Last site update 16/01/2021

To content | To menu | To search

Christian est parti !

Sous-marin vertTombé au champ des uto­pies, Chris­tian Denis, un des nôtres, connu sous le nom de sous-marin vert est décédé diman­che 19 avril.

La céré­mo­nie se dérou­lera Jeudi 23 avril à 9h30 au cré­ma­to­rium de Mon­tau­ban.

A Nadia, à ses cinq enfants toute notre sym­pa­thie et nos ami­ca­les pen­sées.

En sou­ve­nir ému, un de ses tex­tes dont il savait nous réga­ler.

Comme un singe en hiver ? Mais lequel, sans doute le Gélada ?

Saï­miri te réflexion

Les chim­pan­zés éga­rés de cam­pa­gne bové, le fameux can­di­dat mous­tac,
rega­gnent en ordre dis­persé, len­te­ment mais sure­ment, la cage idéo­lo­gi­que
qui les attend au zoo, eux qui se croyaient babouins, sin­ges hur­leurs,
maca­ques ou sin­ges de Bar­ba­rie,

Quel pata, qu’est-ce ?

Les voilà prets à tout comme des Bono­bos au prin­temps,
depuis que le chef Oli­vier, le titi fac­teur leur a glissé au colobe
de l’oreille, qu’il leur gar­dait une place au chaud.
Gib­bon la soupe chaude ! Man­ga­bey par ici !

Viens Bei­bei, dit le nasi­que au crane de capu­cin qui se voit déjà papion :
il n’y aura pas de lago­tri­che ! Pro­mis, finie la lan­gur de bois !

Ser­rons les Douc, for­mons un cer­co­phi­thè­que, voire un rhi­no­phi­thè­que !
Saki nous en empê­che ? Tout arrive tala­poin à qui sait atten­dre !
Disent les alter­na­tifs…

Les cou­leurs sai­miri fiques de cam­pa­gne de l’orang-outan auront fina­le­ment
triom­phé sur cel­les de l’arc en ciel des ouis­ti­tis néo-bovis­tes,
c’est eux qui ont le magot.

Dou­rou­couli, bel­les paro­les… Odeur de Tama­rin…

Et c’est entre deux gorilles,
qu’au pro­chain con­grès, les alter­mon­dis­tes iront encore une fois
dans lemu­rien ne chan­gera t-il donc jamais ?

sous-Man­drill-vert


Dia­po­rama :


Lire Sous-marin Vert :

Voir et enten­dre Chris­tian :
  • Un autre monde est en mar­che, ceux qui ont fait la cam­pa­gne pré­si­den­tielle uni­taire, fruit de la pen­sée en réseau - la video - Chris­tian à 4’27s


Jeu­nesse lève-toi - Saez



[Merci pour vos con­tri­bu­tions]

Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Rate this entry

3/5

  • Note: 3
  • Votes: 3
  • Higher: 5
  • Lower: -1

Netoyens.info

Author: Netoyens.info

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (20)

Joe Joe ·  21 April 2009, 10h42

Tris­tesse.

jean-marie Robert jean-marie Robert ·  21 April 2009, 11h02

Adieu Amigo …

Geneviève Confort-Sabathé Geneviève Confort-Sabathé ·  21 April 2009, 14h06

Juste adieu, moun camaro.

Jean-Claude ROULIN Jean-Claude ROULIN ·  21 April 2009, 16h33

Bon­jour,

Gda­lia et moi aimions beau­coup Chris­tian et cette nou­velle a été un grand choc.

Chris­tian était un grand bon­homme, un chic type et sur­tout une cons­cience cons­tam­ment à vif. Il nous man­quera beau­coup. Et son regard lucide et sans con­ces­sions man­quera à ce monde de plus en plus infect.

Nous avions revu Chris­tian il y a quel­ques mois, et il sem­blait aller bien. Nous avions dis­cuté lon­gue­ment sur la situa­tion actuelle et il nous avait paru avoir pris pas mal de recul mais sans tou­te­fois avoir aban­donné espoir ni com­ba­ti­vité. Il avait parlé de nom­breux pro­jets lit­té­rai­res en chan­tier… Il avait tou­jours une bonne dose d’humour, de révolte. Je l’avais tou­te­fois trouvé rem­pli d’une cer­taine gra­vité.

Je regrette main­te­nant que, en tant que pres­que voi­sin, je n’aie pas pris plus de temps pour le ren­con­trer plus en pro­fon­deur, chez lui, comme il m’y avait invité très gen­ti­ment. Mais je ne m’atten­dais pas à un départ aussi rapide !

Mes pen­sées vont vers sa famille et les nom­breux amis qui doi­vent aujourd’hui pleu­rer cet homme si dis­cret, pres­que secret, mais qui était un homme debout !

Ami­tié,

Jc

Rafaël HUERTA Rafaël HUERTA ·  21 April 2009, 17h41

Bon­jour à tou­tes et à tous,

Un petit mot pour m’asso­cier à la peine de ses ami.e.s et j’en suis.

Merci JC pour ton texte, il est juste!

Chris­tian est un Être Humain, un vrai, il man­quera à beau­coup d’entre nous et il nous man­quera dans nos com­bats con­tre ce monde tota­li­taire en deve­nir !

Ce soir, nous les élec­trons infor­mels du libour­nais pleu­re­rons un des nôtres et boi­rons à sa mémoire.

À bien­tôt Chris­tian, que ta nou­velle route soit aussi bonne que pos­si­ble!

Hasta la vic­to­ria, siem­pre !

rafaël

jean-marc philibert jean-marc philibert ·  21 April 2009, 19h02

Triste je suis ce jour.
La vie est fai­tes ainsi……
A ton échelle tu as changé et réveillé des per­son­nes des Hom­mes qui en t’écou­tant ont réa­li­sés que le plus impor­tant dans nos com­bats dans nos lut­tes se sont les Hom­mes et plus géné­ra­le­ment l’Huma­nité.
Un tron­çon de vie com­mune, des ins­tants inou­blia­bles je pense que nous avons tous con­nus cela ensem­ble. Avec des Joies, mais aussi des Pei­nes.
Juste un der­nier Truc dom­mage que tu sois par­tie si tôt, mais des que pos­si­bles on se retrouve et tous Ensem­ble on se fait une bouffe. Ne te fais pas de sou­cis on Vain­cra!!!!!

lolo lolo ·  21 April 2009, 20h26

chris­tian c’etait le grain (vert) de sable dans la machi­ne­rie folle de notre société , c’est grace a son exem­ple d’action et son blog que je me suis inte­ressé et lancé dans l’his­toire folle de la peti­tion bové.
merci a toi

Anne morfin Anne morfin ·  21 April 2009, 20h31

Adieu à Chris­tian que j’ai sur­tout croisé plus que ren­con­tré à la Lou­vesc et à Vas­si­vière.Je m’asso­cie à la ten­dresse et la tris­tesse de tous ceux qui l’ont mieux connu et aimé, et à son amie et ses enfants que je com­pas­sionne d’autant que j’ai eu moi-même à vivre jeune deux veu­va­ges d’amour qui m’ont tant mar­quée et fait gran­dir aussi.Anne de paris

Christian Sunt Christian Sunt ·  21 April 2009, 21h16

Sous Marin Vert est dans nos coeurs , et ses écrits sont encore parmi nous ;



Nous avions pris une habi­tude avec Chris­tian ,de nous retrou­ver cha­que annèe à “Bio­cy­bèle” à Gaillac
IL y eu une annèe où il avait le moral dans les chaus­set­tes ,on a bu un coup , cette année je n’irai pas à Gaillac.



j’ai lu long­temps les excel­lents tex­tes de Sous marin Vert , avant de ren­con­trer Chris­tian à la pre­mière réu­nion de la cam­pa­gne Bové à Nimes
Et depuis on a tiré la bar­que ensem­ble,
Il fut l’un des pre­miers à rejoin­dre l’Appel des OC de Vas­si­vière
il était de ceux de la révolte
et les Objec­teurs de Crois­sance auraient eu encore besoin de ses coups de gueule et de ses coups de main



Salut l’artiste et merde à la mort



Chris­tian Sunt

Franck Mérat Franck Mérat ·  22 April 2009, 01h06

Hom­mage à Chris­tian et lon­gue vie au sous-marin vert…

Au ris­que d’impré­ci­sions, il me sem­ble que Chris­tian Denis était par­tie pre­nante directe du trio qui a conçu, au départ, l’appel à signa­tu­res pour le can­di­da­ture de José Bové, fin 2006.

Mais il a aussi été le pre­mier, dès la ren­con­tre de Nîmes, fin jan­vier 2007, juste avant la décla­ra­tion de can­di­da­ture de José, à dénon­cer ver­te­ment et luci­de­ment le sys­tème des mul­ti­ples com­pli­ci­tés et sou­mis­sions qui, déjà là, acca­pa­rait l’élan col­lec­tif, régé­né­ra­teur et popu­laire, des 40 000 signa­tai­res - mais aussi de la part con­sé­quente de citoyens con­vain­cus qu’un ou d’autres mon­des sont pos­si­bles - au pro­fit des peti­tes ambi­tions recro­que­villées.

Les quel­ques fois que nous nous som­mes croi­sés ( à Cahors, à Minerve, à Lalou­vesc, dans le Gers…), cela a été des ren­con­tres for­tes.
Il a du, comme bien d’autres et vaillam­ment, faire face à ses démons inté­rieurs.
A Minerve, pen­dant l’été 2007, nous som­mes quel­ques uns à les avoir côtoyés avec grand plai­sir, lui et Nadia, sa femme si géné­reuse, ainsi que leurs plus jeu­nes enfants. Quel­ques semai­nes plus tard, nous avons été navré et peiné pour eux de leur déci­sion ren­due iné­luc­ta­ble de sépa­ra­tion. Depuis, après une des­cente et un voyage en pro­fon­deur, Chris­tian nous avait fait part en 2008 du nou­veau réveil qui le por­tait et avec lequel il recons­trui­sait autour de lui et dans le monde, peu à peu.

Le temps aura été moins patient que lui.

Car il a aussi par­ti­cipé de toute sa cons­cience à ces 40 der­niè­res années de lutte fai­sant suite à ce mai 68 qui main­te­nant appar­tient aux aïeux et, sou­hai­tons-le pour en pren­dre bonne graine, aux géné­ra­tions futu­res ( de Creys Mal­ville à Hadopi et tout le reste…).

Au cours de cette période, j’ima­gine que Chris­tian a, sans honte mais plu­tôt avec har­gne, pug­na­cité et humour aussi, osé affir­mer la pré­ca­rité de sa, de notre exis­tence face au monde, sur le plan des idées et de leurs réa­li­sa­tions autant que la force infi­nie de la sub­ver­sion des pré-con­çus et des autres mul­ti­ples for­mes du pou­voir.

Hon­neurs aux bra­ves, dirait l’autre !

Que sa famille reçoive le res­pect que nous avons eu de lui, comme un sou­tien et comme une force.

F.

Sylvie Sylvie ·  22 April 2009, 13h26

Je regrette aujourd’hui ne pas avoir con­sa­cré plus de temps à mieux con­naî­tre Chris­tian.
C’est quelqu’un que j’aimais beau­coup, quelqu’un de bien. On n’était pas pres­sés, j’étais sûre qu’on allait encore faire des cho­ses ensem­ble, on avait le temps.

Et fina­le­ment non.

Tou­tes mes pen­sées à Nadia et aux enfants. Nadia qu’on n’a pas non plus eu le temps de mieux con­naî­tre, sauf à Minerve où j’avais envie qu’on se revoie.

Gar­dons tous de Chris­tian ce qu’il y avait de mieux en lui, ça fait déjà beau­coup.

Syl­vie (et Joe)

Gdalia Gdalia ·  22 April 2009, 16h58

Bon­jour,

Un petit mot pour dire avec vous tous au revoir à Chris­tian, même si je me sens d’abord dans un état de silence face à cette salo­pe­rie odieuse qu’est la dis­pa­ri­tion de quelqu’un que j’aimais beau­coup, que j’esti­mais beau­coup, sur qui je comp­tais pour ali­men­ter la réflexion géné­rale. Et comme tu le dis, Syl­vie, on n’était pas pres­sés, on était sûrs qu’on se retrou­ve­rait du même côté de la bar­ri­cade. Ça oui, tu vas nous man­quer, Chris­tian. Je t’avais ren­con­tré et appré­cié, comme d’autres, à Cahors. Et puis au fil de diver­ses réu­nions qui ont suivi. J’avais regretté une cer­taine mise en retrait de Chris­tian après Vas­si­vière. J’espé­rais bien que ce n’était qu’un pas­sage ! Et la page est déjà tour­née.
Toute ma sym­pa­thie à Nadia que je ne con­nais pas, et aux enfants.

Ami­tiés,

Gda­lia

Hélène Hélène ·  23 April 2009, 15h24

Salut, homme des pro­fon­deurs ! Ta réflexion et ton humour vont nous man­quer.

Les enfants, j’esti­mais beau­coup votre père, cou­rage à vous tous et à Nadia,

ami­ca­le­ment,
Hélène

Jean-Claude ROULIN Jean-Claude ROULIN ·  24 April 2009, 12h15

Bon­jour à tous,

Le soleil était au ren­dez-vous, hier, pour dire au revoir à Chris­tian. En homme de la terre, je crois qu’il aurait appré­cié !

Nous étions une qua­ran­taine à être venus saluer notre cher sous-marin dans la salle du Cré­ma­to­rium de Mon­tau­ban. À l’entrée de la salle de céré­mo­nie, nous avons été accueillis par l’accent gogue­nard de « Société, tu m’auras pas ! » de Renaud, le chan­teur, du temps de sa bonne épo­que. Puis nous avons eu droit à « Mes­sage in a bot­tle » (Police) et « Drea­mer » des Super clo­chards (Super­tramp) pour venir ponc­tuer les dif­fé­rents moments de la céré­mo­nie. Ça change des « Pater nos­ter » et autres « De pro­fun­dis cla­mavi» ! Pas l’ombre d’un curé en vue. Ça aussi, ça repose !

Plu­sieurs per­son­nes sont venues por­ter témoi­gnage en hom­mage à Chris­tian, sur ce qu’il repré­sen­tait pour eux dans leur vie, dans leurs com­bats. Dire aussi l’ami­tié qu’ils avaient pour lui. Il y eut d’abord ses enfants avec un très beau texte lu par l’une d’entre eux : scè­nes de la vie fami­liale, pein­ture du « carac­tère » de Chris­tian, avec ses colè­res, son intran­si­geance mais aussi sa géné­ro­sité, sa recher­che de l’essen­tiel, son cou­rage. Le tout dit avec une bonne dose d’humour. La filia­tion, de ce côté, est assu­rée !

Il y eut éga­le­ment le témoi­gnage très tou­chant de son père. Témoi­gnage d’amour et d’admi­ra­tion, par-delà les diver­gen­ces ou les que­rel­les d’ordre poli­ti­que qui ont dû émailler leur rela­tion.

Rafaël, très ému, a tenu à ren­dre témoi­gnage, en son nom pro­pre, mais aussi au nom de tous les com­pa­gnons de lutte qui ont croisé Chris­tian dans ses com­bats, et de l’apport qu’il eut sur le par­cours, le che­mi­ne­ment des uns et des autres. En par­ti­cu­lier sur son pro­pre par­cours mili­tant.

À l’issue de cette céré­mo­nie très sim­ple et sobre, et durant le temps de la cré­ma­tion, nous som­mes sor­tis au grand soleil pour nous retrou­ver très libre­ment au con­tact de la famille de Chris­tian, échan­ger quel­ques mots, trans­met­tre les sou­tiens de ceux qui n’avaient pu venir.

Nous som­mes ren­trés ensuite vers Gaillac avec l’urne con­te­nant les cen­dres de notre ami. Les per­son­nes dis­po­ni­bles se sont res­tau­rées autour d’un buf­fet pré­paré par des amis, dans une ambiance très cha­leu­reuse et décon­trac­tée jusqu’à l’heure pré­vue pour l’inhu­ma­tion au cime­tière de St-Mar­tin.

Là aussi, moment de grande sim­pli­cité empreinte de recueille­ment et de vive émo­tion pour la soixan­taine de per­son­nes qui étaient venues accom­pa­gner le sous-marin dans sa der­nière expé­di­tion. Nous som­mes res­tés lon­gue­ment, recueillis, cha­cun à sa façon, dans une forme très libre d’hom­mage der­nier au grand bon­homme qui nous a quitté beau­coup trop tôt.

Sous une très belle lumière prin­ta­nière…

Ami­tiés à tous,
et con­ti­nuons le com­bat !

Jc

jean-luc jean-luc ·  24 April 2009, 13h23

J’ai ren­con­tré Chris­tian deux fois, et j’ai sym­pa­thisé dès la pre­mière fois.
J’ai eu un ou deux échan­ges par cour­riel avec lui et j’ai pu appré­cier la sin­cé­rité et l‘“entiè­reté” de son enga­ge­ment, avec sa voix par­ti­cu­lière reflet de cette volonté d’aller jusqu’au bout. Il est arrivé au bout, et à mon tour j’enten­drai réson­ner sa voix jusqu’au bout, au bout de moi-meme, comme une petite cons­cience qui se cogne con­tre les murs de notre enfer­me­ment, en espé­rant que nous pour­rons détruire ces murs….
Toute ma sym­pa­thie à ses pro­ches, et à ses amis.

TERNOT_Alain TERNOT_Alain ·  25 April 2009, 01h40

MERCI A TOI CHRIS­TIAN POUR LA VIE FRA­TER­NELLE QUE TU AS SU MENER

AMI­TIES A NADIA ET AUX ENFANTS

Damnés de la Terre Damnés de la Terre ·  26 April 2009, 13h13

Hom­mage de Bamba Gueye Lin­dor à son petit frère Chris­tian

Mon grand,
Tu m’as bien roulé diman­che der­nier.
A peine 8 heu­res après notre con­ver­sa­tion télé­pho­ni­que, t’es parti pour de bon.
Pen­ses-tu ! J’arrive.
Je suis der­rière-toi.
Tout juste le temps de con­ti­nuer encore un peu le com­bat.
N’est-ce pas, tu me disais diman­che que l’on n’a plus rien à per­dre ?
Ce n’est pas à notre âge que l’on va se décu­lot­ter !
Je t’envoie ce mor­ceau que tu écou­te­ras là où tu es, en pen­sant à nous que tu as lais­sés der­rière.
Ton vieux nègre t’embrasse.

http://vimeo.com/moo­ga­loop.swf?clip…

saleha saleha ·  27 April 2009, 19h28

merci pour tous vos mes­­sa­­ges de sou­­tients! ca aide de savoir que papa etait aussi aimé et qu’il man­­quera! sur­­tout n’arre­­ter pas le com­­bat ,si il la mort de n’avait pas rat­­trapé si vite il aurait été à vos coté!

il reste encore de nom­breux texte de notre pére pas publié, on cher­chera et on les met­tra en ligne! merci encore

saleha, samia, idir, mehdi et oum­­ha­­nie denis, fiè­­res de notre papa!

NZO NZO ·  28 April 2009, 02h54

Les mots sont durs et dur à trou­­ver, sans toi. Tu étais tant pour moi et je vou­­lais être plus pour toi. On n’avait plein de pro­­jets pour cet été, notam­­ment cette asso­­cia­­tion qui me tenait à cœur. Tu me relan­­çais et me pous­­sais, tu étais là pour moi, et moi qui croyais que c’était rien. Mais aujourd’hui on doit con­­ti­­nuer et je ne perds pas l’asso de vue. Puis­­que je suis meilleur à te dire les cho­­ses sur fond musi­­cal. Je t’écris une musi­­que qui je l’espère sera à la hau­teur de nos lon­­gues dis­­cus­­sions. Tu vas nous man­­quer.
Je t’envoie un mor­­ceau que tu con­­nais, il est le début de beau­­coup entre toi et moi.

http://www.revol­­tes.net/spip.php?ar…

J’espère que tu sais tout ce qu’ont ne s’est pas dit salut

Gdalia Gdalia ·  01 May 2009, 19h45

Bon­jour Saleha, Samia, Idir, Mehdi et Oum­ha­nie,

Votre idée de met­tre en ligne les tex­tes que votre père n’avait pas encore publiés me plaît vrai­ment beau­coup. Je viens de relire ces jours-ci des tex­tes qu’il avait écrits après Cahors, et ils sont tou­jours aussi inté­res­sants. J’aime le style très clair et direct de Chris­tian et sa façon d’aller à l’essen­tiel. Et comme je par­tage l’essen­tiel de ses ana­ly­ses, je ne peux qu’appré­cier cet aspect là aussi, qui me sem­ble tel­le­ment juste la plu­part du temps. Et je suis loin d’être la seule, c’est cer­tain.
Le seul fait de lire un lan­gage aussi net, en soi, fait du bien, ça réveille, et aussi on se sent en bonne com­pa­gnie.
Merci beau­coup pour ce tra­vail que vous entre­pre­nez.
Et oui, on con­ti­nue le com­bat ! Bon cou­rage à vous aussi..

Ami­ca­le­ment,

Gda­lia

Add a comment This post's comments feed


You might also like

communique_de_presse.gif

Elections piège à cons ?

Rassemblement national 23,5 %, La République en marche (LRM) 23 % Les Républicains 13 %. Où est la gauche?

Continue reading

communique_de_presse.gif

1er décembre : appel à témoignages

Chères lectrices, chers lecteurs, Ce qui s’est passé hier à Paris ressemblait beaucoup au début de ce que l’on appelle dans nos livres d’histoire, un soulèvement ou une insurrection. Il faut donc nous attendre à ce que le pouvoir y réponde par la force (ce qu’il fait déjà) mais aussi et surtout par la propagande en recouvrant ce qu’il se passe d’interprétations et de discours aberrants.

Continue reading