Last site update 29/10/2020

To content | To menu | To search

Le conflit d'intérêts en "République bananière"

Quand l’enfumage remplace la morale.

Inutile de vous faire un résumé de l’affaire Bettencourt/Woerth, même télé-Sarkozy a dû en parler, tellement se taire aurait fait mauvaise façon.

Au lieu de cela, les médias aux ordres ont invité à qui mieux-mieux le ministre en cause et tous ses copains pour exposer la défense du gouvernement :
  • C’est immonde et c’est ignoble. (…) Mon intégrité comme celle de Florence (son épouse, ndlr) est totale. (…) Ni elle ni moi n’avons été informés d’une quelconque fraude ou évasion fiscale” (Eric Woerth)

  • “Eric Woerth est «homme intègre» qui «n’a commis aucune faute», et qui a «toute ma confiance»” (François Fillon)

  • il n’y aucun conflit d’intérêt entre être trésorier d’un parti politique et être ministre du Budget. Je ne révise pas mon jugement là-dessus” (Eric Woerth)

  • Je suis une cible politique, on veut ralentir le rythme et la réussite de la réforme des retraites” (Eric Woerth)

  • scandalisé”, “révolté” (Jean-François Copé)

  • “outré que l’on s’en prenne au conjoint d’un ministre (…)des amalgames qui sont faits à partir d’informations rapportées, qui ne paraissent pas exemptes d’arrière-pensées polémiques, pour ne pas dire plus(Bernard Accoyer)

Le problème est que tous ces arguments sont de l’enfumage. Aucun de ces journalistes paillassons ne lui a fait remarquer qu’un conflit d’intérêt existe même sans preuve d’actes préjudiciables :

  • « Un conflit d’intérêts implique un conflit entre la mission publique et les intérêts privés d’un agent public, dans lequel l’agent public possède à titre privé des intérêts qui pourraient influencer indûment la façon dont il s’acquitte de ses obligations et de ses responsabilités. » (OCDE, 29e session du comité de la gouvernance publique, Paris, les 15 et 16 avril 2004)

  • « Un conflit d’intérêts naît d’une situation dans laquelle une personne employée par un organisme public ou privé possède, à titre privé, des intérêts qui pourraient influer ou paraître influer sur la manière dont elle s’acquitte de ses fonctions et des responsabilités qui lui ont été confiées par cet organisme » (Service central de prévention de la corruption, Rapport 2004)

Parmi les formes sous lesquelles se manifeste le conflit d’intérêts, on peut mentionner les suivantes:

  • Les opérations entre apparentés (self-dealing en anglais) (où par exemple un cadre ou administrateur d’entreprise prend une décision financière affectant ses propres intérêts financiers en tant qu’individu ou les intérêts financiers d’un membre de sa propre famille, etc.) ;

  • Le délit d’initié (par exemple et surtout lorsqu’il s’agit de transactions boursières faites au détriment des actionnaires par les employés de ceux-ci);

  • Le népotisme et le favoritisme politique dans l’octroi de contrats et dans les nominations à des postes de responsabilité;

  • L’acceptation par une personne responsable de fonctions décisionnelles de cadeaux ayant une valeur plus que symbolique ou de pots-de-vin offerts par des personnes au sujet desquelles la personne responsable est appelée (dans l’exercice de ses fonctions) à prendre des décisions ou à exercer son jugement;

On remarquera que Sarkozy et plusieurs membres de son gouvernement répondent exactement à tout ou partie de cette définition. Alors, sommes-nous en “République bananière“ ? Nous ne sommes plus seuls à le dénoncer.


Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Rate this entry

0/5

  • Note: 0
  • Votes: 0
  • Higher: 0
  • Lower: 0

Edrobal

Author: Edrobal

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (0)

Be the first to comment on this article

Add a comment This post's comments feed


You might also like

Lettre ouverte à Jean-Luc Mélenchon

Ainsi donc, Jean-Luc tu me demandes mon avis (enfin, pas qu’à moi, soyons modeste) sur ta candidature éventuelle. Mais attention, pas plus de 1000 signes pas 1000 mots ! 

Continue reading

Pour une « convergence » dotée d'un contenu

Depuis quelques longues semaines, divers mouvements, accompagnés d’occupations et de blocages, animent le monde étudiant, cependant que des grèves tenaces paralysent en partie le secteur des transports. Tout cela est à vrai dire au relais dans notre pays de mouvements antérieurs, avec occupations de places, qui ont eu lieu dans les dernières années, et qui mettaient en cause la “loi travail ». Mais tout cela peut aussi s’inscrire, à échelle historique, dans ce qu’a ouvert le « printemps arabe », lequel vit en particuliers des saisies populaires de lieux publics aussi massives que durables.

Continue reading