Last site update 29/10/2020

To content | To menu | To search

Liberté de l'information en pays nucléaires ?

LM_120920_annonce_manifs_antinuc.jpgCalmer les manifestants antinucléaires de plus en plus nombreux et difficiles à canaliser, sinon cacher au Japon et au reste du monde la mobilisation citoyenne, déjà énorme et grandissante. Telle était certainement l’intention du gouvernement japonais quand il a très récemment rendu public son prétendu projet d’abandonner la production électronucléaire entre 2030 et 2040.

En effet, Laurent Mabesoone nous apprend maintenant la suppression d’une émission de radio au Japon, importante pour celles et ceux qui veulent s’informer, réfléchir et agir.

La seule émission totalement libre sur le nucléaire au Japon, l’émission de radio (Mainichi Hoso) "Tane maki journal" sera éliminée des programmes fin septembre.

Il ne reste donc plus que deux émissions à venir pour M. Koide.

M. Hiroaki KOIDE, personnalité centrale de l’émission, grand spécialiste de physique nucléaire (Université de Kyoto) opposé depuis 40 ans a cette industrie, a déploré cet arrêt en première partie de l’émission d’hier soir. Il reconnaît qu’il a supplié la radio pour que l’émission continue, en vain...

Les pressions du lobby deviennent vraiment monstrueuses ici, depuis une ou deux semaines...

Du coup, M. Koide a lâché le morceau en fin d’émission : "La décision récente du gouvernement de maintenir le super-générateur Monju (en s’opposant au gouverneur) sous prétexte d’en faire une installation "de recherche" n’a aucun sens, car le Japon vient d’admettre l’abandon de la filière du recyclage du plutonium. Cette décision ne peut s’expliquer que de la façon suivante : le gouvernement veut enrichir du plutonium pour des raisons militaires, pour pouvoir fabriquer une bombe très efficace avec du plutonium très riche."

M. Koide n’a plus rien à perdre...

Les deux dernières émissions risquent d’être très "corsées"... à ne pas manquer !

En France, même mascarade. Comment sinon expliquer que l’annonce par le gouvernement de l’arrêt de la centrale de Fessenheim pour la fin 2016 ait été suivie d’une énorme cacophonie de contestations et autres arguments d’infaisabilité ?

Dans ce contexte, espérons que le dernier film de Jean-Paul Jaud, \"TOUS COBAYES ?\", annoncé pour le 26 septembre, pourra sortir sans problèmes et sans pressions. Dans sa bande annonce, on peut voir que \"TOUS COBAYES ?\" fait clairement le lien entre deux technologies mortifères pour le vivant, les OGMs et le nucléaire, pointant judicieusement l’irréversibilité des effets de ces deux monstrueux résultats de l’intelligence humaine.


Pourrons-nous voir le film ? Pourrons-nous un jour décider clairement et souverainement de ce que nous voulons pour notre futur commun ? L’humanité pourra-t-elle un jour utiliser son intelligence pour s’organiser et fonctionner à l’abri des lobbies ?


Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Rate this entry

4.75/5

  • Note: 4.75
  • Votes: 4
  • Higher: 5
  • Lower: 4

Véronique Gallais

Author: Véronique Gallais

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (0)

Be the first to comment on this article

Add a comment This post's comments feed


You might also like

EPR-consomme-milliards.jpg, mar. 2020

EPR : le gouvernement profite de la crise du Coronavirus pour accorder quatre ans de plus à EDF

Un décret publié au Journal officiel accorde un nouveau délai à EDF pour tenter de mettre en service le réacteur maudit en chantier à Flamanville depuis 2008

Continue reading

el_sistema_esta_obsoleto.png

Auschwitz 1940-1945 – Palestine 1947-2020

Auschwitz mai 1940 - 27 janvier 1945 ; Palestine 1947-2020

Continue reading