Dernière mise à jour 16/07/2018

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

De Gazaland à Notre-Dame des Hollandes

Que cela soit le peuple de Gaza qui lutte pour sa survie au nom du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, ou bien les citoyens français qui refusent les dictats d’une oligarchie bourgeoise à Notre Dame des Landes, dans des situations et des tragédies très différentes, c’est le même combat.

Mêmes enjeux contre un impérialisme financier et militaire cynique, criminel et tyrannique, contre une négation des êtres et des peuples.

Mêmes stigmatisations contre des présumés terroristes barbares, contre “des minorités violentes venues d’ailleurs” (comme les nomme le Préfet de Loire-Atlantique).

Même omertà médiatique pour cacher les véritables intentions d’un pouvoir qui ne perdure que dans la crise ou dans la guerre en accaparant et détruisant toujours davantage.

Mêmes modes opératoires par intrusion brutale et destruction des vies humaines. Même terminologie : opération César à Notre Dame des Landes, opération Pilier de défense à Gaza.

Des intérêts particuliers et des collusions du même ordre : un pouvoir régional et des profits à capter dans une région de France ou bien la perspective des prochaines élections législatives en Israël pour lesquelles, vue la psychose sécuritaire, chaque Palestinien assassiné apporte des voix au gouvernement en place.

Mais aussi, mêmes fondements de la résistance - “Ils ont le chiffre, on a le nombre…” -, avec la force de notre entêtement et notre capacité à surprendre le Léviathan par la multiplicité et la pluralité de nos attaques.

C’est ainsi que nous serons présents, demain samedi 17 novembre 2012, dans nombre de villes françaises pour manifester contre la complicité de l’Etat français avec le pouvoir israélien.
Et c’est ainsi que, dans le même temps, nous convergerons vers les bocages de Notre Dame des Landes pour réoccuper les terres et habitations dévastées par les forces de l’Ordre.

En gardant cependant à cœur, une pensée pour nos camarades gazaouis, enfants et adultes, placés dramatiquement aux avant-postes de l’oppression, sous les tirs meurtriers et aveugles de l’armée “la plus morale du monde”, telle qu’elle se définit elle-même.

La révolution doit continuer. Hauts les cœurs !


Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Foumonde

Auteur: Foumonde

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet


À voir également

Pour une « convergence » dotée d'un contenu

Depuis quelques longues semaines, divers mouvements, accompagnés d’occupations et de blocages, animent le monde étudiant, cependant que des grèves tenaces paralysent en partie le secteur des transports. Tout cela est à vrai dire au relais dans notre pays de mouvements antérieurs, avec occupations de places, qui ont eu lieu dans les dernières années, et qui mettaient en cause la “loi travail ». Mais tout cela peut aussi s’inscrire, à échelle historique, dans ce qu’a ouvert le « printemps arabe », lequel vit en particuliers des saisies populaires de lieux publics aussi massives que durables.

Lire la suite

fakir_convergence.png

Un autre système est nécessaire

… ou comment allons-nous mieux répartir moins de richesses ?

Lire la suite