Last site update 27/11/2020

To content | To menu | To search

Entries feed    Comments feed

Tag - Hommes

Un si beau chant d'amour

« Lettre à D. » Un merveilleux cadeau qu’André Gorz nous a fait avant de s’éteindre. « Tu vas avoir quatre vingt deux ans. Tu as rapetissé de six centimètres, tu ne pèses plus que quarante cinq kilos et tu es toujours belle, gracieuse et désirable. Cela fait cinquante huit ans que nous vivons ensemble et je t’aime plus que jamais je porte de nouveau au creux de ma poitrine un vide dévorant que seule comble la chaleur de ton corps contre le mien. J’ai besoin de te redire simplement ces choses simples avant d’aborder les questions qui depuis peu me taraudent.  Pourquoi es-tu si peu présente dans ce que j’ai écrit alors que notre union a été ce qu’il y a de plus important dans ma vie ? Pourquoi ai-je donné de toi dans « Le Traître » une image fausse et qui te défigure ? »

Continue reading


edito.gif

40 ans... et après ?

40 ans de mouvement féministe. Apparus longtemps déjà avant Mai 68, les mouvements féministes ont pris de l’ampleur entre les années 1960/70 aux Etats-Unis, en Grande Bretagne, au Danemark, aux Pays-Bas…Un peu plus tard en France : en 1970. En Espagne comme au Portugal il faudra attendre le mouvement démocratique.

Continue reading


cultiver.gif

Fracture

Par: Coa­li­tion des “hys­té­ri­ques” et fiè­res de l’être.

Continue reading


cultiver.gif

Je ne serai pas ta femme !

Par: Coa­li­tion des “hys­té­ri­ques” et fiè­res de l’être.

Continue reading


cultiver.gif

Toi.

Par: Coa­li­tion des “hys­té­ri­ques” et fiè­res de l’être.

Continue reading


reflechir.jpg

Que léguons-nous au féminisme ? - 2

Par: Coa­li­tion des “hys­té­ri­ques” et fiè­res de l’être. Ce que lègue notre géné­ra­tion au fémi­nisme, à pre­mière vue pas grand chose. Nos grand-mères ont obtenu le droit de vote, nos mères la con­tra­cep­tion et l’ivg (ces deux der­niers points con­cer­nant autant les hom­mes que les fem­mes d’ailleurs, à part une qui a réussi à le faire croire, on n’a encore jamais conçu un enfant seule). Nous nous som­mes repo­sées, sur leurs lau­riers, tout était en place et tout avan­ce­rait pro­gres­si­ve­ment pen­sions-nous. Cer­tes tout n’était pas par­fait mais les men­ta­li­tés évo­lue­raient len­te­ment mais sure­ment, nous seri­nait-on. Et pri­ses dans nos vies com­pli­quées de femme, nous nous som­mes lais­sées por­ter, mais à force de ne pas avan­cer, nous recu­lons.

Continue reading


reflechir.jpg

Que léguons-nous au féminisme ?

Par: Coa­li­tion des “hys­té­ri­ques” et fiè­res de l’être.« Nos grand-mères ont obtenu le droit de voteNos mères, le droit à l’avor­te­ment.Et nous ? Que léguons-nous au fémi­nisme ?Le Res­sac, car notre géné­ra­tion a laissé faire. »

Continue reading