Last site update 25/05/2020

To content | To menu | To search

J'ai fait un rêve !

Mabesoone_LM_22-12-11.jpgDemain, c’est le 41ième vendredi depuis le funeste vendredi 11 mars 2011, date a laquelle tout a change dans nos vies. Comme tous les vendredis depuis, c’est « vendredi jaune » !
Habillons-nous de la couleur du tournesol, et parlons du nucléaire, parlons contre le nucléaire, partout autour de nous !
Ici au Japon, c’est en plus, un jour férié important : l’anniversaire de l’Empereur.

Grâce à cela, dans tout le pays, des manifestations antinucléaires vont avoir lieu partout :
  • Tokyo Shibuya & Shinjuku,
  • Ginza devant la Tepco pour demander l’arrêt de Kariwa,
  • Tomari à Hokkaido pour demander l’arrêt de Tomari,
  • etc.

Voici la liste non-exhaustive en japonais[1]

Nous, nous serons en famille à la manifestation « parade de Noël antinucléaire » de Matsumoto, avec le slogan suivant :

« Pour Noël, l’arrêt total des centrales » ! [2]

Mabesoone_kurisumasu_LM_22-12-11.jpg
La fête de Noël est fêtée de façon non religieuse au Japon, pour les enfants, entre amis ou entre amoureux. En outre, l’anniversaire de l’Empereur, qui tombe le 23 décembre, juste avant la Noël donc, est l’occasion chaque année d’entendre un discours solennel sur les intentions de ce souverain au pouvoir symbolique et aux discours très ennuyeux, bien sûr ! Voir la vidéo du discours de l’an dernier.

Ce matin, au lever, je me suis dit : « J’ai un rêve ! ».

Après tout, c’est bien le père de l’Empereur actuel, Hiro Hito, qui a réussit, le 15 aout 1945, à mettre fin à une crise tragique pour son pays, la Seconde Guerre Mondiale, en un seul discours !

Mon rêve est le suivant. Que l’Empereur, demain, pour le discours de son 78ième anniversaire, dise ceci :

« Au cours de l’année à venir, je souhaite que toutes les centrales nucléaires de mon pays soient définitivement stoppées. »

Même de façon totalement impromptue, ce qui semble impossible dans le protocole japonais… et pourtant ! C’est un homme ! Et l’influence énorme de cet homme - toujours à moitié « divin » - « divinisé » - alliée à la volonté générale du peuple japonais, ferait à coup sûr la différence.

Il s’agirait même du moyen le plus simple que j’entrevois, pour sortir vite du nucléaire au Japon. Une prise de position courageuse et libre, même aà demi-mots, de la part de l’Empereur Aki Hito.

Je rêve ? Nous verrons demain, on ne sait jamais.

En attendant, aujourd’hui, c’était mon dernier cours de l’année 2011 à l’Université, en banlieue de nord de Tokyo, là où j’enseigne la littérature comparée. Exceptionnellement, j’ai organisé un petit atelier d’écriture de haïku (kukai). Chacun prépare un haïku, qui est présenté sans le nom de l’auteur, puis nous votons les uns pour les autres et discutons des oeuvres ensuite. Le haïku qui a obtenu le plus de voix est le suivant :

Je remplis le bain,
En ce soir du solstice d’hiver…
Vers des jours meilleurs ?

Mlle M. (19 ans) évoque la tradition du bain du solstice d’hiver, dans lequel on fait flotter des agrumes très parfumés, les yuzu, afin de rester en bonne santé pendant toute l’année à venir[3]. Elle a lâché, ensuite :

« surtout avec les radiations, cette année, je suis un peu inquiète… »

Mon haïku, lui, n’avait obtenu aucun vote !

Le dernier kaki
Sur la branche tremble -
Le poids des radionucléides ?

Allez, un peu de légèreté pour l’année à venir !
Ce sera l’année de la sortie du nucléaire pour le Japon, si nous y croyons, avec ou sans l’aide de Sa Majesté l’Empereur !

Notes :

[1] http://www.magazine9.jp/list/demo/

[2] http://genpatsu0.web.fc2.com/5/karenda/2011.12/kurisumasu.html

[3] Heureusement, les agrumes japonais, venant du sud, ne sont sans-doute pas contaminés !


Post-Scriptum

[NDLR) - Extrait : « Les autorités ont ordonné les premières évacuations des personnes habitant à proximité de la centrale dans la soirée du 11 mars, plusieurs heures après le séisme. La principale secousse a eu lieu à 14h46 locales, et le tsunami a touché la centrale nucléaire environ 40 minutes plus tard.» - Reuters - 22/12/11
http://fr.reuters.com/article/frEuroRpt/idFRL6E7NM02720111222

Retrouvez d’autres informations dans la rubrique contextuelle : «Hui, on a aussi appris que…».
Vous pouvez nous écrire pour participer à cette revue de presse quotidienne.

Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Rate this entry

5/5

  • Note: 5
  • Votes: 3
  • Higher: 5
  • Lower: 5

Laurent Mabesoone

Author: Laurent Mabesoone

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (1)

mabesoone mabesoone ·  24 December 2011, 00h54

PS: Grande déception… mais déception “symptomatique”. L’Empereur ne donnera pas de conférence de presse cette année pour son anniversaire. La raison invoquée est : la fatigue résultant de la pneumonie Mycoplasma qu’il a contractée (comme sa petite fille Ai) au mois de novembre. Or, cette épidémie nationale de pneumonie rare et grave est probablement a mettre en lien avec les radiations. La famille impériale - pour montrer l’exemple ! - a passé les vacances d’été dans la le palais de Nasu (hotspot de radioactivité du nord de la pref de Tochigi, pres de Fukushima)…
Seul un message écrit de la part de l’Empereur, avec presque rien (pas même le mot “Fukushima” !) :
“Ce fut une année lourde de catastrophes dans nos coeurs. Je suis inquiet pour les personnes sinistrées qui ne bénéficient pas d’un cadre de vie suffisant, en particulier la sante des personnes âgées ù’inquiète.”
  Inquiétez-vous des enfants de ce pays, Votre Majesté, pendant qu’il est encore temps !

Add a comment This post's comments feed


You might also like

EPR-consomme-milliards.jpg, mar. 2020

EPR : le gouvernement profite de la crise du Coronavirus pour accorder quatre ans de plus à EDF

Un décret publié au Journal officiel accorde un nouveau délai à EDF pour tenter de mettre en service le réacteur maudit en chantier à Flamanville depuis 2008

Continue reading

Fukushima-ruban_jaune-Seegan.jpg

Énergie : «Il faut que tout change pour que rien ne change»

Ces derniers mois, les noms d’Orano, Enedis et Engie ont respectivement remplacé les marques Areva, ErDF et GDF-Suez, ringardes ou déconsidérées. On ne peut que penser à la célèbre réplique “Il faut que tout change pour que rien ne change” de Tancrède dans le roman “Le Guépard”, popularisé par Luchino Visconti dans le film éponyme sorti en 1963.

Continue reading