Last site update 22/01/2021

To content | To menu | To search

Brouillard invisible mais nocif

Le 12 septembre dernier, nous apprenions que des associations citoyennes (1) avaient obtenu qu’un rapport de l’IGE (2) et de l’IGAS (3) soit rendu public. Ce rapport mettait en lumière comment des études engageant la santé publique avaient été biaisées par le travail d’experts ayant un lien direct ou indirect avéré avec les opérateurs de téléphonie mobile. Signalons aussi l’existence de L’AFOM (4), une association qui attire beaucoup l’attention avec des outils de communication s’affichant de plus en plus un peu partout dans les lieux publics (mairies, maisons de quartier, etc.). Cette association créée par les entreprises de téléphonie mobile n’est pas sans évoquer celles qui pendant longtemps nous a expliqué combien l’amiante était sans danger. Et puis la Fondation Radiofréquence et Santé, bien étrange structure, dont le Conseil d’Administration est habité par un Collège des fondateurs et un Conseil Scientifique qui méritent qu’on leur prête une attention toute particulière.

Notre environnement est réellement devenu depuis quelques années un véritable micro-onde à ciel ouvert. En plus des radars militaires ou civils, nous connaissons les GSM, GPRS, iMode, UMTS rebaptisé “3G” et leurs antennes relais multiples et disgracieuses. Ajoutons encore les réseaux BLR, WiMax, Wifi et Bluetooth dont tire profit l’industrie de l’informatique. UHF, VHF, FM et dernièrement TNT contribuent, quant à eux, à la diversification d’une offre médiatique déjà pléthorique et souvent médiocre.

La multiplication de ces réseaux électromagnétiques posent déjà des problèmes de santé publique parfois sévères que relèvent de nombreux scientifiques partout en Europe. L’élargissement, la complexification et l’intensification des trafics accentués par la publicité nous plonge tous, non sans risques, dans un brouillard invisible, une pollution radioactive non ionisante mais imperceptible.

Comme le rappelle la proposition de loi du 13 juillet 2005 dans son exposé des motifs (5), de nombreuses associations, particulièrement en France où la réglementation est des plus laxiste, cherchent à faire valoir le principe de précaution inscrite dans la Constitution et à obtenir une réglementation plus contraignante de manière à ce que le niveau global des champs électromagnétiques soit plus en rapport avec les exigences de protection de notre santé.

Son article premier est des plus clair :

“Le niveau maximal d’exposition du public aux champs électromagnétiques émis par les équipements utilisés dans les réseaux de télécommunication, ou par les installations radioélectriques, est fixé à 0,6 volt par mètre.”

Actuellement, la réglementation en vigueur autorise une puissance d’émission de 41V/m soit près de 70 fois supérieure à ce que prévoit la proposition de loi alors que des médecins et experts, français et européens disent depuis plusieurs années déjà qu’il y a un risque au-dessus de 2V/m, particulièrement pour les enfants et adolescents. A suivre donc.


(1) En France : Priartem, Agir pour l’environnement
(2) Inspection générale de l’environnement
(3) Inspection générale des affaires sociales
(4) Association Française des Opérateurs Mobiles : Orange, SFR et Bouygues
(5) relative à la réduction des risques pour la santé publique des installations et des appareils de téléphonie mobile

Du même auteur : Du bon usage des terminaux à micro-ondes pulsées - Site de l’académie de Créteil

Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Rate this entry

5/5

  • Note: 5
  • Votes: 1
  • Higher: 5
  • Lower: 5

Éric Jousse

Author: Éric Jousse

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (1)

Le dindon de la farce Le dindon de la farce ·  24 September 2013, 18h52

Interdiction des antennes-relais par le PLU: justification obligatoire dans le rapport de présentation

Extrait : Impacts sur la santé Dans un arrêt du 7 juillet 2013, le Conseil d’Etat (CE) juge que le plan local d’urbanisme (PLU) peut interdire l’implantation d’installations d’émetteurs-récepteurs de télétransmission (antennes-relais)… Lire l’arrêt du Conseil D’Etat

Add a comment This post's comments feed


You might also like

edito.gif

La bonne santé numérique

Ils y croient dur comme fer : c’est le numérique qui va nous sauver. A condition cependant d’y mettre le paquet ! La crise sanitaire qui a frappé nos sociétés au premier semestre 2020 leur a formidablement révélé que le numérique apporte toutes les réponses qu’ils n’avaient pas encore osé mettre en œuvre. Le grandiose laboratoire inattendu autorise désormais les rêves les plus fous. Ils en sont convaincus tous ces tenants de la Croissance sans freins, le salut de l’Humanité passe forcément par le tout-numérique.

Continue reading

edito.gif

De la révélation à l’amplification

C’est déjà un lieu commun : la triple crise – sanitaire, économique et sociale – que traverse la planète depuis le début de l’année 2020 a puissamment révélé l’ampleur des inégalités partout dans le monde.

Continue reading