Last site update 06/06/2020

To content | To menu | To search

Le Bilan... de Jean Ferrat

Au nom de l’idéal qui vous fai­sait com­bat­tre
Et qui nous pousse encore à nous bat­tre aujourd’hui…
Ah ils nous en ont fait ava­ler des cou­leu­vres
De Pra­gue à Buda­pest de Sofia à Mos­cou
Les sta­li­niens zélés qui met­taient tout en oeu­vre
Pour vous faire signer les aveux les plus fous
Vous aviez com­battu par­tout la bête immonde
Des bri­ga­des d’Espa­gne à cel­les des maquis
Votre jeu­nesse était l’his­toire de ce monde
Vous aviez nom Kos­tov ou Lon­don ou Slansky

Au nom de l’idéal qui nous fai­sait com­bat­tre
Et qui nous pousse encore à nous bat­tre aujourd’hui

Ah ils nous en ont fait applau­dir des inju­res
Des com­plots déjoués des dénon­cia­tions
Des traî­tres démas­qués des pro­cès sans bavu­res
Des bagnes méri­tés des jus­tes pen­dai­sons
Ah comme on y a cru aux dévia­tion­nis­tes
Aux savants déca­dents aux écri­vains espions
Aux sio­nis­tes bour­geois aux rené­gats titis­tes
Aux calom­nia­teurs de la révo­lu­tion

Au nom de l’idéal qui nous fai­sait com­bat­tre
Et qui nous pousse encore à nous bat­tre aujourd’hui

Ah ils nous en ont fait approu­ver des mas­sa­cres
Que cer­tains con­ti­nuent d’appe­ler des erreurs
Une erreur c’est facile comme un et deux font qua­tre
Pour bar­rer d’un seul trait des années de ter­reur
Ce socia­lisme était une cari­ca­ture
Si les temps on changé des ombres sont res­tées
J’en garde au fond du coeur la som­bre meur­tris­sure
Dans ma bou­che à jamais la soif de vérité

Au nom de l’idéal qui nous fai­sait com­bat­tre
Et qui nous pousse encore à nous bat­tre aujourd’hui

Mais quand j’entends par­ler de “bilan” posi­tif
Je ne peux m’empê­cher de pen­ser à quel prix
Et ces mil­lions de morts qui for­ment le pas­sif
C’est à eux qu’il fau­drait deman­der leur avis
N’exi­gez pas de moi une âme de comp­ta­ble
Pour chan­ter au pré­sent ce siè­cle tra­gé­die
Les acquis pro­po­sés comme des­sous de table
Les cada­vres pas­sés en per­tes et pro­fits

Au nom de l’idéal qui nous fai­sait com­bat­tre
Et qui nous pousse encore à nous bat­tre aujourd’hui

C’est un autre ave­nir qu’il faut qu’on réin­vente
Sans idole ou modèle pas à pas hum­ble­ment
Sans vérité tra­cée sans len­de­mains qui chan­tent
Un bon­heur inventé défi­ni­ti­ve­ment
Un ave­nir nais­sant d’un peu moins de souf­france
Avec nos yeux ouverts et grands sur le réel
Un ave­nir con­duit par notre vigi­lance
Envers tous les pou­voirs de la terre et du ciel

Au nom de l’idéal qui nous fai­sait com­bat­tre
Et qui nous pousse encore à nous bat­tre aujourd’hui



Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Rate this entry

0/5

  • Note: 0
  • Votes: 0
  • Higher: 0
  • Lower: 0

Netoyens.info

Author: Netoyens.info

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (1)

jean-marie Robert jean-marie Robert ·  16 March 2010, 16h44

C’est un autre ave­­nir qu’il faut qu’on réin­­vente
Sans idole ou modèle pas à pas hum­­ble­­ment
Sans vérité tra­­cée sans len­­de­­mains qui chan­­tent
Un bon­­heur inventé défi­­ni­­ti­­ve­­ment
Un ave­­nir nais­­sant d’un peu moins de souf­­france
Avec nos yeux ouverts et grands sur le réel
Un ave­­nir con­­duit par notre vigi­­lance
Envers tous les pou­­voirs de la terre et du ciel …

Adieu Cama­rade !

    jm

- en voyant les ima­ges d’Entrai­gues, j’ai pensé aussi à La Lou­vesc … autre endroit “magi­que” de cette Ardè­che, belle et rebelle.

Add a comment This post's comments feed


You might also like

edito.gif

De la révélation à l’amplification

C’est déjà un lieu commun : la triple crise – sanitaire, économique et sociale – que traverse la planète depuis le début de l’année 2020 a puissamment révélé l’ampleur des inégalités partout dans le monde.

Continue reading

edito.gif

Il n’y a pas que le Covid-19 qui tue. Suite…

15 MAI 2020 - depuis 72 ans que cela dure !La Nakba, c’est la Shoah des palestiniens…

Continue reading