Last site update 01/06/2020

To content | To menu | To search

Stress test au rabais !

Mabesoone_LM_19-01-12.jpgDemain, plus que jamais, portons sur nous la couleur de l’antinucléaire au Japon : le jaune !

Et puis parlons de Fukushima autour de nous !

C’est « vendredi jaune », en souvenir du vendredi 11 mars 2011.

Seuls 5 réacteurs sont encore en marche, on arrivera à ZÉRO fin avril… si nous stoppons toutes les remises en marche d’ici là.

Demain en particulier, il faut que chaque habitant du Japon parle de la centrale nucléaire d’Ohi à ses amis, ses commerçants, sa famille, ses collègues, etc.

Cette centrale de la préfecture de Fukui, en arrêt pour sa révision annuelle, menace d’être réouverte (réacteurs 3 et 4). L’opérateur Kansai Electric Company (KEPCO) vient de déposer les résultats de son stress-test « nouvelle version » auprès de la NISA [1]. Or, pour la première fois depuis les nouvelles normes pourtant très sévère depuis Fukushima [2], la NISA a donné son accord officiel !

Heureusement, il y a encore un verrou bien solide : on ne peut rien faire sans l’accord du Gouverneur de la préfecture de Fukui et du Maire de la ville de Ooi (ou Ohi).

Tous deux se sont empressés dès ce matin de déclarer leur opposition à la remise en service. Mais il faut qu’ils continuent à sentir le soutien de leurs administrés et de tout le peuple japonais. Hier après-midi, pendant que ces Messieurs du Ministère de l’Économie rencontraient la Kepco sous les ors de l’Empire japonais, devant la porte du Ministère, des manifestants se sont succédé jusqu’au soir.

La vidéo ci-dessous montre des mamans déguisées en capitalistes véreux, avec la pancarte « Stress test au rabais ! ».

J’étais à Tokyo pour mon travail mais si j’avais pu m’y rendre, j’aurais bien pris le mégaphone pour dire ceci à ces chers Messieurs :

« Messieurs, il n’est même pas nécessaire de pratiquer des « tests de sécurité » ! Parce que le risque que vous essayez de « mesurer », ce n’est pas un risque industriel normal, il n’a rien de comparable à tout ce qui peut ce passer dans les autres industries. Avec Fukushima, vous n’avez pas encore compris ??

Une contamination nucléaire, c’est la MORT de tout un territoire. Les radionucléides artificiels, ce ne sont pas des produits chimiques divers. Ce sont des atomes bancals ! Quand ils sont là, on ne peut plus rien faire. Ils sont partout, dans le sol, sur les arbres, dans la nourriture, dans le corps de nos enfants, et des enfants de nos enfants, pour des générations et des générations.

Dans un siècle encore, Fukushima sera toujours une terre de mort. Que vous fassiez ou non joujou à la dinette pour nous faire croire qu’on peut décontaminer ! Cette pollution là, elle assassine un territoire entier et elle plonge tout un pays dans une terreur au quotidien. Il y a une différence de nature entre la pollution atomique et toutes les autres formes de pollutions. Car un atome bancal, l’homme ne saura jamais le remettre en place.

Ce « péché originel » de la science, que vous continuez à perpétrer par amour du gain et du pouvoir, il tue tout autour de lui. Alors, vous voulez continuer à comparer ce risque avec les autres risques ? Au nom de la terre que vous avez interdite à toute vie, arrêtez tout de suite ! »

Je n’aurais pas parlé aussi bien, bien sûr, d’autant plus que j’ai un rhume depuis hier d’où le masque sur la photo du jour, un masque mis aussi contre les vents venant aujourd’hui de Fukushima.

Bref, continuer à vouloir « mesurer » la sécurité d’une centrale nucléaire pour pouvoir continuer, c’est comme si on nous disait :

« Choisissez ! 50% de chances d’attraper un rhume ou 10% de chances de mourir… Vous choisissez les 10% parce c’est un risque beaucoup moins élevé !? »

Notes :

[1] Nuclear and Industrial Safety Agency - ho an in, partie intégrante du Ministère de l’économie

[2] Résistance aux séismes, etc…


Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Rate this entry

4.43/5

  • Note: 4.43
  • Votes: 7
  • Higher: 5
  • Lower: 1

Laurent Mabesoone

Author: Laurent Mabesoone

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (1)

Mabesoone Mabesoone ·  20 January 2012, 00h03

PS : Petition contre la remise en service des reacteurs 3 et 4 de la centrale de OHI. Tres facile : taper son nom dans la premiere fenetre, puis son adresse dans la seconde. Puis cliquer “submit” !

https://docs.google.com/spreadsheet…

Add a comment This post's comments feed


You might also like

EPR-consomme-milliards.jpg, mar. 2020

EPR : le gouvernement profite de la crise du Coronavirus pour accorder quatre ans de plus à EDF

Un décret publié au Journal officiel accorde un nouveau délai à EDF pour tenter de mettre en service le réacteur maudit en chantier à Flamanville depuis 2008

Continue reading

Fukushima-ruban_jaune-Seegan.jpg

Énergie : «Il faut que tout change pour que rien ne change»

Ces derniers mois, les noms d’Orano, Enedis et Engie ont respectivement remplacé les marques Areva, ErDF et GDF-Suez, ringardes ou déconsidérées. On ne peut que penser à la célèbre réplique “Il faut que tout change pour que rien ne change” de Tancrède dans le roman “Le Guépard”, popularisé par Luchino Visconti dans le film éponyme sorti en 1963.

Continue reading