Last site update 23/09/2019

To content | To menu | To search

MGB cherche à séduire

Marie-George Buf­fet : “Avec le pro­jet de Royal, la gau­che ne pourra pas réus­sir, et je ne serai pas d’un tel gou­ver­ne­ment” (vidéo marian­ne2007.info) Après l’échec de la can­di­da­ture anti­li­bé­rale, Marie-George Buf­fet est aujourd’hui en cam­pa­gne. A moins de qua­tre mois du pre­mier tour, il était temps. Pour elle, “il faut un gou­ver­ne­ment de gau­che qui porte une poli­ti­que radi­cale”. [Marianne 2007]
Cet extrait d’une inter­view de Marie-George Buf­fet effec­tuée par Marianne et acces­si­ble sur son blog “Marianne 2007” mérite tout de même qu’on s’y arrête deux secon­des. En effet, il sem­ble impor­tant de voir qu’ici MGB dur­cit sa posi­tion à l’égard du PS et ça peut avoir dou­ble effet :
  1. de séduire un peu plus le mou­ve­ment anti-néo­li­béra;
  2. de tra­vailler le camp PS pour une éven­tuelle entrée dans son gou­ver­ne­ment.

On joue­rait main­te­nant sur les deux tableaux, un jeu qui pour­rait être gagnant/gagnant s’il n’y avait pas la can­di­da­ture de José Bové. Elle est bien aise de le faire puis­que les col­lec­tifs avaient déjà décidé de se désis­ter en faveur du PS s’il était en tête au terme du pre­mier tour. C’est un peu ris­qué. Ségo­lène pour­rait en effet le pren­dre en mau­vaise part et com­men­cer à trou­ver ce dou­ble jeu éner­vant. A la clef quel­ques maro­quins récu­pé­rés qui pas­se­raient sous le nez du PCF et la pos­si­bi­lité offerte de taper sur l’anti-néo­li­bé­ra­lisme pour mieux se démar­quer à droite à cha­que élec­tion, aux pré­si­den­tiel­les bien sûr mais aussi lors des légis­la­ti­ves, can­to­na­les et muni­ci­pa­les.

MGB joue donc un peu plus la carte “gau­che anti-libé­ra­les” con­for­mé­ment à ses décla­ra­tions et à sa mise en congé du poste de pre­mier secré­taire du PCF. Elle est donc tout à fait cohé­rente et il y a peu de chance qu’elle lève le pied dans les pro­chains jours car elle mena­ce­rait sa cré­di­bi­lité et fou­trait à terre sa stra­té­gie. Elle y va bille en tête, en mar­quant SON ter­ri­toire anti-néo­li­bé­ral pen­dant qu’Oli­vier mar­que le sien… il sera peut-être temps plus tard pour elle, au mois d’avril, de con­cé­der du ter­rain et de ramo­lir les pro­pos.

Mais, ce dur­cis­se­ment qui inter­vient alors que la cam­pa­gne n’est pas encore lan­cée appa­raît comme une con­sé­quence du résul­tat de l’appel à Bové. Aurait-on senti pas­ser le vent du bou­let du coté du Colo­nel Fabien ? C’est en effet la réponse à cette ques­tion qui entre dans le champ des infos impor­tan­tes pour une can­di­da­ture Bové et de la pour­suite voire de l’ampli­fi­ca­tion de tout enga­ge­ment qui irait dans ce sens. C’est une info qui en appelle une autre… qui vien­dra d’ici le 20/21 pro­chain ?


Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Rate this entry

0/5

  • Note: 0
  • Votes: 0
  • Higher: 0
  • Lower: 0

Éric Jousse

Author: Éric Jousse

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (0)

Comments are closed



You might also like

edito.gif

Le point de "non retour"

Sauver le climat ou sauver le système, il faut choisir.

Continue reading

edito.gif

Quand Carlos se gavait !

Le débat ouvert par le mouvement des Gilets Jaunes a de saines vertus. Nous ne parlons pas ici du « grand débat », diversion qui ne trompe que les naïfs patentés, mais du débat intelligent et intelligible auquel participent tous les observateurs honnêtes qui voient dans ledit mouvement la nécessaire occasion de mettre à nu les terribles tensions à l’œuvre dans notre société.

Continue reading