Last site update 18/11/2019

To content | To menu | To search

Être de gauche et productiviste‚ par Le Sarkophage

La gau­che et la droite ont le même bilan effroya­ble en matière d’éco­lo­gie. Les deux sys­tè­mes ont pillé la pla­nète pour nour­rir leur machine pro­duc­ti­viste. La droite a un vrai pro­jet : faire payer aux plus pau­vres la crise éco­lo­gi­que. La gau­che est aphone, car elle ne sait pas com­ment lier son souci de jus­tice sociale avec les ques­tions envi­ron­ne­men­ta­les : elle tombe donc dans tous les piè­ges que lui tend la droite. On l’a vue majo­ri­tai­re­ment se réjouir du Gre­nelle de l’envi­ron­ne­ment comme on la voit ici deman­der de nou­vel­les auto­rou­tes ou voies rapi­des et là exi­ger de nou­veaux cen­tres com­mer­ciaux. On ne pourra pas recons­truire un pro­jet à gau­che sans revi­si­ter pro­fon­dé­ment les ques­tions de tra­vail, de la con­som­ma­tion, du pro­duc­ti­visme, de la crois­sance, du PIB, etc. Les cho­ses sem­blent par­fois aller dans le bon sens. L’Appel natio­nal lancé par nos amis de Poli­tis traite à éga­lité social et éco­lo­gie. Une par­tie de nos cama­ra­des du NPA enga­gent le débat autour de la décrois­sance. Attac natio­nal vient enfin (après des années de refus) d’ouvrir une liste décrois­sance. Les mili­tants com­mu­nis­tes et cer­tains socia­lis­tes inter­ro­gent le pro­duc­ti­visme. Les dif­fé­ren­tes gau­ches anti­pro­duc­ti­vis­tes se sont retrou­vés fin août en Auver­gne.


On ne peut taire cepen­dant nos crain­tes face à des cris­pa­tions que l’on sent poin­dre. Ainsi, l’appel des Verts à un quar­te­ron média­ti­que pour les pro­chai­nes euro­péen­nes (Cohn-Ben­dit, Jean-Paul Bes­set plume de Nico­las Hulot, José Bové et bien­tôt Corinne Lepage) est une très mau­vaise nou­velle pour l’éco­lo­gie poli­ti­que car elle n’est que la tra­duc­tion élec­to­ra­liste du nou­veau rap­port de force éta­bli à l’occa­sion du sar­ko­zyste Gre­nelle de l’envi­ron­ne­ment. Poli­tis publie éga­le­ment ce 4 sep­tem­bre un texte de Michel Hus­son sous le titre inter­ro­ga­teur  ¬´Réces­sion = décrois­sance ?¬ª. L’éco­no­miste d’ATTAC nous expli­que que ¬´ce n’est pas à la crois­sance qu’il faut s’en pren­dre, mais à la crois­sance capi­ta­lis­te¬ª. Cer­tes, nous devons tous être anti­ca­pi­ta­lis­tes, mais pas seu­le­ment. Car le pétrole ou le nucléaire socia­lis­tes ne sont pas plus ¬´éco­los¬ª que le pétrole et le nucléaire capi­ta­lis­tes. Car l’idéo­lo­gie mana­gé­riale, la publi­cité et le mar­ke­ting sont irré­mé­dia­ble­ment capi­ta­lis­tes. Anti­ca­pi­ta­lis­tes, oui, mais tout autant anti­pro­duc­ti­vis­tes et anti­con­su­mé­ris­tes. Sinon nous fini­rons par dire comme Joseph Sti­glitz, prix Nobel d’éco­no­mie, chargé par Sar­kozy de réflé­chir à de nou­veaux indi­ca­teurs de crois­sance, que seule la gau­che sait faire de la bonne crois­sance et qu’¬ªil n’est pas besoin de choi­sir entre éga­lité et crois­san­ce¬ª (Les Echos). Le Sar­ko­phage entend bien deve­nir, au con­traire, une pas­se­relle entre les mul­ti­ples cou­rants et filia­tions qui veu­lent en finir avec l’idée que le socia­lisme rat­tra­pera le capi­ta­lisme sur son pro­pre ter­rain. La grande ques­tion n’est plus de faire gros­sir le gâteau, mais d’en chan­ger le recette, bref de rede­ve­nir des par­ta­geux, d’en finir avec le sans limi­tes. Jean-Marc Schiappa rap­pelle dans un mer­veilleux ouvrage qui vient juste de paraî­tre que les pre­miers com­mu­nis­tes comme Buo­nar­roti et Babeuf n’avaient pas pour objec­tif le déve­lop­pe­ment éco­no­mi­que, mais ¬´une égale et hon­nête médio­cri­t鬪 (Buo­nar­roti, l’inoxy­da­ble, les édi­tions liber­tai­res) : ¬´Un loge­ment sains‚Ķ une quan­tité suf­fi­sante d’ali­ments‚Ķ les secours de l’art de gué­rir.¬ª Nous disons dans notre voca­bu­laire moderne : la gra­tuité de l’usage face au ren­ché­ris­se­ment du mésu­sage.

in Le Sar­ko­phage n¬∞8 - 13/09-15/11 - page 10


Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Rate this entry

0/5

  • Note: 0
  • Votes: 0
  • Higher: 0
  • Lower: 0

Netoyens.info

Author: Netoyens.info

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (0)

Comments are closed



You might also like

besancenot_bove_melenchon-stlazare_mai_2005.jpg

Au nom du 29 mai 2005

À défaut de quorum, à défaut de proportionnelle, tout le monde a fini par comprendre que l’abstention était bien une des modalités pleine et entière du vote pour laquelle, elle aussi, nos anciens avaient « versé le sang ». Poussé-e-s dans nos retranchements réflexifs, il aura fallu entrer dans la phase terminale du présent régime pour la concevoir comme la manière la plus efficace de rendre compte de la situation politique délétère dans laquelle nous nous trouvions. La plus efficace et la plus pacifique.

Continue reading

vote-abstention.jpg

Pour pouvoir s'abstenir, il faut s'inscrire !

On l’a dit maintes fois déjà ici et ailleurs, comme tout autre vote qu’il soit nul, blanc ou pas, l’abstention est un droit !  Certains conservateurs antilbéraux, ordolibéraux ou protofascistes, comme jadis l’Abbé Seyes le théorisait, voudraient en faire une obligation sous peine d’amende. Ce serait une régression majeure dans le cheminement vers cette démocratie toujours en projet et sans cesse menacée. Pour autant, faut-il ne pas apparaitre ou disparaître aussi des listes électorales ? Voir !

Continue reading