Dernière mise à jour 18/11/2017

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Radioactivité à Pernes les Fontaines (Vaucluse)

Le CAN 84 - Collectif Antinucléaire Vaucluse communique :

Communiqué de Presse du 22 février 2012

2012-02-25_Uranium-Pernes_Reunion-CAN84_Page_1.jpg

Radioactivité à Pernes les Fontaines

Radioactivité et faibles doses : Menace sur le vivant
REUNION PUBLIQUE d’INFORMATIONS-DÉBAT
Samedi 25 février 2012 à 15h

au Centre culturel “Les Augustins” (salle ” Les Magnanarelles”) place Louis Giraud
*
Thèmes abordés : . Les radio-nucléides et l’impact sur la santé (uranium, plutonium, tritium…..), L’uranium en question (naturel ou pas), le radon…, Comment être sûr de la qualité de notre eau du robinet pour notre santé et celles de nos enfants? (analyses…), Contamination de l’eau des nappes phréatiques, Quelles solutions collectives apporter à ces contaminations ?

*
Pas question de laisser faire, pas question la radioactivité continue son œuvre mortellement destructrice après la découverte d’une contamination à l’uranium dans un forage de la ville de Pernes-les-Fontaines. Le Collectif antinucléaire de Vaucluse/CAN84 après avoir interpellé le Maire de la ville et l’Agence Régionale de Santé organise une réunion publique.

D’origine naturelle ou d’origine artificielle, la radioactivité porte atteinte à la santé, à la vie et à l’environnement. Pour le forage de Pernes, l’eau est impropre à la consommation. Aussi le CAN84 ne peut admettre le mutisme ou la dénégation des autorités sanitaires et municipales.

L’hypothèse d’une origine naturelle de cette contamination en uranium de l’eau mise en avant par l’ARS est plus qu’insuffisamment étayée. D’une part la présence d’uranium en zone calcaire apparait surprenante et d’autre part, elle repose sur l’affirmation erronée de la non-proximité d’industries nucléaires alors que, pas si lointaines que cela, elles placent la commune dans la zone de contamination possible. Par ailleurs, bien que démantelé, le site du plateau d’Albion d’où les eaux souterraines peuvent provenir a été occupé par le nucléaire militaire pendant de nombreuses années.

Conformément à la loi relative à la transparence et à la sécurité en matière nucléaire, le Collectif antinucléaire de Vaucluse a demandé la publication des résultats d’analyse des eaux alimentant le réseau d’eau potable de la commune, comprenant la recherche de tous les radionucléides dont l’uranium,  ainsi que les études et les résultats d’analyses sur les autres forages situés sur la commune.

Le CAN84 continue son action pour une meilleure information des citoyen-ne-s et pour la défense de la santé publique mise à mal chaque jour par le lobby nucléaire militaro-civil.

Le Collectif antinucléaire de Vaucluse - CAN84

Contacts

collectifantinucleaire84@hotmail.fr
06 60 76 04 03 - www.coordination-antinucleaire-sudest.org


Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Évaluer ce billet

5/5

  • Note : 5
  • Votes : 4
  • Plus haute : 5
  • Plus basse : 5

Netoyens.info

Auteur: Netoyens.info

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet


À voir également

Defendons_la_liberte_d__expression.jpg.jpg

Areva déboutée, les antinucléaires relaxés

Au terme de lus de trois années de harcèlement et d’une procédure sans fin, la justice a tranché : non les antinucléaires de la CAN-SE n’ont pas diffamé Areva par leur propos. Bien au contraire, ils ont permis d’informer en toute honnêteté la population des atteintes sanitaires et à la vie perpétrées par les activités nucléaires ainsi que mis en lumière le noyautage des institutions et la complicité de certains élus avec le lobby nucléaire.

Lire la suite

communique_de_presse.gif

Nucléaire : Mme Royal déraisonne

En se déclarant «prête à prolonger de 10 ans la durée de vie des centrales nucléaire», Mme Royal fait une annonce qui se veut rassurante pour une nucléocratie française qui s’entête à vouloir donner un avenir à une technologie obsolète et une industrie surannée.

Lire la suite