Dernière mise à jour 21/07/2017

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tablettes numériques : Enfants, attention danger!

robin_des_toits.jpgÀ l’approche de Noël fleurissent des publicités destinées à convaincre les parents d’offrir à leurs enfants des « tablettes junior », parfois « dès 4 ans ! ».

Aux yeux de l’industrie, manifestement, il n’est jamais trop tôt pour s’exposer aux champs électromagnétiques… en effet, dès lors qu’elles se connectent à Internet, ces tablettes émettent des ondes, autrement dit des champs électro-magnétiques pulsés, dont les effets néfastes sur la santé ont été largement prouvés par des études sérieuses.

Or, ces risques sont encore renforcés pour les enfants, dont les tissus sont plus minces, et dont l’exposition au cours de la vie sera plus longue. Les travaux du chercheur américain George Carlo soulignent les effets de ces ondes sur le développement de l’autisme et des troubles similaires.  L’ANSES, pourtant très soucieuse de ne pas alimenter les « peurs irrationnelles », est obligée d’admettre ce qu’elle appelle pudiquement des « effets biologiques » : troubles du sommeil, mort des cellules, stress oxydatif, atteintes à la fertilité masculine… Elle recommande également de réduire l’exposition des enfants aux champs électro-magnétiques. Avec les tablettes, on fait exactement le contraire !

L’ANSES va rédiger un rapport sur les ondes et les enfants, mais il sortira après Noël, on se demande bien pourquoi.
Mais alors, pourquoi tout cela n’est-il pas interdit ?

Mais ça l’est, ou cela devrait l’être.

Ainsi, le code de la santé publique (article L5231-4) permet au ministre de la santé d’interdire la distribution d’équipements radiolélectriques destinés aux moins de 6 ans. Le problème est que les ministres successifs se sont gardés de prendre les arrêtés correspondants… Le même code, dans son article L5231-3, interdit de faire de la publicité pour l’usage des portables en direction des moins de 14 ans[1] . Même si cet article ne s’applique pas aux tablettes (elles n’existaient pas à l’époque !) l’esprit est le même !!

robin_des_toits-clown.jpgProtégez vos enfants, ne tombez pas dans le piège : n’achetez pas de tablettes connectées.

L’industrie fait appel, pour vendre ces produits, au couple infernal « séduction – addiction » qui a fait ses preuves pour le tabac. Elle prépare des adultes « accros », dépourvus de sens critique et d’autonomie, auxquels elle pourra vendre tout et n’importe quoi.

Dites stop, dites non. Donnez à vos enfants la chance de découvrir le réel avant le numérique et de développer leur propre pensée, leur propre créativité. Les tablettes sont dangereuses, et le monde est plus vaste et plus intéressant qu’un écran.

Distribuez ce texte à tous les parents et grands parents de votre connaissance.

P.J. : 6 documents dont :
- Lettre au Ministre de la Santé, Madame Marisol TOURAINE
- Lettre à la Directrice Générale du DGCCRF, Madame Nathalie HOMOBONO
- Photos journaux enfants distribution Novembre 2013 OUI-OUI et LES P’TITES PRINCESSES
- Page catalogue Jouéclub 2013

Étienne CENDRIER
Porte-Parole national
ROBIN DES TOITS
Correspondance : 33 rue d’Amsterdam 75008 Paris
Tél. : (+33) - 01 47 00 96 33
Tél : contact@robindestoits.org
http://www.robindestoits.org

Notes:

[1] Voir ci-dessous les photos des magazines pour enfants (Oui-oui et P’tite princesse)


Document(s) attaché(s) :


Évaluer ce billet

5/5

  • Note : 5
  • Votes : 2
  • Plus haute : 5
  • Plus basse : 5

Contributions

Auteur: Contributions

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (4)

Le dindon de la farce Le dindon de la farce ·  23 novembre 2013, 11h24

Tablettes pour enfants : la mauvaise idée de cadeau de Noël

La liste de l’impact négatif des écrans tactiles sur la santé a beau s’allonger, ceux-ci sont désormais en bonne place dans les catalogues de jouets.

S’ils sont présentés comme éducatifs, ces jouets nouvelle génération ne font pas l’unanimité et bon nombre de professionnels ou d’associations s’inquiètent de leur introduction trop précoce dans la vie du jeune enfant.(…)

Il y a quelques mois, l’Académie des sciences émettait un avis complet sur l’utilisation des écrans pour les enfants. (…) mettait néanmoins en garde sur leur irruption trop précoce dans la vie des mineurs. (…)

Mais le plus inquiétant demeure l’impact des ondes sur la santé. D’autant que si les téléphones portables ont l’obligation d’indiquer leur niveau d’exposition (DAS), ce n’est pas le cas des tablettes. On arrive ainsi à une situation paradoxale : alors que les publicités pour les téléphones portables sont interdites auprès des moins de 14 ans, promouvoir des tablettes pour les 3-4 ans est tout à fait légal !

http://www.lepoint.fr/sante/tablettes-pour-enfants-la-mauvaise-idee

Le dindon de la farce Le dindon de la farce ·  10 décembre 2013, 13h46

Pr. Dominique Belpomme : les dangers des ondes électromagnétiques (2h30 d’émission - 22/11/2013)




Le dindon de la farce Le dindon de la farce ·  22 janvier 2014, 11h54

Numérique : cette empreinte écologique que les consommateurs ont bien du mal à voir

L’économie virtuelle consomme une énergie bien réelle. Les « data centers », qui regroupent les serveurs indispensables à la navigation sur le Web et à la circulation des 300 milliards de courriels, pourriels, photos ou vidéos envoyés quotidiennement, peuvent consommer autant d’énergie qu’une ville de 200 000 habitants. Sans compter le coût environnemental de la fabrication d’équipements toujours plus nombreux. De quoi relativiser l’apport apparemment écologique de l’économie « dématérialisée », avec ses « télé-réunions », son commerce en ligne ou ses téléchargements.

http://www.bastamag.net/Numerique-c...

Le dindon de la farce Le dindon de la farce ·  22 janvier 2014, 12h06

Fleur Pellerin « ne veut pas froisser les opérateurs et les fabricants de téléphonie ». Fleur Pellerin n’est pas la seule à refuser de légiférer sur la question des ondes électromagnétiques. « Le ministre de l’Éducation nationale, Vincent Peillon, parce qu’il défend un projet numérique à l’école. La ministre de la Santé, Marisol Touraine, parce qu’elle récusait le principe d’une étude sur les électrosensibles. » Décidément, ne pas heurter les intérêts privés aux dépens de l’intérêt général, commence à devenir l’activité principale de ce gouvernement.

http://www.bastamag.net/Ondes-elect…

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet


À voir également

communique_de_presse.gif

Nucléaire : Mme Royal déraisonne

En se déclarant «prête à prolonger de 10 ans la durée de vie des centrales nucléaire», Mme Royal fait une annonce qui se veut rassurante pour une nucléocratie française qui s’entête à vouloir donner un avenir à une technologie obsolète et une industrie surannée.

Lire la suite

communique_de_presse.gif

Non, «le Japon» ne relance pas «le nucléaire»

Non, “le Japon” ne relance pas “le nucléaire” Oui, le Japon a vécu deux ans sans nucléaire Oui, le nucléaire mondial continue sa chute 1071

Lire la suite