Dernière mise à jour 23/10/2017

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Fil des billets    Fil des commentaires

Mot-clé - Ideologie

Les chroniques de la monnaie (4)

Pour cet épisode, nous allons examiner, ce qu’il advient lorsque l’État injecte des fonds pour la réalisation de “grands travaux” et les conséquences sur l’économie. Nous découvrirons là aussi que nous sommes très éloignés des poncifs qui circulent (plus rapidement que la monnaie, hélas !). Les faits relatés dans le conte ci-dessous se sont déroulés dans un pays imaginaire, mais il se pourrait qu’ils vous évoquent des évènements météorologiques que nous avons eu à connaitre.

Lire la suite


Les chroniques de la monnaie (3)

Encore un petit conte pour se familiariser avec ce qu’on nous cache sur la monnaie. Les précédents étaient destinés à vous faire sentir que la monnaie n’est pas ce que vous pensiez, ce que l’on voulait vous faire croire. Maintenant, il s’agit de comprendre ce que c’est fondamentalement que la monnaie. Alors bonne lecture.

Lire la suite


Les chroniques de la monnaie (2)

Afin de continuer à éveiller l’intérêt (terme choisi à dessein !) voici un second petit conte sur la monnaie. Bonne lecture, et surtout, méditez la morale de cette histoire. Vous commencerez à comprendre le vice profond de notre système économique qui explique pourquoi une minorité s’enrichit au détriment du plus grand nombre.

Lire la suite


Les chroniques de la monnaie (1)

Voici venir une série de réflexions sur le rôle de la monnaie. Voici la première de cette série. Grand merci à André-Jacques Holbecq et Thierry Rouquet qui en sont à l’origine. Cette première chronique ressemble à une fable. Mais comme toutes les fables, elle recèle un monde d’interrogations. De quoi mettre bas, en fait, tous les a priori que les politiciens et les économistes nous rabâchent à longueur de discours ou de publications à prétention scientifique.

Lire la suite


edito.gif

Les peuples essaient, les théoriciens transforment

Con­trai­re­ment à l’idée com­mu­né­ment admise, ce sont rare­ment les théo­ri­ciens, même bour­rés de talent et bour­re­lés de remords d’appar­te­nir à la classe diri­geante, qui pro­vo­quent, par la brillance de leurs intui­tions, les révo­lu­tions à venir. Si l’on s’en tient aux exem­ples fameux des bou­le­ver­se­ments du passé, on se rend compte que leurs pré­mi­ces avaient pris corps dans les com­por­te­ments popu­lai­res. La plu­part du temps, les théo­ri­ciens sont à la ramasse, ils cou­rent der­rière l’évo­lu­tion anar­chi­que des hom­mes en ten­tant de cacher leur retard par un lan­gage abs­cons et des phi­lo­so­phies ember­li­fi­co­tées.

Lire la suite