Dernière mise à jour 21/11/2017

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Guerre, paix et libertés - Michel Warschawski - Vidéo

On est dans une réalité de guerre tant au niveau global que local. Qu’elle est-elle ?

A l’occasion de la 1e séance plénière de l’université d’été de la solidarité internationale du 7 au 10 juillet 2010 à Pessac : la solidarité internationale comme sortie de crise, par Michel Warschawski, du Centre d’information alternative en Israël.

On est dans une réalité de guerre tant au niveau global que local. Qu’elle est-elle ?

Ici, en France, les lois liberticides permettent au pouvoir et à l’argent de réaliser leurs propres solutions et priorités.

Sur le plan global, cette guerre vise à assoir un nouveau siècle américain, le modèle néolibéral et les intérêts du capital.

 

Le Proche Orient est et a été la ligne de front de cette guerre de recolonisation, d’une reconquête de nos acquis planétaires et locaux.

 

Cette guerre était récemment dite “guerre globale, permanente et préventive”.

Elle a échoué. Obama a été cautionné par une partie de la classe dirigeante américaine pour mettre en place de nouvelles stratégies mais avec les mêmes objectifs, via le multilatéralisme, la diplomatie…

 

Dans nos contre-stratégies, il faut prendre en considération l’émergence d’autres pouvoirs à ambition mondiale (Russie, Chine, Inde, Brésil, Europe (?)…). C’est une situation plus compliquée qui, peut-être, nous ouvre plus de possibilités.

La politique néoconservatrice a échoué car elle s’est confrontée à des résistances dont elle avait sous-estimé les capacités (en Irak, en Palestine, en Afghanistan, en Amérique latine…).

 

Face à cette brutalité et la puissance de nos adversaires, ne pêchons pas par excès de modestie  (ainsi, cette perte d’optimisme depuis le FSM d’il y a 10 ans à ces dernières années malgré d’autres aspects très positifs…).

 

Ainsi l’exemple de la flottille de Gaza, une initiative citoyenne issue de la société civile. Malgré la tragédie, elle a réussi à provoquer une crise internationale, à remettre à nouveau la bande de gaza au centre de l’attention mondiale, à ébranler l’alliance de la Turquie avec Israël, élément principal de la stratégie orientale de l’OTAN.

 

Nous avons donc les moyens et la possibilité de contribuer à cet “autre monde possible”, un monde d’égalité et de solidarité.

 

Commentaire de Gus Massiah :

Une action globale ou locale construite sur des valeurs alternatives est capable de provoquer la crise et d’ouvrir de grandes possibilités.

Le développement ne peut être pensé en dehors de la guerre, de la paix et des libertés.

 

Complément et mise en garde de Michel Warschawski :

Tout acteur est le Nord de quelqu’un qui est plus au Sud.

Il nous faut procéder à une décolonisation permanente de notre mentalité, tout autant sur le plan de la solidarité que sur tous les plans…



Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Évaluer ce billet

4/5

  • Note : 4
  • Votes : 1
  • Plus haute : 4
  • Plus basse : 4

Foumonde

Auteur: Foumonde

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet


À voir également

grece_fevrier_2012.jpg

Garde la paix, par Luciole

C’est une luciole qui chante la paix à côté d’un feu de bois, sur la ZAD du Testet.680

Lire la suite

MOV080_00001800.jpg

La résistance des pêcheurs de Gaza - vidéo

Un documentaire sur la résistance des pêcheurs de la bande de Gaza face au blocus israélien et à la terreur quotidienne dont ils sont victimes de la part de l’occupant. Un poignant appel au secours et à la solidarité, vers les syndicats de pêcheurs français.

Lire la suite