Last site update 18/11/2019

To content | To menu | To search

Il faut ranger ses affaires !

Mabesonne_LM_30-11-11.jpgIl semble que le journal Asahi Shinbun revienne enfin, peu à peu, de son retournement « pro-nucléaire » du printemps dernier. Un édito récent s’y prononçait pour un référendum à propos de l’énergie nucléaire.

Le 24 novembre dernier, le Asahi fut aussi le seul journal - avec l’excellent Tokyo Shimbun - à rendre compte d’un « procès inique »…


Il s’agit de l’ancien terrain de golf de la ville de Nihon Matsu, situé à 45 km de la centrale de Fukushima Daiichi, qui attaquait en justice la TEPCO afin d’être indemnisé des frais de décontamination. Avec 3 uSv/h[1] au sol, ce terrain est bien sûr devenu impraticable et impratiqué par les golfeurs. Or, le Tribunal de Tokyo a donné raison à la TEPCO qui répondait tout simplement : « Les radionucléides ne sont la propriété de personne ». Ah bon !?

Alors, ce césium 137, entre autres poisons mortels, que vous avez semés sur le Japon de l’Est, et sur le monde entier aussi, n’est-il pas exclusivement le produit de la fission de l’uranium et du plutonium que vous avez achetés à une société française, appelée AREVA ? Tout ceci vous appartient, Messieurs de la TEPCO !

Même ma fille de trois ans, qui respire et mange votre césium tous les jours, vous le dirait tout net : « Il faut ranger ses affaires ! ».

Aujourd’hui sur internet, j’ai trouvé, par hasard, le site de cette entreprise « surréaliste » : « les troupes de décontamination Ultra de Fukushima »[2]. Cette société vous propose de décontaminer votre maison au Karsher pour environ 1500 euros[3]. Sur le site, entre autres, cette lettre de « remerciement » d’une cliente anonyme de Nihon Matsu[4]  :


« Je suis mère de deux enfants de 2 et 4 ans. Pour mes enfants, je me dis qu’il vaudrait mieux quitter les lieux, mais nous n’avons pas encore réussi à prendre une décision définitive. Alors, pour le temps que nous sommes encore ici, j’ai décidé de faire décontaminer totalement notre maison. Ceci représente de l’argent, mais je comprends, c’est un travail risqué. Seulement, cet argent, je voudrais, j’exige même qu’il soit payé par la TEPCO et par le gouvernement. »


Vous avez raison, Madame, mais vous avez peut-être perdu votre argent…

Habitants de l’Est du Japon, je vous propose une action facile pour le 11 mars 2012. Ramassez un peu de terre de votre jardin ou d’un parc voisin, placez la dans une enveloppe normale et envoyez par la poste ordinaire à :

« Monsieur le PDG de la Tokyo Electric Corporation ».

Vous joignez juste un mot :

« Je me permets de vous rendre une partie de ce que vous m’avez offert il y a un an ».

Et comme expéditeur :

« Un habitant du Japon opposé à l’énergie nucléaire »

Notes :

[1] micro Sievert par heure

[2] http://www.josen-daikou.com/?gclid=CPPy5am93awCFckkpAodLFyCqg

[3] rien ne prouve l’efficacité du procédé, même si le Radex atteste une certaine baisse : on déplace les radionucléides d’un jardin ou d’un mur à un autre en pulvérisant tout le césium dans l’air !

[4] 40cm de la centrale, même ville que le terrain de golf cité plus haut


Post-Scriptum

L’iode-131 radioactif hongrois analysé par l’IRSN : une fuite qui a duré du 8 septembre au 16 novembre pour un total de 342 GBq d’iode radioactif rejeté dans l’atmosphère !… depuis cette cheminée de l’Institut des isotopes de Budapeste (Hongrie) : Zoomez à fond !

Agrandir le plan

Document(s) attaché(s) :

  1. no attachment



Rate this entry

5/5

  • Note: 5
  • Votes: 3
  • Higher: 5
  • Lower: 5

Laurent Mabesoone

Author: Laurent Mabesoone

Stay in touch with the latest news and subscribe to the RSS Feed about this category

Comments (1)

KANES KANES ·  09 December 2011, 19h49

Je vous invite à découvrir ce qui a été annoncé dans le Message du 5 décembre :
MOT POUR LE JAPON
http://attentiondanger.over-blog.co…

Add a comment This post's comments feed


You might also like

Fukushima-ruban_jaune-Seegan.jpg

Énergie : «Il faut que tout change pour que rien ne change»

Ces derniers mois, les noms d’Orano, Enedis et Engie ont respectivement remplacé les marques Areva, ErDF et GDF-Suez, ringardes ou déconsidérées. On ne peut que penser à la célèbre réplique “Il faut que tout change pour que rien ne change” de Tancrède dans le roman “Le Guépard”, popularisé par Luchino Visconti dans le film éponyme sorti en 1963.

Continue reading

Fukushima-ruban_jaune-Seegan.jpg

Le grand retour du nucléaire n'a pas eu lieu

Depuis des années, industriels, gouvernements et médias font croire que le nucléaire est sur le point de se relancer. Hélas pour ces mauvais perdants, nos fleurons EDF et Areva sont en pleine déconfiture et leurs campagnes de pub (financées avec notre argent) n’inversent pas la tendance.

Continue reading