Last site update 19/06/2019

To content | To menu | To search

Que fait-on de nos déchets ?

On le sait, cha­cun d’entre-nous pro­duit une grande quan­tité de déchets de tous ordres. Les com­mu­nes de l’est du Val d’Oise ont choisi, pour le trai­te­ment de l’essen­tiel de leur ton­nage annuel, la solu­tion de l’inci­né­ra­tion. L’inci­né­ra­teur de Sar­cel­les va être recons­truit (il n’était plus aux nor­mes) pour une acti­vité accrue soit 20 ton­nes à l’heure et 160 000 ton­nes par an. Pour ren­ta­bi­li­ser cet inves­tis­se­ment l’opé­ra­teur du site a tout inté­rêt à “rem­plir” les deux fours de l’inci­né­ra­teur. Le prix de la tonne de déchets trai­tés fac­turé aux com­mu­nes adhé­ren­tes dimi­nue avec l’aug­men­ta­tion du ton­nage glo­bal. Plus une com­mune nour­rit l’inci­né­ra­teur moins elle paie. C’est ainsi que, par exem­ple, Roissy, com­mune riche du fait de l’exploi­ta­tion de l’aéro­port inter­na­tio­nal CDG, paie moins cher que Vil­liers-le-Bel, com­mune net­te­ment moins riche. On com­prend alors que les com­mu­nes, et cela sans excep­tion, ne s’empres­sent pas de déve­lop­per le tri sélec­tif qui pour­tant aurait de nom­breux avan­ta­ges sur l’inci­né­ra­tion.

Il faut savoir que le volume de gaz - essen­tiel­le­ment des gaz à effet de serre - rejeté dans l’atmo­sphère par l’inci­né­ra­teur est sept fois plus élevé que le volume de déchets brû­lés dans ses fours. Il faut savoir éga­le­ment que le taux de dioxine reje­tée dans l’air est relevé dans des con­di­tions “opti­ma­les” pour l’opé­ra­teur : il est pré­venu à l’avance et a donc le loi­sir de brû­ler ce qui pro­duit le moins de dioxine. Par ailleurs, l’impact sani­taire de la dioxine sur la popu­la­tion de nos com­mu­nes n’est pas étu­diée mal­gré d’inquié­tants évé­ne­ments tel une pro­por­tion de can­cers sem­blant anor­ma­le­ment éle­vée dans cer­tai­nes caté­go­ries de la popu­la­tion. Enfin, le tri sélec­tif, en même temps qu’il sup­pri­me­rait ou dimi­nue­rait sérieu­se­ment les pro­blè­mes pré­cé­dents, est autre­ment plus créa­teur d’emplois que l’inci­né­ra­tion.

Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Rate this entry

0/5

  • Note: 0
  • Votes: 0
  • Higher: 0
  • Lower: 0

Netoyens.info

Author: Netoyens.info

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (0)

Comments are closed



You might also like

Crépuscule

Par Juan Branco

Continue reading

environnemental_pollution.jpg

Un état des lieux international des effets sanitaires des micro-ondes de faible intensité

Vous trouverez ici l’article scientifique “Effets sanitaires thermiques et non thermiques des rayonnements non ionisants de faible intensité : un état des lieux international” (par les Professeurs Belpomme, Hardell, Belyaev, Burgio et Carpenter), publié en novembre 2018 dans une revue internationale notoire à comité de lecture.  

Continue reading