Last site update 19/02/2020

To content | To menu | To search

Le patron du Centre Leclerc de Gonesse appelle la police...

Samedi matin, les militants d’Attac Val d’Oise Sud-Est ont été pour le moins surpris par l’attitude de la direction du supermarché Leclerc de Gonesse lors d’une distribution ayant vocation à informer les citoyens de la conférence-débat organisée le 22 mars prochain sur la question des OGM, dans la salle du Conseil Municipale de Gonesse (à 20h30).

Pour la première fois, la direction a diligenté sur le parvis de son magasin plusieurs personnes (responsable, vigil et pompier) qui ont adoptés une attitude disproportionnée. Jusqu’à ce jour, en effet, bon nombre de partis politiques locaux, syndicats et associations comme ATTAC 95 SE avaient pu distribuer leurs tracts et diverses informations aux citoyens notamment lors de la campagne référendaire sans autorisation particulière et sans que ça ne porte à aucune conséquence.

Or, la direction du magasin semble désormais faire le choix de requérir l’intervention de la Police Nationale, qui a demandé les papiers des quatre militants présents et pris en note les identités, adresses et n¬∞ de téléphone. Déjà disproportionnée, cette réaction a été aussi à certains égards agressive au point de choquer de nombreux citoyens-consommateurs de passage. La police a même empêché la distribution des tracts qui étaient réclamés par les passants. Disproportionnée en outre quand le directeur du magasin a menacé par deux fois de porter plainte. Le fera t-il ?

Dans le cours de la discussion que les membres d’Attac ont tout de même pu établir avec les personnels du magasin et avec les forces de police, il a été dit que le directeur du magasin avait changé. Il n’est pas question de contester le droit du nouveau directeur à exiger son autorisation puisque le magasin se situe sur une propriété privée. Cependant, on peut se demander ce qu’il advient de l’expression publique citoyenne si elle est soumise à la décision du directeur d’un magasin qui a le quasi monopole de la distribution alimentaire locale (avec le Mc Do qui se situe en face) et qui de ce fait devient sans doute le lieu le plus fréquenté de la cité, qu’il est équipé d’un parking où le code de la route s’applique et que le directeur n’hésite pas à faire intervenir la force publique, en outre de ses vigils, pour régler un différend d’ordre anecdotique.

Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Rate this entry

0/5

  • Note: 0
  • Votes: 0
  • Higher: 0
  • Lower: 0

Netoyens.info

Author: Netoyens.info

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (0)

Be the first to comment on this article

Add a comment This post's comments feed


You might also like

No pasarán

Je vous parle d’un temps que les moins de 60 ans ne peuvent pas connaître… 1968, non pas Mai, Juillet-Août !

Continue reading

communique_de_presse.gif

Elections piège à cons ?

Rassemblement national 23,5 %, La République en marche (LRM) 23 % Les Républicains 13 %. Où est la gauche?

Continue reading