née aux méde­cins de noti­fier TOUT décès con­sé­cu­tif à une injec­tion de ces vac­cins. Dans les autres pays d’Europe, il y aurait eu au mini­mum au moins une ving­taine de noti­fi­ca­tions de décès, et il y en a eu 2. Comme per­sonne (?) n’ose­rait ima­gi­ner que tous les méde­cins sauf 2 ne sui­vent pas les con­si­gnes offi­ciel­les de noti­fi­ca­tion ou que l’Afsapps puisse faire de la réten­tion d’infor­ma­tion sur un sujet aussi grave, il ne reste qu’une “expli­ca­tion” éton­nante : des effets secon­dai­res qui sur­vien­nent dans les autres pays ne sur­vien­nent pas en France …

Le 6 jan­vier 2010, plus d’un mois après le pic épi­dé­mi­que et alors que la grippe a déjà pres­que com­plè­te­ment dis­pa­rue dans tous les pays voi­sins, le site offi­ciel dirigé par Thierry Saus­sez, “www.pan­de­mie-gri­pale.gouv.fr”, con­ti­nue d’affi­cher à sa Une le “niveau d’alerte” fran­çais : nous somme en niveau “5A” : “exten­sion des cas, à l’étran­ger” comme nous le signa­lions déjà fin novem­bre ici.

Déci­dé­ment, rien ne se passe en France comme ailleurs : les nua­ges radio­ac­tifs ne ren­trent pas, les virus ne sor­tent pas, et les effets secon­dai­res ne sur­vien­nent pas. Et on ne nous prend pas pour des … ?

Minga, 2009

Voir aussi :

Notes

[1] “Taking into account the num­ber of patients vac­ci­na­ted with one of the three vac­ci­nes and the back­ground inci­dence rate of Guillain-Barré syn­drome, the num­ber of repor­ted cases is lower than the num­ber of cases that is expec­ted to occur natu­rally in the vac­ci­na­ted popu­la­tion.”

[2] Voir notre arti­cle “Pan­dem­rix : vac­cin-mira­cle ou sérieux pro­blè­mes de phar­ma­co­vi­gi­lance ?” pour le lien vers l’étude du Lan­cet d’octo­bre 2009 d’où pro­vient ce chif­fre du nom­bre de morts subi­tes pré­vi­si­bles.


Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Rate this entry

0/5

  • Note: 0
  • Votes: 0
  • Higher: 0
  • Lower: 0

Minga

Author: Minga

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (0)

Be the first to comment on this article

Add a comment This post's comments feed


You might also like

edito.gif

La bonne santé numérique

Ils y croient dur comme fer : c’est le numérique qui va nous sauver. A condition cependant d’y mettre le paquet ! La crise sanitaire qui a frappé nos sociétés au premier semestre 2020 leur a formidablement révélé que le numérique apporte toutes les réponses qu’ils n’avaient pas encore osé mettre en œuvre. Le grandiose laboratoire inattendu autorise désormais les rêves les plus fous. Ils en sont convaincus tous ces tenants de la Croissance sans freins, le salut de l’Humanité passe forcément par le tout-numérique.

Continue reading

edito.gif

De la révélation à l’amplification

C’est déjà un lieu commun : la triple crise – sanitaire, économique et sociale – que traverse la planète depuis le début de l’année 2020 a puissamment révélé l’ampleur des inégalités partout dans le monde.

Continue reading