Dernière mise à jour 20/10/2017

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Opération CODIRPA - par Bella Belbéoch

La possibilité d’un accident nucléaire grave en France dont près de 80% de l’électricité est produite par 58 réacteurs à eau pressurisée (PWR) n’est pas une lubie des antinucléaires, les officiels l’admettent depuis longtemps même si ce n’est guère répercuté par les médias. Des scénarios de gestion existent depuis quelques années pour la phase d’urgence (confinement, prise d’iode stable, évacuation) avec constitution de stocks d’iode stable et exercices de crise dans les localités proches des réacteurs. Ce qui est nouveau c’est la mise en oeuvre de l’élaboration concrète, pour des territoires dont le sol serait durablement contaminé après la fin des rejets radioactifs, d’une stratégie de gestion post-accidentelle y compris à long terme. Il est nouveau d’envisager en France que si la contamination d’une zone est importante elle peut nécessiter le relogement temporaire, voire définitif, des habitants.

On a désormais des informations sur l’avancement de ce programme de gestion post-accidentelle, dit CODIRPA, et l’esquisse de la doctrine qui le sous-tend.

Lire la suite : Opération CODIRPA (Comité directeur pour la gestion de la phase post-accidentelle d’une situation d’urgence radiologique) [pdf]


Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Évaluer ce billet

5/5

  • Note : 5
  • Votes : 3
  • Plus haute : 5
  • Plus basse : 5

Netoyens.info

Auteur: Netoyens.info

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés



À voir également

Que vive le meilleur des mondes, nucléaire, enfin libéré du capitalisme!

Deux articles [1] en anglais, dont un très long et « scientifiquement » étayé, sont extrêmement intéressants pour comprendre comment pensent certains de nos “camarades” pronucléaires, y compris et tout particulièrement pour lutter contre le changement climatique.

Lire la suite

slider_couv_apresfukushima-arretimmediat.png

Nucléaire : l'arrêt immédiat c'est possible !

Voilà trois jours qu’une conférence de presse s’est tenue pour informer de la publication de deux ouvrages dont on ne mesure pas encore suffisamment la portée. Aucun journaliste détenteur d’une carte de presse n’a daigné se présenter. Ce n’est pas surprenant, c’est même assez honteux mais cela confirmerait plutôt que le lobby nucléaire a déjà tout bien prévu… loup y es-tu ?…

Lire la suite