Dernière mise à jour 27/03/2017

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Droit, devoir et obligation de voter

isoloirs_vides.jpgEn ce midi du 7 juin 2009, jour de votation pour l’élection des députés européens, 14,81% d’électeurs se sont déplacés pour aller voter. La tendance historique à la baisse de la participation se confirme. Elle se vérifiera peut-être ce soir.

Dans la démocratie présente, voter est un droit mais aussi un devoir. Excepté dans quelques pays, voter n’est toujours pas une obligation en France. Nous sommes donc libre encore de signifier ainsi ce que nous voulons, comme par exemple ne pas légitimer une assemblée et une institution prêtes à fonctionner dans le cadre d’un traité qu’elles ont approuvé le 20 février 2008, resucée d’un autre que nous avons refusé par référendum le 29 mai 2005. Un référendum qui fait normalement du peuple français, un peuple souverain et dont le résultat ne préjuge pas pour autant de son désir de devenir un jour une partie du peuple souverain d’Europe.

En conséquence, ne pas voter demeure un droit sans que ce ne soit une obligation. On peut donc légitimement et légalement considérer que cela puisse être aussi, à l’occasion, un devoir que l’on pourrait interpréter comme un acte de désobéissance civile.

Devant les résultats et après le déni de démocratie qu’a représenté le passage en force de la ratification par le parlement du Traité de Lisbonne le 08 février 2008 après modification de la Constitution le 4 février 2008, Monsieur Sarkozy a pris le risque d’entacher la 5ème République d’un acte autoritaire sans précédent. 

Osera t-il maquiller, évacuer, dénier l’expression d’une faible participation au scrutin européen, une faible participation qui a ses raisons et représente aussi une force politique majoritaire, en déplaçant la question et en la portant sur une nouvelle proposition de vote obligatoire ? Osera t-il tirer de la situation tous les avantages que lui donne sa position à commencer par une faible participation qui avantage toujours son propre camp et prendre le risque de nous priver d’une liberté fondamentale ?






Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Évaluer ce billet

3/5

  • Note : 3
  • Votes : 3
  • Plus haute : 5
  • Plus basse : -1

Éric Jousse

Auteur: Éric Jousse

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (2)

Geneviève Confort-Sabathé Geneviève Confort-Sabathé ·  08 juin 2009, 12h43

L’UMP a (lui-aussi) perdu les élec­tions euro­péen­nes. Quel édi­to­ria­liste d’un grand média aura le cran et l’intel­li­gence de faire l’ana­lyse fine d’un scru­tin mar­qué par l’inquié­tude éco­lo­gi­que (dans les pays de l’Europe riche) et sociale (dans tous les pays d’Europe, riches ou pas) et qui s’est achevé par un fiasco pour tous les par­tis poli­ti­ques?
Ce scru­tin est celui de l’abs­ten­tion mas­sive. A rete­nir l’abs­ten­tion à plus de 80% des jeu­nes Fran­çais. Disent-ils qu’ils veu­lent plus d’UMP, plus de Sar­ko­zysme, plus de déses­poir dans leurs uni­ver­si­tés ou leurs cités? Non, ils disent qu’ils veu­lent un ave­nir, un hori­zon qui leur donne envie de par­ti­ci­per à la cons­truc­tion du monde. Plus que le boy­cott de leurs aînés, l’abs­ten­tion des jeu­nes est une cla­que à ceux qui ont cru pou­voir pro­po­ser une offre poli­ti­que obso­lète. Le vote utile a vécu. Tant mieux!
Ceux qui pavoi­sent devraient s’inquié­ter de cette non-par­ti­ci­pa­tion. Elle annonce des len­de­mains qui pètent!

remrem remrem ·  13 octobre 2009, 20h09

Mon devoir civi­que, je l’ai fait pen­dant 5 ans sous les dra­peaux, je le fais tout les jours en res­pec­tant des lois sou­vent dépas­sées et par­fois incom­pré­hen­si­bles, tout les mois en payant mes impôts, je le ferai encore si l’on me rap­pel pour le dra­peau.
Je suis jeune (27 ans), je n’ai jamais voté pour un quel­con­que poli­ti­que, je chan­ge­rais mon fusil d’épaule le jour où le vote blanc signi­fiera ce qu’il doit signi­fier: “aucune poli­ti­que actuelle ne me con­viens, revoyez vos copies !”
Qu’on fait les dif­fé­rents poli­ti­ques qui se sont suc­cé­dés au pou­voir depuis + de 20 ans ? Amé­lio­rer la con­di­tion fran­çaise ? Nous garan­tir un ave­nir meilleur ? Non ! Je suis jeune, et comme tout les jeu­nes de mon pays, on ne m’écoute pas, pire on ne veut pas m’enten­dre, on m’impose de pren­dre sur moi pour payer les erreurs des poli­ti­ques, des anciens, des retrai­tés, des ban­ques, d’un sys­tème capi­ta­liste …
Je veut tra­vailler, je veut par­ti­ci­per, je veut être acteur et non témoin, et ce n’est pas sous cette pseudo démo­cra­tie que je pour­rais le faire! Alors oui, je pra­ti­que la “déso­­béis­­sance civile”, je le reven­di­que et mal­gré moi, je suis fier de ma posi­tion.
Le pre­mier mec qui me sort “tu es jeune, donc tu ne sais pas ce que tu dis” / “j’ai fait mai 68” / “c’est à cause de la crise” ou autres con­ne­ries, à cette per­sonne je lui répond : je suis jeune cer­tes mais c’est moi ton ave­nir, tu as fait tes étu­des, tu tra­vailles, tu coti­ses pour te cons­truire un ave­nir et pour­tant tu ne l’écoute pas quand il te parle / tu as fait mai 68 ? Mais qu’en reste-t-il a part ton sou­ve­nir et quel­ques miet­tes de “droits” et de “jus­tice”/ la crise ne viens pas du libé­ra­lisme et de l’ava­rice de la jeu­nesse …
Je ne me leurre pas, je sais que ce sys­tème a encore un bel ave­nir devant lui, j’espère juste que ma géné­ra­tion sera moins cupide, stu­pide et irres­pon­sa­ble que la pré­cé­dente…

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet


À voir également

vote-abstention.jpg

Pour pouvoir s'abstenir, il faut s'inscrire !

On l’a dit maintes fois déjà ici et ailleurs, comme tout autre vote qu’il soit nul, blanc ou pas, l’abstention est un droit !  Certains conservateurs antilbéraux, ordolibéraux ou protofascistes, comme jadis l’Abbé Seyes le théorisait, voudraient en faire une obligation sous peine d’amende. Ce serait une régression majeure dans le cheminement vers cette démocratie toujours en projet et sans cesse menacée. Pour autant, faut-il ne pas apparaitre ou disparaître aussi des listes électorales ? Voir !

Lire la suite

2016-PPP-FAUTE.png

« Pour sortir du cercle de la peur »*

La France est à un tournant, si elle le manque c’est un ciel gris, un ciel de plomb qui va la recouvrir. Les manifestations ont été nombreuses depuis 1995 ( je ne veux pas remonter trop loin dans l’histoire car c’est le présent et l’avenir qu’il est urgent d’analyser et de construire), mais les pouvoirs sont restés sourds à nos revendications. 1782

Lire la suite