Last site update 19/02/2020

To content | To menu | To search

Atomic Anne : parce qu’elle le vaut bien

lauvergeon_non_merci.jpgÀ l’heure où le sondagisme acharné donne l’alternance droite-gauche d’ores et déjà victorieuse, Mme de Lauvergeon prépare le terrain d’une gauche pro-nucléaire qui s’apprête à reprendre du service.

Couv_areva-afrique.jpgDepuis son éviction de la tête d’AREVA en juin 2011, Atomik Woman alias le « sherpa de Mitterrand » mène un combat à couteau tiré pour sa réhabilitation au rang des grands commis de l’Etat adeptes du « tourniquet » public-privé qui fait les privilèges de la crème de notre élite nationale.

Réfugiée depuis dans un improbable rôle de surveillante du quotidien Libération [1] aux jetons de présence grassouillets, rien ne peut être trop beau pour celle qui jadis fut classée par Forbes au vingt-quatrième rang des femmes les plus puissantes au monde.

Premier objectif, rendre tous les coups après avoir subit comme d’autres les pratiques de basse fosse que le clan sarkozyen assène par principe à toutes les activités productrices de très gros sous pour mieux les redistribuer aux copains coquins. Qui a dit qu’il n’y avait pas de partage des richesses en France depuis 2007 ?

Couv_oligarchie_des_incapables.jpgFaites de népotisme, de prébendes et de collusions ploutocrates d’inspiration mafieuse selon les descriptions on ne peut plus précises produites dans le dernier livre de Coignard et Gubert [2], on apprend que la personnalité en l’occurrence à la manoeuvre n’est autre que M. Proglio, patron actuel d’EDF, l’éminence gris foncé du Président sortant.

Deuxième objectif, faire le nettoyage pour être lavée de tout affront, rétablir la réputation de poigne qu’on lui connaît et être en mesure de reprendre du service quand le nouveau chef de l’État mènera l’indispensable redéploiement des rôles qui permettra la relance industrielle que tous les français attendent.

Mais toute cette affaire a ceci de piquant qu’une restauration accomplie de l’image de la dame au charme carré ne devrait pas pour autant la laver plus blanc que blanc. Il faut lire le livre de Raphaël Granvaux [3] pour comprendre ce que recouvre en réalité « la politique du temps long »[4] faite d’un extractivisme de prédation indispensable à la grandeur néocoloniale de son action délinquante et criminelle.

À défaut de lire le livre, suivre une des conférences de son auteur ici couverte par nos confrères de tvnetcitoyenne :


Notes :

[1http://www.liberation.fr/economie/01012348770-anne-lauvergeon-a-liberation

[2]  « L’oligarchie des incapables » publié chez Albin Michel

Pour faire bonne mesure, prolongez par :

[3« Areva en Afrique », Une face cachée du nucléaire français - Collection Dossiers noirs (24), Coédition : Agone et Survie - Date de parution : 16 février 2012 

[4] Anne Lauvergeon atomise Nicolas Sarkozy et Henri Proglio


Document(s) attaché(s) :


Rate this entry

5/5

  • Note: 5
  • Votes: 2
  • Higher: 5
  • Lower: 5

Éric Jousse

Author: Éric Jousse

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (0)

Be the first to comment on this article

Add a comment This post's comments feed


You might also like

edito.gif

Le point de "non retour"

Sauver le climat ou sauver le système, il faut choisir.

Continue reading

edito.gif

Quand Carlos se gavait !

Le débat ouvert par le mouvement des Gilets Jaunes a de saines vertus. Nous ne parlons pas ici du « grand débat », diversion qui ne trompe que les naïfs patentés, mais du débat intelligent et intelligible auquel participent tous les observateurs honnêtes qui voient dans ledit mouvement la nécessaire occasion de mettre à nu les terribles tensions à l’œuvre dans notre société.

Continue reading