Dernière mise à jour 27/03/2017

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Naissance de la maladie moderne - sommaire

Pressé par des amis sociologues de leur produire un texte qui pourrait nourrir leur recherche autour de la problématique du management social, j’ai accepté de rédiger, cet été, un petit « essai » se rapportant aux origines de ce que j’ai nommé la « Maladie moderne », en un voyage non linéaire et parsemé de nombreux aller-retours, balisé de références à des textes qui m’ont paru essentiels, auxquels j’ai laissé la plus grande place, m’effaçant devant ces auteurs et me contentant de les rapprocher, les assemblant de manière, je l’espère, du moins questionnante, sinon signifiante.

Cet « essai » aurait été trop long à présenter in extenso sur une page web. J’ai préféré opérer un découpage sous la forme feuilleton - reprenant ainsi la tradition du XIXème siècle -, ce feuilleté offrant des épisodes plus digestes et, je l’espère, respectueux de la cohérence dans la présentation du développement de cette recherche.

Bonne lecture !

Sommaire :

Première partie :

Deuxième partie :

Troisième partie :

Quatrième partie :

Cinquième partie :

Sixième partie :

Septième partie :


Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Jean-Claude Roulin

Auteur: Jean-Claude Roulin

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés



À voir également

velorution2.jpg

Contre le vote FN, un autre communisme

La popularité du Front National s’étend sondage après sondage. Face à l’impuissance de la gauche, coupée des pauvres, il est temps de réinventer le communisme.

Lire la suite

Hiérarchie pyramidale, réaction en chaîne, fission nucléaire, destruction de la vie

La légion nucléaire

« R.A.S. (rien à signaler) est une expression que l’on utilise beaucoup dans la maintenance nucléaire. On demande souvent aux travailleurs de décrire ce qui ne va pas et quand tout va bien, de signer par ces trois lettres. Dans le film, un travailleur subit des pressions pour signer R.A.S., alors qu’il a découvert une « fissure ou une rayure » dans un robinet très important de la centrale. C’est assez symptomatique de la situation actuelle dans les centrales nucléaires. ». « L’humble ouvrier qui s’use à son ouvrage Vaut le soldat qui tombe au champ d’honneur » Les vieux ouvriers (extrait) Charles Gille (1820-1856)

Lire la suite