Last site update 30/11/2020

To content | To menu | To search

En marche contre la misère

marche_contre_la_misere_2012.jpgVendredi prochain le 21 septembre (journée mondiale de la paix) partira du Croisic en Loire-Atlantique une marche.

Une marche qui atteindra le Trocadéro à Paris le 17 octobre, journée mondiale du refus de la misère.

Il s’agit de la première édition d’une marche en solidarité avec le mouvement des sans-terre de l’association Ekta Parishad en Inde pour l’accès aux ressources naturelles (terre, eau, semences, forêt) dans une démarche non violente.

L’arrière petit-fils de Gandhi ouvrira d’ailleurs cette marche Le Croisic-Paris.

Parce que la misère et la souveraineté alimentaire concernent aussi notre territoire, je vous demande de bien vouloir l’annoncer dans votre hebdomaire. Nous apprécierions que vous en fassiez l’objet d’un de vos reportage. Comptant sur votre coopération.

C’est l’occasion de montrer que nous sommes de plus en plus nombreux et déterminés à :

  • vouloir faire évoluer les mentalités ;
  • soutenir une économie respectueuse de l’homme et de la nature car la misère et la souveraineté alimentaire concernent aussi notre territoire.

Ce sera l’occasion d’échanges de rencontres non virtuelles pour coopérer et œuvrer ensemble.

Rejoignez la marche, son trajet est décrit :

Renseignements et inscription auprès de Véronique Gourlaouen organisatrice croisicaise :


Thierry Brulavoine
Objecteur de conscience à la guerre économique

Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Rate this entry

0/5

  • Note: 0
  • Votes: 0
  • Higher: 0
  • Lower: 0

Thierry Brulavoine

Author: Thierry Brulavoine

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (0)

Comments are closed



You might also like

communique_de_presse.gif

Elections piège à cons ?

Rassemblement national 23,5 %, La République en marche (LRM) 23 % Les Républicains 13 %. Où est la gauche?

Continue reading

communique_de_presse.gif

1er décembre : appel à témoignages

Chères lectrices, chers lecteurs, Ce qui s’est passé hier à Paris ressemblait beaucoup au début de ce que l’on appelle dans nos livres d’histoire, un soulèvement ou une insurrection. Il faut donc nous attendre à ce que le pouvoir y réponde par la force (ce qu’il fait déjà) mais aussi et surtout par la propagande en recouvrant ce qu’il se passe d’interprétations et de discours aberrants.

Continue reading