Dernière mise à jour 25/09/2017

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Grand central... le film

GrandCentral_2013.jpgGary galère de petit boulot en petit boulot. Une rencontre et puis le voilà qui embauche dans une centrale nucléaire. Là, au plus près des réacteurs, où les doses radioactives sont les plus fortes, il tombe amoureux de Karole, la femme de Toni. L’amour interdit et les radiations contaminent lentement Gary. Chaque jour un peu plus, la menace se précise…


Lecteur vidéo intégré

Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Évaluer ce billet

4/5

  • Note : 4
  • Votes : 3
  • Plus haute : 5
  • Plus basse : 3

Netoyens.info

Auteur: Netoyens.info

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (1)

Le dindon de la farce Le dindon de la farce ·  20 janvier 2014, 12h52

Extraits :

Nous allons essayer d'imaginer les retombées écologiques, sanitaires et sociales en France si nous avions une catastrophe nucléaire de l'ampleur de Tchernobyl ou de Fukushima (...)


Les recherches de Ken Buessler (*) permettent de commencer à comprendre l'ampleur de l'impact de Fukushima qui dépasse notre entendement puisqu'il atteint des taux très supérieurs à Tchernobyl et se diffusent sur un espace marin comme jamais les scientifiques n'ont pu l'observer auparavant. La radioactivité s'est répandue dans l'océan à des distances impressionnantes polluant ainsi toute la chaîne alimentaire dans une proportion inédite. Or, que nous disent les chercheurs ? Le césium s'est diffusé dans l'océan en suivant les courants marins, distribuant la pollution de manière complexe tout en restant à proximité du Japon sur les fonds sous l'effet d'une barrière formée par un "mur marin", un courant maritime qui passe à proximité de la côte japonaise qui a pour effet contradictoire à la fois d'empêcher la diffusion au delà de cette ligne naturelle, et en même temps de favoriser la diffusion dans l'océan Pacifique dans le sens du courant (...)


Pour répondre à la question de l'impact d'une catastrophe majeure en France, nous voyons bien qu'il est difficile d'en mesurer les conséquences avec certitudes, mais il est possible de le scénariser, voire de faire des scénarios à entrées multiples en s'inspirant des "modèles" de Tchernobyl ou de Fukushima (...)


Lorsqu'il y a une pollution des eaux souterraines, la pollution peut se diffuser très loin jusque dans les océans. Or, nous construisons les centrales aux abords des fleuves. Nous pouvons donc imaginer que s'il y avait un accident, il pourrait y avoir une pollution qui suivrait le cours du fleuve et ceci jusqu'à l'Atlantique, la Mer du Nord, ou la Méditerranée selon la situation géographique de la centrale.

http://blogs.mediapart.fr/blog/habi...
--
(*) Océanographe à la très honorable et indépendante "Woods Hole Oceanographic Institution" d'où provient la plupart des chiffres fiables dont nous disposons actuellement :
http://www.whoi.edu/profile/kbuesse...

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet


À voir également

francedanslemonde.png

Attentats parisiens : la pseudo absence des femmes et l'impensé social de ce qu'elles donnent au monde commun

Ce texte est dédié en tout premier à deux femmes : Djamila Boupacha et Fatima Elayoubi[1] Mes pensées vont vers elles et vers toutes les femmes qui prennent soin des enfants. 171

Lire la suite

Les_jours_heureux.png

Une brève histoire du CNR : Les Jours Heureux... le Film

Entre mai 1943 et mars 1944, sur le territoire français encore occupé, seize hommes appartenant à tous les partis politiques, tous les syndicats et tous les mouvements de résistance vont changer durablement le visage de la France. Ils vont rédiger le programme du Conseil National de la Résistance intitulé magnifiquement : « Les jours heureux ». Ce programme est encore au cœur du système social français puisqu’il a donné naissance à la sécurité sociale, aux retraites par répartition, aux comités d’entreprises, etc. 473

Lire la suite