Last site update 21/09/2019

To content | To menu | To search

Quand la CGT poignarde le prolétariat

Geneviève Confort-Sabathé « Toute véri­ta­ble grande lutte de classe doit repo­ser sur l’appui et la col­la­bo­ra­tion des mas­ses les plus éten­dues, et une stra­té­gie de la lutte de classe qui ne comp­te­rait pas avec cette col­la­bo­ra­tion, mais qui n’envi­sa­ge­rait que les défi­lés bien ordon­nés de la petite par­tie du pro­lé­ta­riat enré­gi­men­tée dans ses rangs, serait vouée par avance à un pitoya­ble fiasco. »

Quand Rosa Luxem­bourg écrit ses lignes, elle règle déjà ses comp­tes avec ses chers cama­ra­des du parti com­mu­niste alle­mand, effrayés par les débor­de­ments pos­si­bles du pro­lé­ta­riat, ce grand enfant qu’il con­vient de pro­té­ger de lui-même.

Mais elle n’avait pas tout vu la cama­rade Rosa. Si elle reve­nait aujourd’hui du royaume des mar­tyrs assas­si­nés, elle décou­vri­rait qu’en France lorsqu’une mani­fes­ta­tion ras­sem­ble deux mil­lions de per­son­nes, la CGT ne s’en rend pas compte, feint d’en igno­rer la por­tée et repousse, aux calen­des, l’orga­ni­sa­tion d’une nou­velle mani­fes­ta­tion d’ampleur sus­cep­ti­ble de trou­bler la classe diri­geante.

Il serait pour­tant venu le moment d’en décou­dre avec le pré­si­dent du pou­voir d’achat, l’agité con­fus mais pas hon­teux qui con­ti­nue à vou­loir détruire l’hôpi­tal public, la poste, l’uni­ver­sité, l’école et quel­ques autres brou­tilles qui pro­tè­gent encore les gens du com­mun. Ces gens de peu que la CGT main­tient bien à l’abri der­rière des ban­de­ro­les en plas­ti­que et des dis­cours en béton qui puent la mani­pu­la­tion.

Il n’a pas à s’en faire, notre omni­pré­si­dent, VRP mer­ce­naire du nucléaire à tra­vers le monde, oublieux des dépar­te­ments d’Outre­mer mais tel­le­ment sou­cieux de cou­vrir les détour­ne­ments de fonds de ban­quiers délin­quants et d’action­nai­res rapa­ces. Il n’a pas à s’en faire car la CGT veille au grain.

Le 19 mars, il paraît qu’on remet ça. Ah bon, mais pour quoi faire ? Mais pour cal­mer les esprits pardi.

Gene­viève Con­fort-Saba­thé

Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Rate this entry

0/5

  • Note: 0
  • Votes: 0
  • Higher: 0
  • Lower: 0

Geneviève Confort-Sabathé

Author: Geneviève Confort-Sabathé

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (0)

Be the first to comment on this article

Add a comment This post's comments feed


You might also like

edito.gif

Le point de "non retour"

Sauver le climat ou sauver le système, il faut choisir.

Continue reading

edito.gif

Quand Carlos se gavait !

Le débat ouvert par le mouvement des Gilets Jaunes a de saines vertus. Nous ne parlons pas ici du « grand débat », diversion qui ne trompe que les naïfs patentés, mais du débat intelligent et intelligible auquel participent tous les observateurs honnêtes qui voient dans ledit mouvement la nécessaire occasion de mettre à nu les terribles tensions à l’œuvre dans notre société.

Continue reading