Last site update 18/09/2020

To content | To menu | To search

Raz-de-données

On en compte déjà plu­sieurs mil­liards sur Terre. Leur nom­bre va être cen­tu­plé au cours des dix pro­chai­nes années. Elles s’insi­nuent par­tout, en des endroits tan­tôt inat­ten­dus, tan­tôt inso­li­tes. Leur pré­sence jalonne notre exis­tence. Pour­tant, elles nous sont invi­si­bles. Ce sont les puces RFID. Cet acro­nyme anglo-saxon (Radio Fre­quency IDen­ti­fi­ca­tion) révèle mal le degré élevé d’intel­li­gence de ces puces bien­tôt omni pré­sen­tes dans notre quo­ti­dien. N’atten­dons pas qu’elles nous déman­gent pour grat­ter sous l’opti­misme béat des thu­ri­fé­rai­res de la tech­ni­que omni­po­tente.

Oui, ces puces sont intel­li­gen­tes en cela qu’elles dia­lo­guent avec des cap­teurs, eux-mêmes de taille de plus en plus réduite. Détec­tées par eux à dis­tance, elles leur envoient les infor­ma­tions qu’elles con­tien­nent pour des actions de plus en plus variées. La capa­cité de sto­ckage d’infor­ma­tions de ces puces est elle-même crois­sante. Déjà de l’ordre de plu­sieurs méga­oc­tets (1 méga­oc­tet = 1 mil­lions de carac­tè­res), cette capa­cité aug­men­tera encore avec la géné­ra­li­sa­tion des nano-puces, ces puces invi­si­bles d’un mil­lio­nième de mil­li­mè­tre. Les don­nées ren­fer­mées par ces puces étant trans­fé­ra­bles, elles peu­vent être, une fois cap­tées, copiées et con­ser­vées dura­ble­ment sur des sup­ports infor­ma­ti­ques dont la dimen­sion phy­si­que décroît à mesure que leur puis­sance de cal­cul aug­mente. Les spé­cia­lis­tes par­lent volon­tiers de “pous­sière intel­li­gente” pour qua­li­fier le tapis serré de grains micro­sco­pi­ques tous détec­ta­bles par des micro-ordi­na­teurs com­mu­ni­quant entre eux.

La grande vertu de cette fas­ci­nante prouesse tech­ni­que nous est abon­dam­ment van­tée. Notre vie d’hom­mes et de fem­mes pres­sés et trop sou­vent débor­dés par les vicis­si­tu­des du quo­ti­dien va ainsi nous être gran­de­ment faci­li­tée. On nous le prouve en bra­quant les pro­jec­teurs sur les mul­ti­ples appli­ca­tions dans le domaine de notre con­som­ma­tion. Par exem­ple, les puces que con­tien­dront nos vête­ments per­met­tront d’iden­ti­fier notre pro­fil client à l’entrée des com­mer­ces que nous fré­quen­tons. Ainsi, nous rece­vrons à cet ins­tant même sur l’écran de notre télé­phone por­ta­ble ou sur celui de notre mon­tre-bra­ce­let intel­li­gente les infor­ma­tions rela­ti­ves aux “bon­nes affai­res” étroi­te­ment com­pa­ti­bles avec notre pro­fil et celui de notre influente pro­gé­ni­ture. À la mai­son, notre réfri­gé­ra­teur lui-même sera devenu omni­scient. Les puces con­te­nues par les embal­la­ges des pro­duits qu’il ren­ferme per­met­tront d’affi­cher sur un écran en façade l’état exact de son con­tenu, la liste de nos pro­duits habi­tuels man­quants à l’heure pré­sente, les dates de péremp­tion des den­rées péris­sa­bles. Au cours de nos excur­sions fébri­les, nous serons en per­ma­nence ren­sei­gnés par notre syn­thèse vocale por­ta­tive sur les carac­té­ris­ti­ques du pay­sage que nous avons sous les yeux. Judi­cieu­se­ment muni de sa puce le lin­teau de la porte d’entrée du phare de Pen­marc’h sera détec­tée à notre appro­che par le cap­teur de notre mon­tre et nous enverra l’his­toire de ce feu hier si pré­cieux aux marins qui demain n’en n’auront cure grâce à leurs navi­res deve­nus intel­li­gents.

Pour ceux qui ose­raient encore dou­ter de l’indis­pen­sa­ble maillage que cons­ti­tue le réseau ténu de la télé­dif­fu­sion de don­nées mul­ti­for­mes on enri­chit l’impla­ca­ble démons­tra­tion en inves­tis­sant le ter­rain doré­na­vant fami­lier de la sécu­rité. Ainsi, au moment où une alerte d’acci­dent est déclen­ché dans une cen­trale nucléaire on con­naî­tra ins­tan­ta­né­ment, grâce aux pré­cieu­ses puces por­tées par le per­son­nel, le nom­bre exact de per­son­nes pré­sen­tes sur les lieux du ris­que. Ou encore, dans les zones par­ti­cu­liè­re­ment expo­sées au ris­que d’incen­die les puces truf­fant le maquis son­ne­ront l’alarme au moin­dre signe inquié­tant. On le com­prend, plus rien ne sera laissé au hasard. L’incer­ti­tude et l’inat­tendu ne seront plus de mise. Voilà qu’enfin nous joui­rons du ver­ti­gi­neux plai­sir de maî­tri­ser par­fai­te­ment les moin­dres détails de notre éphé­mère exis­tence.

Ce monde effrayant où toute chose devient objet de cal­cul immé­diat, où le plai­sir de la décou­verte de l’inconnu est ravalé au rang de désué­tude pro­fane, pour­rait ne pas adve­nir vrai­ment ou bien mou­rir de son pro­pre déve­lop­pe­ment. En effet, l’homme ne se résu­mant pas à sa seule dimen­sion de con­som­ma­teur capri­cieux ou anxieux, il faut sérieu­se­ment envi­sa­ger sa capa­cité à résis­ter à ce tota­li­ta­risme tech­ni­cien et à récla­mer le con­trôle de l’usage des infor­ma­tions rele­vant de la vie pri­vée de cha­que citoyen. Ensuite, il est pos­si­ble d’ima­gi­ner que la pro­li­fé­ra­tion des infor­ma­tions rende réel­le­ment inef­fi­cace leur exploi­ta­tion per­ti­nente. Il fau­drait donc sur­mul­ti­plier les puces “intel­li­gen­tes” afin qu’un raz-de-don­nées ultime sub­merge le sys­tème. Le sens de notre vie et celui de notre rela­tion aux autres nous seront alors de nou­veau pré­cieux.

Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Rate this entry

0/5

  • Note: 0
  • Votes: 0
  • Higher: 0
  • Lower: 0

Yann Fiévet

Author: Yann Fiévet

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (0)

Be the first to comment on this article

Add a comment This post's comments feed


You might also like

edito.gif

La bonne santé numérique

Ils y croient dur comme fer : c’est le numérique qui va nous sauver. A condition cependant d’y mettre le paquet ! La crise sanitaire qui a frappé nos sociétés au premier semestre 2020 leur a formidablement révélé que le numérique apporte toutes les réponses qu’ils n’avaient pas encore osé mettre en œuvre. Le grandiose laboratoire inattendu autorise désormais les rêves les plus fous. Ils en sont convaincus tous ces tenants de la Croissance sans freins, le salut de l’Humanité passe forcément par le tout-numérique.

Continue reading

edito.gif

De la révélation à l’amplification

C’est déjà un lieu commun : la triple crise – sanitaire, économique et sociale – que traverse la planète depuis le début de l’année 2020 a puissamment révélé l’ampleur des inégalités partout dans le monde.

Continue reading