Dernière mise à jour 28/06/2017

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

De quel coté tu Porte ?

Si on veut bien voir par là, ils ont quand même une sorte de gros égos vrai­ment sur-dimen­sion­nés ces humo­ris­tes. « J’encule », « je sodo­mise », d’abord un minis­tre et comme ça ne suf­fi­sait pas, main­te­nant, c’est le Chef de l’État qui y passe aussi. Y a même un drôle qui parle d’ins­tru­men­ta­li­sa­tion. Comme on y va !

Faut dire qu’on ne parle pas de n’importe quel­les fes­ses non plus. On parle du trou de bal d’un pré­si­dent, celui de la Répu­bli­que Fran­çaise ! Nooo mêêê, fran­che­ment !

Et en pre­nant l’homme du som­met comme ça par le coté pile, d’abord je ne sais plus s’il faut être grand ou petit mais… c’est la Frr­rance ET la Répu­bli­que, deux bon­nes vieilles dames, qu’on attrape en traî­tre… pas sûr qu’elles soient con­sen­tan­tes ces deux là. Ca a beau être des sym­bo­les, tout de même !

Du coup, c’est un peu nous-même que ça tou­che ces enfour­cha­des sca­to­lo­gi­ques je trouve, pas vous ? Évi­dem­ment : L’État, la Frrr­rance, La Répu­bli­que c’est nous… au moins encore un peu, non ? Plus grand chose dites-vous ? Vu ce qu’ils font avec not’ pognon ? C’est pas faux, faut bien le recon­naî­tre.

Mais quand même, d’un autre coté, en aver­tis­sant un Didier Porte «bor­der line» et nor­ma­le­ment Sté­phane Guillon aussi après hier matin, je dis que c’est nous tous qu’on pro­tège de l’humi­lia­tion. C’est con­tre les atta­ques de ces deux ter­ro­ris­tes - oui ma-da-me, il faut le dire ! - qui qua­si­ment tous les jours peu avant 8 heu­res font irrup­tion pour oser nous faire mou­rir de rire.  C’est pour la sécu­rité de nos pro­pres fes­ses aussi, un petit peu, qu’ils sont admo­nes­tés. C’est un peu vrai ça aussi, non ? Trou­vez pas ?

Val jus­ti­fie en plus : l’antenne a été « ins­tru­men­ta­li­sée à des fins per­son­nel­les »… comme on détour­ne­rait des biens sociaux ? Eh bah, je sais pas vous, mais moi ça me dit quel­que chose. Les « Abus de biens sociaux », en géné­ral, c’est pas les humo­ris­tes qui font ça. Bon là, ils ont fait excep­tion en attra­pant le tout-p’tit, d’accord mais…

Mais… mais… mais quand l’humo­riste défro­qué qui sert main­te­nant de direc­teur de la sta­tion de radio, le patron des deux com­pè­res adresse les aver­tis­se­ments d’ins­pi­ra­tion bien plus Ély­séenne que popu­laire, ce mon­sieur Val - Phi­lippe Val hein !… à ne pas con­fon­dre avec Emma­nuel Vals qu’est un mar­rant aussi dans son genre - pour le coup, c’est comme s’il ten­tait de faire de la sta­tion de « ser­vice public », la nôtre quoi, une bien curieuse sta­tion de ser­vice… d’État.

Alors qui encule qui ? Qui sodo­mise qui ? Qui ins­tru­men­ta­lise qui dans tout ça ? Allez savoir… à 8 ans comme à 88 on finit par y voir une grande par­touze avec des objets bizar­res en ne com­pre­nant pas tout.

Et pen­dant ce temps, comme en 2006 avec le code du tra­vail depuis com­plè­te­ment réé­crit à notre insu, demain à nou­veau avec les retrai­tes, c’est qui qui va se faire… « ins­tru­men­ta­li­ser» ? Tou­jours le même…

Glou­glou !

PS : du coté de Porte !


Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Évaluer ce billet

5/5

  • Note : 5
  • Votes : 2
  • Plus haute : 5
  • Plus basse : 5

Le dindon de la farce

Auteur: Le dindon de la farce

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (1)

El Dindon El Dindon ·  20 juin 2010, 18h41

jeudi 17 juin 2010
La retraite en déchan­tant
http://sites.radio­france.fr/fran­cei…
ou
http://www.dai­ly­mo­tion.com/video/xd…

Mieux vaut tard que jamais… Didier

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet


À voir également

Nicky_Georges_Toulouse.jpg

Une véritable busherie

Il fallait oser… Le fantôme Ben Laden est de retour. Al Qaida fait trembler l’Hollywood électoral qui s’offre une petite pause mortelle bien méritée à un mois du premier tour. Comme d’habitude ?

Lire la suite

sarko2012_protectsoc.jpg

Blabla…Blabla !

Dans ses vœux de 2007, Nicolas Sarkozy nous délivrait, un véritable message d’espoir : « …les premiers résultats de l’action entreprise devraient se faire sentir…». Fin 2008 le président constatait : « …l’année 2008 s’achève, elle a été rude », mais il assurait aussi : «… nous allons sortir renforcés de cette crise…».

Lire la suite