Last site update 18/11/2019

To content | To menu | To search

Bon hiver jaune !

Mabesoone_LM-18-11-11.jpgCe matin, j’ai reçu un courriel d’un réalisateur de documentaires français, qui me propose de réaliser un film d’une heure, uniquement sur la vie de notre famille au Japon…  « Je voudrais faire connaitre votre combat contre le nucléaire, en me basant sur votre activité en tant que poète de haiku et sur vos actions citoyennes diverses ».

Cette proposition est très (trop ?) flatteuse pour moi, bien sûr, mais, surtout, ce travail nécessiterait un mois de tournage intensif au printemps, sans compter les voyages préliminaires, etc… En fait, il est déjà question que je travaille un peu avec Alain de Halleux pour la suite de son tournage, à la même période… Ma femme, avec laquelle j’ai discuté longtemps, est du même avis que moi : ce serait vraiment trop de fatigue, vu nos occupations et nos préoccupations multiples.

Je me dis qu’il faut aussi que je reste sur mon axe. Quand j’ai créé le groupe Yellow Ribbon, en mai dernier, ma préoccupation première était simple : « Je pensais d’abord à ma fille, et à ce pays, le Japon. Il est évident que si le Japon ne sort pas rapidement du nucléaire, au prochain séisme niveau 6 mal placé, d’ici quelques années, nous revivrons exactement le même type d’accident, et ma fille devra « encaisser » encore des doses insensées de radioactivité.

Si je décide de continuer à vivre dans ce pays avec elle, je ne peux pas rester là, sans rien faire. À mon avis, on peut facilement faire quelque chose à trois niveaux :

  • rendre de plus en plus visible l’ « image-colour » du mouvement anti-nucléaire – le jaune,
  • éveiller la conscience tout en protégeant un peu les enfants par des mesures de radioactivité citoyennes,
  • et enfin, soutenir toute action culturelle ou artistique dans ce sens ». Mais ces trois types d’action ici au Japon me prennent déjà beaucoup d’énergie.

Je suis vraiment désolé pour tous mes « compagnons de lutte » français, mais je ne me sens pas la force physique d’en ajouter, avec un long tournage de documentaire…

Revenons à nos moutons ! Je viens de commander sur amazon Japon une superbe écharpe jaune. Cet hiver, avec cette écharpe sur un manteau noir, tous les jours, je suis sur qu’on me dira sans-cesse : « quel beau jaune ! ».
Et moi de répondre : « Merci, en fait, je l’ai choisi parce que c’est la couleur anti-nucléaire ! ».

HAPPY YELLOW WINTER !


Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Rate this entry

5/5

  • Note: 5
  • Votes: 2
  • Higher: 5
  • Lower: 5

Laurent Mabesoone

Author: Laurent Mabesoone

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (0)

Be the first to comment on this article

Add a comment This post's comments feed


You might also like

Fukushima-ruban_jaune-Seegan.jpg

Énergie : «Il faut que tout change pour que rien ne change»

Ces derniers mois, les noms d’Orano, Enedis et Engie ont respectivement remplacé les marques Areva, ErDF et GDF-Suez, ringardes ou déconsidérées. On ne peut que penser à la célèbre réplique “Il faut que tout change pour que rien ne change” de Tancrède dans le roman “Le Guépard”, popularisé par Luchino Visconti dans le film éponyme sorti en 1963.

Continue reading

Fukushima-ruban_jaune-Seegan.jpg

Le grand retour du nucléaire n'a pas eu lieu

Depuis des années, industriels, gouvernements et médias font croire que le nucléaire est sur le point de se relancer. Hélas pour ces mauvais perdants, nos fleurons EDF et Areva sont en pleine déconfiture et leurs campagnes de pub (financées avec notre argent) n’inversent pas la tendance.

Continue reading