Dernière mise à jour 23/02/2019

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Lettre ouverte à Éric Drouet

De Serge Grossvak, Saint-Brice (Val d’Oise) - 29 janvier 2019

Salut Eric,

J’avais l’intention de t’adresser ce mot depuis le soir de l’AG Gilets Jaunes à Pontoise. Tu te souviens sans doute de moi, j’étais celui qui n’était pas d’accord avec la démarche de désigner des chef-porte parole, d’établir une tribune avec des « experts ;» comme à la télé et surtout, surtout, l’établissement d’une liste prioritaire de revendication d’où la justice fiscale et l’ISF avaient disparu.

Je pense que tu me remets.

Ce n’est pas pour te faire chier que je reviens là dessus. Je mesure facilement ce que tu as sur les épaules en ce moment, entre menaces, emprisonnement, campagne de dénigrement pour te faire un costard de raciste/fasciste/complotiste…. Pas de cadeau pour ceux qui osent tenir tête à l’ordre établi.

Et puis voilà que Maxime Nicolle se fait aussi ramasser par la Police, et puis Jérome Rodriguez qui se fait républicainement défoncer la tronche… ma petite lettre dans tout ça, ça va paraître bien peu de choses. Si je t’écris tout de même c’est que, prétentieux comme je suis, je suis convaincu de l’importance pour la victoire des Gilets Jaunes.

Passons sur la tribune et les chefs « porte paroleπ» que je crois tellement contraire à l’idéal Gilet Jaune d’égalité. Je veux revenir au grave renoncement à l’exigence de l’ISF et à la justice fiscale. Là, c’est vraiment grave ! Qui est ton expert à chapeau qui t’a soufflé ça ? C’est impossible que tu laisses passer. Les Gilets Jaunes vont s’y sentir trahis. Écoute Eric, tu laisses échanger une revendication de justice sociale de plusieurs milliards (ISF, CICE) pour des clopinettes de baisse de TVA sur quelques « produits de nécessité ». Fait le calcul. Combien dépensons nous en pain, lait, sucre… 50€ par mois et par personne ? 100€ ? Aller, gardons 100€. Si tu calcules la TVA, ça fait 20€ par personne, et tu appliques une « réduction » admettons de moitié. Tu serais d’accord pour que notre revendication économique se résume à 10€ par mois ? On aurait fait tout ça pour 10€ ! Nettoyage des bronches au gaz et Flash ball dans la gueule y compris tout ça pour 10 !

Et puis, il n’y a pas que ça, qui est déjà grave, il y a les conséquences sur l’élargissement du mouvement. Ca y est, des syndicats sortent enfin de leur méfiance. Ca y est, enfin l’appel à la grève est lancé pour le 5. Ca y est, nous allons joindre nos forces, nos déterminations. Tu as appelé à cette grève et je trouve cela super. Mais alors, comment peux tu choisir justement ce moment là, tant attendu, pour abdiquer sur les revendications qui forgent notre rencontre ? Que vont penser les syndicalistes de la Cgt ou de Sud en découvrant que sitôt leur entrée dans le mouvement ils assistent déjà au reniement des demandes qu’ils ont à coeur : le SMIC, les Retraites, l’ISF et le CICE ? On ne peut pas faire ça !

Il est encore temps de rattraper cette erreur, en faire une simple anicroche sous de mauvais conseillers venus de … on ne dira pas de qui. De toute façon la province ne suivra pas sur « les 4 revendications Gilets Jaunes » vendues en Ile de France. Tu es respecté, à juste titre, parle et revient sur ce minable arrangement. Je suis convaincu que Jérome comme Priscillia, comme Maxime te soutiendront sur ce sujet.

Le RIC Vraiment !
Le fric de l’ISF et du CICE pour nos salaires et nos retraites !

Serge Grossvak, Gilet Jaune rond point de St Brice (95)

Et n’oublions pas. Dans le journal « Challenges » Gael Mach et Eric Trépied révélaient en septembre (18) : « les 500 ultra-riches Français ne comptaient « que » pour 6% du PIB en 1996, ils sont à 25% aujourd’hui ». Leur fortune a été multipliée par 7 en deux décennies… Avec l’ISF.

 


Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Évaluer ce billet

5/5

  • Note : 5
  • Votes : 1
  • Plus haute : 5
  • Plus basse : 5

Contributions

Auteur: Contributions

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (0)

Soyez le premier à réagir sur cet article

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet


À voir également

lettre_ouverte.gif

Lettre ouverte à Yannick Rousselet

Ci-joint vous trouverez une lettre ouverte adressée à Yannick Rousselet, responsable des campagnes nucléaires à Greenpeace France. Cette lettre ouverte a été écrite dans le cadre d’une revue à paraître autour de la mort de Rémi Fraisse - manifestant tué par le souffle d’une grenade offensive cet automne lors d’un rassemblement contre le barrage du Testet -. Il était pour nous important d’évoquer dans ce cadre comment l’État trouve souvent au cœur des luttes des militants ou des militantes à même de relayer son discours. C’est ce rôle que notre salarié de la multinationale écologiste a accepté d’endosser en direct sur i-Télé, condamnant les “méchants casseurs” qui “sévissaient” en réaction à cet assassinat dans les rues de Nantes et Toulouse. 216

Lire la suite

amis-de-la-terre-france.jpg

Lettre ouverte aux Amis de la Terre-France

En octobre 2014, trente-trois réacteurs électronucléaires en France sur cinquante-huit auront 30 ans ou plus. Il y en avait vingt et un au début du mandat du président Hollande, et seulement deux au début du Grenelle de l’Environnement. Sans sursaut des écologistes antinucléaires, il risque d’y en avoir quarante-six dès novembre 2017. Pour tâcher de s’extraire de l’impasse atomique et cesser de banaliser le désastre en cours au Japon, il faut un coup d’arrêt à la production anthropique massive de radioactivité. Pour cela, il faut exiger enfin en France, de toute urgence et en attendant mieux, le remplacement transitoire des réacteurs nucléaires par des centrales thermiques à flamme. A gaz et même, si nécessaire, en partie au fioul et au charbon. Ce n’est pas antagonique, bien au contraire, avec l’adaptation au changement climatique et la lutte contre son aggravation. Et c’est essentiel pour la préservation de la vie sur terre, ainsi que pour celle d’une démocratie en France. Plus vite ça se fera, mieux ce sera. Y compris pour le climat. Il est de la responsabilité historique des Amis de la Terre de le dire, et de le faire comprendre autour d’eux.

Lire la suite