Dernière mise à jour 20/10/2017

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Révolution citoyenne et pensée systémique

Une Convention Nationale de la France insoumise aura lieu au mois de novembre 2017. Elle aura notamment pour rôle de définir objectifs et axes d’action pour les mois qui viennent. Une boîte à idées a été ouverte à l’ensemble des signataires de la France insoumise. Elle a en principe pour objectif de regrouper des contributions, des propositions, des idées, des témoignages d’expérience ou des bilans. Pourtant les contributions doivent être rattachées à un thème parmi une liste prédéfinie et purement organisationnels. J’ai malgré tout décidé de sortir de ma coquille et de pondre une contribution d’ordre stratégique donc hors du cadre prédéfini mais quand même presque dans les 1000 signes prescrits. Cela explique l’extrême concision proche du simplisme du propos.

La Révolution Citoyenne de la France Insoumise se veut sociale et environnementale. Mais elle ne pourra l’être qu’en combattant la société de consommation et son maître d’œuvre le système capitaliste. Une révolution n’est pas simplement une réforme plus profonde, elle s’appuie sur l’évidence qu’un système n’est réformable qu’à la marge.

Malheureusement, le programme de la France Insoumise – même s’il est ambitieux – est tout sauf révolutionnaire. Il lui manque la cohérence de la pensée systémique. Le découpage en livrets s’il apporte une facilité de compréhension de son sujet, est typiquement une approche cartésienne inadaptée quand il s’agit de définir un nouveau paradigme social et environnemental. Les mesures annoncées ne sont pas articulées entre elles, leurs interactions ne sont pas envisagées et leur lien principal est ignoré, il s’agit de la monnaie. Bien sûr, il y a eu cette longue séance pour montrer – à qui ? – comment on financerait le programme, mais c’était surtout bien montrer que le programme était compatible avec le système dominant. Rien de révolutionnaire donc. Le ver était dans le fruit et l’échec programmé car on avait semé avant de labourer. Même si nous avons voulu espérer au delà du raisonnable, la réalité nous a rattrapé car en voulant tranquilliser notre ennemie la Finance, on a désorienté une partie importante de l’électorat potentiel qui nous a manqué au final.

Reprenons par le début. Définissons un projet de rupture franche avec le système dominant et lançons une opération pédagogique – osons le mot idéologique – à long terme pour faire comprendre et adopter ce projet par le plus grand nombre.


Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Edrobal

Auteur: Edrobal

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet