Dernière mise à jour 27/03/2017

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Vous, le bâton. Nous, les carottes

Fresque_NDL_Vinci_Degage.jpgVous, Super Ayrault, de votre légitimité de premier ministre, sous la houlette de Hollande,
oser faire tonitruer le bruit des bottes à Notre Dame des Landes.

Certes, votre armada de robocops bien mâles
de rage fait pleurer nos glandes lacrymales
car vous osez, juste avant la trêve hivernale,
expulser les 150 jeunes habitants de la ZAD.
Sur cette zone prévue pour votre super aéroport,
vous choisissez de détruire leurs maisons et leurs jardins.
« Qu’ils aillent vivre dehors à l’abri des brigades » :
(c)inique signal de sinistres gredins.

Votre mépris nous afflige et nous inflige le bruit des bottes.
Vous et vos avions migrateurs de mauvais augure,
accapareurs de terre, ce bien commun dont vous n’avez cure,
vous ne voyagez qu’à coup d’imaginaires nourris à coup d’air pas pure, mais pire,
nourris à la vitesse, au dioxyde de carbone, aux hydrocarbures.
N’avez-vous pas imprimé que nous avions changé d’ère !
Votre entêtement trop obscène dénie notre/votre entrée dans l’anthropocène [1] .

Vous les cigales, nous les fourmis,
que ferez-vous au temps chaud ?
Mais voici Vinci venu l’hiver, en avant la fuite !
Vos chantiers ? Qu’ils nous déplaisent !
Vous nous faites Val(l)sez [2], peu vous chaut, mais
ne soyez fort aise : nos carottes ne sont pas cuites.
Nous allons même vous en offrir
jusqu’à l’abandon de ce grand projet d’aéroport inutile imposé.
Et, ne vous en déplaise, ce seront des nantaises.

Oui chaque jour, des carottes nous vous ferons porter.
Des nantaises ne vous en déplaise.
Car ôter du jardin planétaire
ces milliers d’hectares de terre,
avec Nos impôts pour Vos projets impopulaires,
c’est impensable, c’est impossible !

Oh vous ! Jean-Marc, François, Jacques [3] et Philippe [4],
à défaut de vous rendre les cuisses roses,
d’un rose Leroux, d’un rose Jaurès,
ces carottes, en attendant votre jugement
devant le mondial tribunal de l’environnement,
ces carottes, seront votre épée de Damoclès…

Vous, le bâton et nous, les carottes.
Ou bien alors cette idée sotte ? Débattons !
Et nous verrons bien ce que pèsent, publiquement, vos argumensonges.
D’ici là, votre espoir qu’on se taise n’est qu’indécent songe.


Thierry Brulavoine
Co-fondateur de collectif d’élu-es doutant de la pertinence du projet d’aéroport à Notre Dame des Landes : http://aeroportnddl.fr/
Objecteur de Croissance

Notes :

[1http://www.contretemps.eu/fr/interventions/bienvenue-anthropocene

[2]  En l’honneur de M. Valls, Ministre de l’intérieur

[3]  Auxiette, président PS du Conseil régional des Pays de la Loire

[4]  Grosvalet, président PS du Conseil général de Loire Atlantique


Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Évaluer ce billet

5/5

  • Note : 5
  • Votes : 1
  • Plus haute : 5
  • Plus basse : 5

Thierry Brulavoine

Auteur: Thierry Brulavoine

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet


À voir également

Jean_Ferrat.png

Jean, mon pays se perd...

Lettre de Philippe Torreton à Jean Ferrat - Parue le 24 Avril 2012 - J’aimerais te laisser tranquille, au repos dans cette terre choisie. J’aurais aimé que ta voix chaude ne serve maintenant qu’à faire éclore les jeunes pousses plus tôt au printemps, la preuve, j’étais à Entraigues il n’y a pas si longtemps et je n’ai pas souhaité faire le pèlerinage. Le repos c’est sacré !

Lire la suite

Nicky_Georges_Toulouse.jpg

Une véritable busherie

Il fallait oser… Le fantôme Ben Laden est de retour. Al Qaida fait trembler l’Hollywood électoral qui s’offre une petite pause mortelle bien méritée à un mois du premier tour. Comme d’habitude ?

Lire la suite