Dernière mise à jour 22/09/2017

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Survivre en milieu contaminé

Mabesoone_LM_23-01-12.jpgDans le passé, j’ai proposé quelques « recettes » avec des aliments comportant beaucoup de Kalium comme les pistaches, patates douces, bananes, fèves et haricots, chocolat, miso, natto, etc. Le Kalium (ou potassium) ayant une structure assez proche du césium radioactif, on peut saturer le corps en radionucléides naturels de Kalium 40 (ou potassium 40) -pratiquement sans danger pour le corps humain - afin de limiter la fixation du césium radioactif dans l’organisme.

L’excellent livre de Vladimir Babenko [1indique cependant que, pour la même raison de ressemblance chimique, ces aliments sont aussi d’autant plus susceptibles d’absorber le césium qui se trouve dans la terre. Par conséquent, pour tous les habitants du Japon, il convient de faire particulièrement attention à l’origine des patates douces, des fèves et haricots, des pommes de terres et même de se méfier du miso dans deux ans, à partir de 2014 [2] .

Entre autres, ce livre regorge de conseils pratiques joliment illustrés (cf. photo du jour), pour tous ceux qui sont conduits, de temps de temps, à consommer des fruits et légumes à l’origine incertaine dans le Nord Kanto, Tohoku, etc.

Par exemple :

« Le césium radioactif étant soluble dans l’eau et non dans les matières grasses », on nous conseille de :

  1. Laver les fruits et légumes une fois avant l’épluchage (pour que l’épluchage soit plus « net »).
  2. Enlever 3 ou 4 feuilles superficielles (si on consomme des champignons, on peut enlever la partie superficielle du chapeau)
  3. Couper largement, avec une partie du légume, toutes les feuilles supérieures (radis géant, carottes, poireaux, etc)
  4. Eplucher au maximum (tomates, asperges, concombres, poivrons, courgettes, etc)
  5. Relaver ensuite
  6. Au besoin, faire tremper 10 minutes dans de l’eau salée, avec aussi un peu de vinaigre dans l’eau. (pour les viandes et les poissons, les marinades d’un soir + lavage à l’eau sont efficaces. La viande de porc serait la moins facilement contaminée, par rapport au boeuf et au poulet…)
  7. Jeter toutes les eaux de cuisson., etc…»

On apprend aussi que les produits laitiers finis (beurre, crème fraiche, fromage) sont un quart moins contaminés que le lait pur, en moyenne. Mais qu’il n’y a par contre aucune différence dans le cas des yaourts. Cependant, on réduit considérablement la teneur en césium d’un yaourt si on jète la couche supérieure de 1 cm.

Aussi, le livre indique que les nutriments à base de pectine de pomme sont recommandés pour aider l’élimination du césium, mais seulement à partir de 3 ans. Avant cela, trop de pectine pourrait aussi favoriser l’élimination de sels minéraux nécessaires aux tous-petits. Par contre, la façon de sucrer le thé, les glaces, les jus de fruits avec de la confiture, « à la russe », est une habitude très bénéfique.

À lire ce livre, on se dit : «  la force de l’humain est une chose extraordinaire ». Comme si le peuple biélorusse avait créé toute une culture, très humaine, autour de ce fléau. Bien sûr, il convient d’éviter, surtout pour les enfants, la moindre contamination alimentaire - ce livre le dit clairement aussi, mais quand vous « craquez », de temps en temps, pour une pauvre laitue, alors que tout vient de Ibaraki (sous Fukushima), ce genre de conseil peut être très utile, ici bas !

Surtout, de voir cette « force de survie » du peuple biélorusse, cela redonne du courage.

Notes :

[1] 『自分と子どもを放射能から守るには』(辰巳雅子訳、世界文化社, Se protéger et protéger ses enfants des radiations, traduit récemment du russe au japonais par Mme Masako TATSUMI

[2] Décalage de 3 ans grâce à la fermentation



Post-scriptum

Fukushima-Conference-Cahors.jpg

Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Évaluer ce billet

4.33/5

  • Note : 4.33
  • Votes : 6
  • Plus haute : 5
  • Plus basse : 1

Laurent Mabesoone

Auteur: Laurent Mabesoone

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (3)

Mabesoone Mabesoone ·  23 janvier 2012, 16h58

Kalium est l’appelation latine du Potassium (latino-arabe !)

strand strand ·  24 janvier 2012, 03h05

Ah merci!
J’ai relayé votre information sur la conférence de la Criirad. J’espère que cela sera utile aux gens qui doutent encore de la dangerosité des radiations.
Je lis l’info sur le développement des cancers dans les cinq ans à venir chez les filles et je me sens triste et inutile.
Contre cette énergie tout le monde fait ce qu’il peut pour prévenir mais ça ne sert pas.
A chaque fois c’est pareil on attend qu’une catastrophe arrive pour réviser sa copie sans avoir penser à tout ce que cela comporte comme souffrances pour ceux qui seront les victimes de celle-ci ou d’une autre.
Bonne soirée en tout cas et encore merci pour l’utilité de votre site.
:)

strand strand ·  24 janvier 2012, 03h08

http://blogs.mediapart.fr/edition/j…

Radiations et dangers pour les filles.

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet


À voir également

Fukushima-ruban_jaune-Seegan.jpg

Le grand retour du nucléaire n'a pas eu lieu

Depuis des années, industriels, gouvernements et médias font croire que le nucléaire est sur le point de se relancer. Hélas pour ces mauvais perdants, nos fleurons EDF et Areva sont en pleine déconfiture et leurs campagnes de pub (financées avec notre argent) n’inversent pas la tendance.

Lire la suite

Fukushima-ruban_jaune-Seegan.jpg

10 ans de plus pour les centrales nucléaires, nom d'une pipe !

Les écolos pipeaux que sont Emmanuelle Cosse, JV Placé et Barbara Pompili ne voient pas de problème à entrer dans un gouvernement libéral qui n’a comme projet de société que « croissance compétitivité innovation », qui veut bétonner des aéroports, casser le code du travail, servir le Medef… ou encore prolonger l’agonie des centrales nucléaires. On n’a pas fini de se fendre la pipe. 262

Lire la suite