Last site update 22/09/2019

To content | To menu | To search

Val qui rit !

L’arme d’Inter!?…

La Wal­ky­rie est un des qua­tre dra­mes lyri­ques de “L’ Anneau du Nibe­lung”, célè­bre opéra en trois actes com­po­sée par Richard Wag­ner en 1870.  L’éty­mo­lo­gie du nom Wal­ky­rie pro­vient du vieux nor­rois (vieil islan­dais), et com­posé du mot VAL (abat­tre) et  KYRJA (choi­sir).
        
Lit­té­ra­le­ment, cela veut dire “qui choi­sit les abat­tus “. Cela ne s’invente pas !…

En dépit des nom­breux démen­tis de Phi­lippe Val* sa nomi­na­tion à la tête de France Inter - un secret de poli­chi­nelle depuis de lon­gues semai­nes - est désor­mais offi­cielle. Et il prend ses fonc­tions le jour de l’appel du 18 juin… Tout un sym­bole ! 


Ami pro­che de Carla Bruni, qu’il aurait aidé à accou­cher de son pre­mier album paru chez Naïve, le voilà récom­pensé après avoir débar­qué Siné de Char­lie Hebdo pour un arti­cle cri­ti­que sur le fils du ” Prince “. 

Siné ayant été relaxé par le tri­bu­nal cor­rec­tion­nel de Lyon, il crée son excel­lent  ” Siné­Hebdo ” à la suite de cette affaire.

Sté­phane Guillon, Didier Porte et Daniel Mer­met sont désor­mais sous très haute sur­veillance. Ainsi, de nom­breux sujets devien­nent tabous comme : dire du mal de la poli­ti­que gou­ver­ne­men­tale, se moquer du cou­ple Carla-Nico, désap­prou­ver l’Union Euro­péenne, égra­ti­gner  Ber­nard-Henri Levy ou ne pas sou­te­nir la poli­ti­que israé­lienne. Ces trois là ont plu­tôt inté­rêt à sur­veiller leur lan­gage s’ils ne veu­lent pas être virés de France Inter ( Écou­tez la révé­rence).

Jean-Luc Hees, nou­veau PDG de Radio-France, qui a nommé Phi­lippe Val à ce poste, l’a pré­senté ainsi : ” C’est un bon choix pour la sta­tion : il est res­pec­tueux des liber­tés et aura à cœur de garan­tir la nature de France Inter. “ 

Qu’en 2009, en France, le res­pon­sa­ble d’une grande société de l’audio­vi­suel public se sente obligé de pré­ci­ser d’un col­la­bo­ra­teur qu’il est ” res­pec­tueux des liber­tés ” est pour le moins, aussi inat­tendu qu’inquié­tant ! Cela ne va donc pas de soi ???


On dit : un val, dévot.
” Vous n’avez pas une petite pièce, SVP ? Non ! Alors un petit billet pour la semaine…”

Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Rate this entry

0/5

  • Note: 0
  • Votes: 0
  • Higher: 0
  • Lower: 0

Lionel de Cahors

Author: Lionel de Cahors

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (2)

xian de séte xian de séte ·  29 June 2009, 14h01

un petit Val, c’est un valet.
Et un Val mas­qué : un car­na­val.

boubou boubou ·  28 September 2009, 06h02

rien a dire tou­jours le meilleur du web!

Add a comment This post's comments feed


You might also like

edito.gif

Le point de "non retour"

Sauver le climat ou sauver le système, il faut choisir.

Continue reading

edito.gif

Quand Carlos se gavait !

Le débat ouvert par le mouvement des Gilets Jaunes a de saines vertus. Nous ne parlons pas ici du « grand débat », diversion qui ne trompe que les naïfs patentés, mais du débat intelligent et intelligible auquel participent tous les observateurs honnêtes qui voient dans ledit mouvement la nécessaire occasion de mettre à nu les terribles tensions à l’œuvre dans notre société.

Continue reading