Last site update 22/11/2019

To content | To menu | To search

Deux manifestations ont eu lieu à Tokyo

Fukushima-ruban_jaune-Seegan.jpgAujourd’hui, deux manifestations ont eu lieu à Tokyo. L’une devant le siège de la Tepco et l’autre au Parc Hibiya. La première était purement antinucléaire, la seconde était commune avec les opposants aux libéralisme, notamment contre les négociations libre-échangistes du TPP.

Je n’ai rien contre l’alter-mondialisme, au contraire, mais j’ai l’impression qu’il y a de moins en moins de manifestations purement antinucléaires au Japon. Et dans notre cas, avec l’imminence des menaces purement nucléaires, je pense que cela peut induire un mélange des genres inutiles. Qu’en pensez-vous ?

Bien sûr, tout est lié dans ce monde, mais pour nous, ici, il faut absolument éviter, d’abord, la généralisation de la contamination alimentaire des enfants et le risque majeur d’un deuxième accident sismico-nucléaire. Les organisateurs des manifestations ont beau appeler à « porter la couleur jaune » [1] , en fait, ce sont souvent les drapeaux rouges qui sont en tête du cortège, et les « poussettes jaunes » qui suivent [2] . Pire, aujourd’hui en particulier, les deux manifestations ont souffert des groupuscules d’extrême droite, de leurs insultes, de blocages de route, etc… justement à cause de l’image « gauche de la gauche » qui plane autour du mouvement antinucléaire japonais depuis quelques semaines. Dans une video choquante datant de ce soir [3], des extrémistes insultent de façon incroyablement violente la « tente jaune » devant le siège de la Tepco, sans que la police ne bouge le petit doigt, face à des menaces sur les personnes.

Personnellement, j’en suis de plus en plus persuadé, il vaut mieux, pour notre cause, ici au Japon, ne pas se perdre dans d’autres combats politiques. Pour cela, la meilleure attitude me semble toujours celle de Gandhi à ses début : manifester son opinion par l’« outil vestimentaire », avec des vêtement jaunes et des rubans jaunes. Et continuer, de façon pacifique, tous les jours. À cela s’ajoutent toutes formes d’expressions artistiques. Parallèlement À cela, multiplier les mesures citoyennes de radioactivité dans l’air, dans le sol et dans les aliments. Pour protéger un maximum les enfants, élever la conscience citoyenne au quotidien et forcer l’État à être moins laxiste, c’est à dire moins criminel. Comme j’ai hâte de trouver un moniteur-doseur de radionucléides d’occasion, pour lancer le premier « centre de mesures citoyen gratuit de Nagano » !

Mon voisin, qui travaille à la coopérative agricole de Nagano ne me dira sans-doute plus bonjour, mais je suis sûr que je me ferai d’autres amis.


Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Rate this entry

4.5/5

  • Note: 4.5
  • Votes: 2
  • Higher: 5
  • Lower: 4

Laurent Mabesoone

Author: Laurent Mabesoone

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (0)

Be the first to comment on this article

Add a comment This post's comments feed


You might also like

Fukushima-ruban_jaune-Seegan.jpg

Énergie : «Il faut que tout change pour que rien ne change»

Ces derniers mois, les noms d’Orano, Enedis et Engie ont respectivement remplacé les marques Areva, ErDF et GDF-Suez, ringardes ou déconsidérées. On ne peut que penser à la célèbre réplique “Il faut que tout change pour que rien ne change” de Tancrède dans le roman “Le Guépard”, popularisé par Luchino Visconti dans le film éponyme sorti en 1963.

Continue reading

Fukushima-ruban_jaune-Seegan.jpg

Le grand retour du nucléaire n'a pas eu lieu

Depuis des années, industriels, gouvernements et médias font croire que le nucléaire est sur le point de se relancer. Hélas pour ces mauvais perdants, nos fleurons EDF et Areva sont en pleine déconfiture et leurs campagnes de pub (financées avec notre argent) n’inversent pas la tendance.

Continue reading