Dernière mise à jour 16/02/2019

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Fil des billets    Fil des commentaires

Mot-clé - Gauche

Alter2012.jpg

Décérébration politique

C’est entendu : le changement n’est pas pour maintenant. Il n’est sûrement pas non plus pour demain. La promptitude de M. François Hollande à décevoir tous ceux qui pourtant n’attendait pas grand-chose – du moins en matière économique – ne saurait être interprétée comme la seule marque de l’homme qui sait prendre son temps. En vérité, l’impossible changement n’est pas l’affaire d’un homme ou de l’équipe dont il s’entoure. Pourquoi le nouveau Président de la République poursuit-il, dans de nombreux aspects, la même politique que son prédécesseur ?

Lire la suite


Un si beau chant d'amour

« Lettre à D. » Un merveilleux cadeau qu’André Gorz nous a fait avant de s’éteindre. « Tu vas avoir quatre vingt deux ans. Tu as rapetissé de six centimètres, tu ne pèses plus que quarante cinq kilos et tu es toujours belle, gracieuse et désirable. Cela fait cinquante huit ans que nous vivons ensemble et je t’aime plus que jamais je porte de nouveau au creux de ma poitrine un vide dévorant que seule comble la chaleur de ton corps contre le mien. J’ai besoin de te redire simplement ces choses simples avant d’aborder les questions qui depuis peu me taraudent.  Pourquoi es-tu si peu présente dans ce que j’ai écrit alors que notre union a été ce qu’il y a de plus important dans ma vie ? Pourquoi ai-je donné de toi dans « Le Traître » une image fausse et qui te défigure ? »

Lire la suite


cultiver.gif

Chanson hip hop du groupe Vices & Râlements Déviants : "Les mecs du millieu"

Cette chanson du groupe vices & Râlements Déviants (hip-hop de fiottes, queer, féministe) mise en ligne sur le blog Rangers & bas résilles : “parle de la façon dont, même dans les milieux alternatif, libertaire, pouet-pouet pas mal de mecs ont tendance à fermer les yeux sur des agressions sexistes, voire à se positionner carrément du côté de l’agresseur.”

Lire la suite


edito.gif

Culpabilité personnelle et responsabilité collective : le meurtre de Marie Trintignant par Bertrand Cantat comme aboutissement d’un processus collectif.

par léo thiers-vidal Pré­sen­ta­tion dans le cadre du Col­lo­que Marx IV – 01/10/04 - Matin, Sec­tion ” Genre et rap­ports sociaux ” (Nou­vel­les Ques­tions Fémi­nis­tes) Lors­que, le 27 juillet 2003, Ber­trand Can­tat a décidé de frap­per - à mort - Marie Trin­ti­gnant, il a engagé sa res­pon­sa­bi­lité indi­vi­duelle pour les con­sé­quen­ces de ses actes - quels que puis­sent être ensuite ses dis­cours de déni, de recon­nais­sance par­tielle, de pro­jec­tion de res­pon­sa­bi­lité ou de pleine recon­nais­sance et éven­tuelle demande de par­don. Si cette dimen­sion sub­jec­tive, indi­vi­duelle de la recon­nais­sance de cul­pa­bi­lité peut être impor­tante pour les per­son­nes pro­ches de Marie Trin­ti­gnant et la façon dont cel­les-ci pour­ront vivre ce meur­tre, elle n’éva­cue évi­dem­ment ni la cul­pa­bi­lité indi­vi­duelle de Can­tat, ni la dimen­sion de res­pon­sa­bi­lité col­lec­tive pour ce meur­tre. J’entends par res­pon­sa­bi­lité col­lec­tive le fait que les actes de Can­tat peu­vent évi­dem­ment être ana­ly­sés comme reflé­tant son inves­tis­se­ment dans la mas­cu­li­nité hété­ro­sexuelle – c’est-à-dire l’inves­tis­se­ment sub­jec­tif par un humain d’un cer­tain regis­tre de pra­ti­ques de soi et des autres, sour­ces de béné­fi­ces struc­tu­rels con­si­dé­ra­bles. Les actes de Can­tat révè­lent ainsi le degré de résis­tance et/ou de com­plai­sance que celui-ci a au préa­la­ble déve­loppé face à cette socia­li­sa­tion mas­cu­line héte­ro­sexuelle. Plus spé­ci­fi­que­ment, les actes de Can­tat peu­vent éga­le­ment être ana­ly­sés comme le pro­duit d’une socia­li­sa­tion mas­cu­line spé­ci­fi­que­ment de gau­che radi­cale. Et c’est en tant que pra­ti­que d’une mas­cu­li­nité hété­ro­sexuelle enga­gée à gau­che que les actes de Can­tat peu­vent col­lec­ti­ve­ment inter­ro­ger les hom­mes hété­ro­sexuels de la gau­che radi­cale.

Lire la suite


edito.gif

Jusques à quand...

Europe : Sur 27 pays votants, nom­bre d’élec­teurs ins­crits : 375 mil­lions. Nom­bre d’abs­ten­tions : 213,4 mil­lions.Ont voté : 161,6 mil­lions.France : 44,3 mil­lions d’élec­teurs ins­crits. 26,3 mil­lions d’entre eux se sont abs­te­nus.Ont voté : 17,2 mil­lions.Et 781 480 élec­teurs ont voté blanc ou nul (soit 1,76 %). Ce qui, soit dit en pas­sant, réduit sin­gu­liè­re­ment le score réel­le­ment exprimé de tous ceux qui pavoi­sent aujourd’hui :UMP : 10,8 %, PS : 6,41 %, Europe Éco­lo­gie : 6,33 %, MoDem ; 3,29 %, FN : 2,47 %, Front de Gau­che : 2,35 %, NPA : 1,9 %.

Lire la suite


reflechir.jpg

Pour une « gauche nouvelle » - par Raoul-Marc Jennar

1. SUR LES CEN­DRES DU 29 MAI L’extra­or­di­naire audience ren­con­trée par les pro­mo­teurs d’un « non de gau­che au TCE » pen­dant la cam­pa­gne réfé­ren­daire, le triom­phe du « non » ont fait naî­tre une immense espé­rance : don­ner à cette vic­toire une tra­duc­tion poli­ti­que, être au ren­dez-vous que l’His­toire nous don­nait après une défaite majeure des libé­raux de droite ET de gau­che. Main­te­nant que de cette espé­rance il ne reste plus que des cen­dres, il faut en tirer les con­sé­quen­ces.

Lire la suite