Dernière mise à jour 16/02/2019

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

À quoi servent nos impôts ?

Voila bien une ques­tion indis­crète à laquelle nous aime­rions une réponse hon­nête sin­cère et trans­pa­rente. Et sur­tout, qui cor­res­ponde à la prio­rité des besoins les plus urgents en matière d’édu­ca­tion, de santé, d’emplois, de pou­voir d’achat, de soli­da­rité, de retrai­tes…

Les atten­tes des fran­çais ne man­quent pas. Les répon­ses oui !

Mais la petite let­tre per­son­na­li­sée qu’adresse Eric Wœrth (alors minis­tre du Bud­get et des Comp­tes Publics) aux con­tri­bua­bles que nous som­mes, nous com­ble de bon­heur… :

… En 2009, sous l’impul­sion du Pré­si­dent de la Répu­bli­que, nous nous som­mes mobi­li­sés pour assu­rer la relance de notre éco­no­mie et met­tre en œuvre les moyens néces­sai­res pour sou­te­nir les Fran­çais les plus tou­chés par la crise…”. Ainsi soit-il !

Cette impul­sion pré­si­den­tielle avec une effi­ca­cité pro­por­tion­nelle à la côte de popu­la­rité de Nico­las Sar­kozy, dont les mau­vai­ses lan­gues disent, qu’à force de des­cen­dre dans les son­da­ges, il va bien finir par nous trou­ver du pétrole !

Décryp­tons alors la note expli­ca­tive qui accom­pa­gne notre décla­ra­tion d’impôts.

Les dépen­ses tota­les de la Nation repré­sen­tent un bud­get de 419,7 mil­liards d’euros, et pas moins de 37,1 sont con­sa­crées à celui de la Défense mili­taire! Il est à lui seul, supé­rieur aux bud­gets réu­nis du Tra­vail et l’emploi, de l’Eco­lo­gie et déve­lop­pe­ment dura­ble, de la Jus­tice et du Plan de relance de l’éco­no­mie, qui à eux qua­tre ne repré­sen­tent que : 33,3 mil­liards d’euros !!!

Ces qua­tre bud­gets pour­tant prio­ri­tai­res sont bien infé­rieur à la Charge de la dette, qui repré­sente quel­ques 43 mil­liards d’euros, pra­ti­que­ment autant que la recette de nos impôts directs (48,9)…

Avec un bud­get aussi impo­sant que celui de la défense mili­taire, nous som­mes en droit de nous deman­der de quoi avons-nous peur, et de qui devons-nous nous pro­té­ger ?

Pour­quoi une telle armée répres­sive : con­tre une inva­sion chi­noise ? Con­tre une inva­sion ira­nienne ? Ou alors celle de la Prin­ci­pauté de Monaco ?

Nos sous-marins nucléai­res ne nous pro­tè­ge­ront cer­tai­ne­ment pas de la Finance Mon­dia­li­sée d’où vient en réa­lité, le pire dan­ger.

Et ce ne sont pas les pro­pos du minis­tre alle­mand des finan­ces Wolf­gang Schäu­bel  qui pour­raient nous ras­su­rer, lorsqu’il nous annonce, en fin con­nais­seur qu’il est que : Les mar­chés sont réel­le­ment hors de con­trôle…, regret­tant au pas­sage, l’aban­don par les États-Unis et le FMI de l’idée d’une taxe glo­bale sur les tran­sac­tions finan­ciè­res.

Mais, cerise sur le gâteau du camem­bert repré­sen­tant les dépen­ses de la Nation, c’est la der­nière ligne : Autres mis­sions 63,8 mil­liards d’euros !!!  Cinq fois le fameux trou de la Sécu­rité Sociale, dont on ne cesse de nous rebat­tre les oreilles !

Et là ! pour savoir ce que repré­sente le fabu­leux tré­sor… public des Autres mis­sions, vous pou­vez con­sul­ter le site ludi­que du gou­ver­ne­ment, qui déci­dé­ment ne man­que ni d’audace, ni d’humour dans son forum dixit de la “per­for­mance”, qui per­met de savoir com­ment on nous spo­lie, pour­quoi on nous ruine, et sur­tout, com­bien on va payer …

Nos amis grecs sont en train d’en faire la dou­lou­reuse expé­rience.


Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Évaluer ce billet

0/5

  • Note : 0
  • Votes : 0
  • Plus haute : 0
  • Plus basse : 0

Lionel de Cahors

Auteur: Lionel de Cahors

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet


À voir également

Pour une « convergence » dotée d'un contenu

Depuis quelques longues semaines, divers mouvements, accompagnés d’occupations et de blocages, animent le monde étudiant, cependant que des grèves tenaces paralysent en partie le secteur des transports. Tout cela est à vrai dire au relais dans notre pays de mouvements antérieurs, avec occupations de places, qui ont eu lieu dans les dernières années, et qui mettaient en cause la “loi travail ». Mais tout cela peut aussi s’inscrire, à échelle historique, dans ce qu’a ouvert le « printemps arabe », lequel vit en particuliers des saisies populaires de lieux publics aussi massives que durables.

Lire la suite

fakir_convergence.png

Un autre système est nécessaire

… ou comment allons-nous mieux répartir moins de richesses ?

Lire la suite