Last site update 06/08/2020

To content | To menu | To search

Entries feed    Comments feed

Tag - Capitalisme vert

France Inter-Débat entre Susan George et Henri Guaino, 15 sept 09

Demain le monde ? - 1

« Ne pas se rési­gner pas­sera par le renon­ce­ment à un monde au béné­fice d’un autre à inven­ter.» On entend de plus en plus sou­vent dire que l’alter­mon­dia­lisme n’est plus. Il est vrai qu’on en entend plus vrai­ment par­ler. Est ce que les médias bou­dent ce mou­ve­ment poli­ti­que inter­na­tio­nal ? Est-il réel­le­ment en phase de déclin comme on le laisse enten­dre ? Rien est moins sûr. On l’a vu encore ces der­niers jours notam­ment avec l’inter­ven­tion dans le 7/10 de France Inter de Susan George (Pré­si­dente d’hon­neur d’Attac) dans un débat avec Henri Guaino, con­seiller spé­cial de mon­sieur Nico­las Sar­kozy, pré­si­dent lui aussi mais de la Répu­bli­que Fran­çaise. Ce débat cher­chant à faire le bilan au terme d’une année de crise fut inté­res­sant parce qu’il a pu met­tre en évi­dence l’impor­tance de l’ana­lyse alter­mon­dia­liste, ces pré­vi­sions mais aussi ces pro­po­si­tions. À tra­vers une entre­vue en plu­sieurs volets dont nous publions ici le pre­mier, nous vous pro­po­sons d’illus­trer si l’en est besoin la richesse de ce mou­ve­ment poli­ti­que mon­dial. Nous situons la réflexion autour d’un débat qui a cours en son sein depuis quel­ques mois enga­geant une ana­lyse his­to­ri­que du mou­ve­ment et sur­tout sa mise en pers­pec­tive.

Continue reading


edito.gif

Le Titanic de l’économie carbonique

L’His­toire retien­dra dans son œuvre d’éta­blis­se­ment des faits aux con­sé­quen­ces gra­vis­si­mes que le récent som­met du G20 est l’une des preu­ves les plus fla­gran­tes de l’incu­rie actuelle des Maî­tres du Monde. L’éco­no­mie mon­dia­li­sée est un navire déme­suré aux mul­ti­ples voies d’eau dont on a décidé de main­te­nir la route incer­taine afin de sau­ver le plus long­temps pos­si­ble les inté­rêts des occu­pants de la Pre­mière Classe. Le dis­cours tenu aux pas­sa­gers des clas­ses subal­ter­nes n’affi­che évi­dem­ment pas ce but car­di­nal ; on leur assure au con­traire que pour sau­ver tout le monde il n’est qu’un seul cap à sui­vre. Mais, peu impor­tent les paro­les du Com­man­de­ment : son atti­tude obs­ti­née révèle une cou­pa­ble sous-esti­ma­tion du dan­ger qui menace de dis­lo­ca­tion le Tita­nic pla­né­taire.

Continue reading